Le Centre national des archives de l’Église de France (CNAEF)

Présentation du Centre national des archives de l’Eglise de France (CNAEF) par Valentin Favrie, responsable du Centre national des archives de l’Église de France.

Fonds_classesC’est en 1973 que le Centre national des archives de l’Église de France (CNAEF) a été fondé à l’initiative de Mgr Charles Molette. À l’origine, le CNAEF avait pour mission de sauvegarder les fonds en péril. En effet, nombre d’organismes nationaux laissaient les archives à l’abandon ou les détruisaient à cause d’un manque de personnel ou de l’exiguïté des locaux. D’abord situé dans un local attenant à la Bibliothèque centrale d’étude, dans le 7ème arrondissement, le CNAEF s’installe au 106 rue du Bac dans les locaux du Secrétariat général de l’Épiscopat en 1982, suite à la décision du Conseil Permanent de rattacher le CNAEF à la CEF un an plus tôt. Puis, en 1998, la saturation de ces nouveaux locaux conduit le Conseil Permanent à déplacer le CNAEF dans une partie du séminaire de la Compagnie des prêtres de Saint-Sulpice à Issy-les-Moulineaux qu’il occupe encore aujourd’hui. Cet espace est agrandi en 2011 pour accueillir un peu moins de 7 kilomètres linéaires d’archives.

Aujourd’hui, la Conférence des évêques de France (CEF) confie au CNAEF la mission de collecter, classer, conserver, communiquer et valoriser les archives des instances et services qui la composent. Sa mission secondaire est d’accueillir et de traiter des fonds d’archives donnés ou déposés par des mouvements, associations, personnes privées et instituts religieux, lorsqu’ils concernent l’histoire contemporaine de l’Église catholique en France. Le CNAEF ne conserve donc pas les actes de catholicité ni les archives diocésaines, ces documents sont pris en charge par chaque diocèse.

Les archives sont conservées à la fois pour leur utilité fonctionnelle et administrative, par obligation légale, et/ou pour leur intérêt pastoral, historique et patrimonial. Elles sont en effet le témoignage des préoccupations et de l’activité de l’Église de France. Le service conserve approximativement 4 kilomètres linéaires d’archives (dont 78% proviennent des services de la CEF), et un kilomètre linéaire de publications (ouvrages documentant les fonds d’archives, périodiques, bulletins et annuaires diocésains).

Animé par une équipe de trois archivistes, le CNAEF reçoit en moyenne 40 chercheurs par an en 200 séances de consultation et communique environ 800 articles (dossiers ou boîtes d’archives).

 

Sur le même thème

  • archive-1850170_1920

    Idées reçues sur les archives de l’Église catholique en France

    « Les archives de l’Eglise catholique en France sont secrètes, rédigées en latin et personne n’y a accès. Elles sont conservées dans des caves ou des charpentes d’églises poussiéreuses, … » Il est temps d’en finir avec avec toutes ces idées reçues.