Migrants

eglise migrantsLa mobilité humaine n’est pas un phénomène nouveau et l’Église manifeste depuis longtemps un grand intérêt pour les migrants, se préoccupant de leur sort, au travers notamment d’un accompagnement pastoral adapté.

Le phénomène migratoire est indéniablement une réalité complexe, difficile à gérer, mais nous aurions tort d’oublier que celui-ci, avec la grâce de Dieu, est l’Avent « d’un nouveau ciel et d’une nouvelle terre », où nous nous découvrirons frères les uns des autres, enfants d’un même Père.

Actualités

Communiqué de Monseigneur Malle, évêque de Gap au vue de la situation inquiétante d’accueil des réfugiés à Briançon le 25 octobre 2021.

“Samedi 23 octobre, j’ai passé la journée à Briançon, invité pour l’inauguration du nouveau refuge pour les réfugiés, les Terrasses Solidaires. Ce fut une joie … teintée de grande inquiétude, inquiétude qui s’est malheureusement révélée exacte. Que faire maintenant ? Et à Gap ?

Une joie devant ce beau projet qui a abouti grâce au dévouement incroyable des Briançonnais engagés dans le sauvetage des réfugiés qui passent par nos montagnes depuis 2015.

Après le non-renouvellement de la convention du Refuge Solidaire, installé depuis 5 ans dans le bas de la ville, tous se sont mobilisés, étant persuadés que de toute façon ce lieu ne répondait plus aux nouveaux besoins ; des familles avec jeunes enfants arrivant.

(NB : j’emploie le terme de réfugiés, pour regrouper sous un même vocable des migrants économiques (et beaucoup de Haut-Alpins l’ont été dans le passé, quittant leurs vallées), et des demandeurs d’asile ; ces derniers ne sont d’ailleurs pas en situation totalement illégale car même s’ils franchissent la frontière de manière illégale, ils ont le droit de demander l’asile.”

Lire le communiqué sur le diocèse de Gap

Sur le même thème