Le catéchuménat, une aventure spirituelle qui s’adapte aux circonstances

Une année de pandémie peut-elle avoir des répercussions sur le nombre d’adultes baptisés à Pâques ? Il semble bien que les chiffres annoncés cette année, avec une baisse de l’ordre de 17% confirment cette donnée. Ils seront cependant plus de 3600 adultes à recevoir les sacrements de l’Initiation Chrétienne à Pâques cette année. Non pas dans la nuit pascale, comme traditionnellement, mais le jour de Pâques, dès l’aurore parfois, couvre-feu oblige.

Les conséquences de la pandémie

Nous venons de vivre deux années fortement perturbées par la pandémie. Deux années, c’est la durée moyenne de préparation aux sacrements de l’initiation chrétienne (baptême, confirmation eucharistie) et nous aurions pu nous attendre à une diminution du nombre de baptême d’adultes liées aux restrictions impactant les rencontres de préparation aux sacrements. Finalement, près de 4200 adultes vont être baptisés cette année en France. On s’approche de la tendance de ces dernières années. La très grande majorité des paroisses célébrera les baptêmes de nouveau à la Vigile Pascale (célébration de Pâques le soir du Samedi Saint). L’an dernier des baptêmes avaient été célébrés à l’aube du jour de Pâques. « La joie de la résurrection se manifeste quand on célèbre le baptême, surtout à la veillée pascale ou le dimanche. » (RICA n°6)

Certains sujets sont-ils plus abordés en période de pandémie ?

Avec l’épidémie de Covid 19, les rencontres limitées et l’absence de célébrations, les catéchumènes ont été mieux familiarisés avec la Parole de Dieu disent des accompagnateurs. Dans un temps d’intériorité contraint, les personnes se demandaient sur quoi/sur qui elles pouvaient encore s’appuyer dans cette vie. Des catéchumènes rapportent que le confinement a été déclencheur pour faire un pas de plus et demander les sacrements.

En catéchuménat les thématiques abordées tiennent toujours compte de ce que vivent les personnes. Beaucoup d’accompagnateurs n’ont pas noté d’incidence de la pandémie sur les thèmes d’échange et d’approfondissement. En revanche d’autres ont constaté une demande plus importante d’aborder des sujets comme la mort, et la vie dans l’au-delà, le sens et les choix de vie, l’incertitude face au lendemain, l’importance de mettre sa confiance en Dieu. D’autres encore évoquent des thématiques comme les problèmes conjugaux, familiaux, la solitude et l’isolement. Dans tous les cas, le quotidien de la vie des catéchumènes nourrit le cheminement. L’important est l’accompagnement des candidats dans leur conversion. Avec leurs accompagnateurs, ils découvrent que c’est dans leur vie telle qu’elle est, avec ses joies et ses difficultés que le Christ les rejoint.

Pandémie ou pas, les demandes de baptême, confirmation, eucharistie pour les adultes augmentent. Des paroisses voient depuis septembre de nouvelles demandes arriver en nombre. Effet de la pandémie dans un report de la démarche ? Peut-être en partie. Le questionnement sur le sens de la vie et la quête de ce qui comble réellement peut conduire une personne à la rencontre du Christ qui lui dit : « Moi, je suis le Chemin, la Vérité et la Vie » (Jn 14, 6). C’est dans la durée que nous pourrons vérifier cette tendance, mais nous nous réjouissons de voir ces nombreux et souvent jeunes adultes choisir de Le suivre dans l’Eglise Catholique.

L’impact du rapport de la CIASE

Autre fait important, à l’automne 2021 le rapport de la CIASE a marqué toute la société française. Dans notre enquête, nous avons posé la question de l’impact éventuel que cela aurait pu avoir. Sur les quelques 4200 personnes qui se sont préparées au baptême pour Pâques 2022, sept personnes auraient abandonné leur parcours suite à la publication du rapport.

ça peut aussi vous intéresser

  • Le baptême

    Le Christ a proposé le baptême à tous pour que tous aient la Vie en Dieu. Il l’a confié à son Eglise, en même temps que l’Evangile, lorsqu’il a dit à ses apôtres : "Allez de toutes les[...]

  • Les baptêmes d’adultes en 2021

    En 2020, les baptêmes traditionnellement célébrés dans la nuit de Pâques ont été différés à cause de l'épidémie de Covid-19 et l'interdiction de rassemblements religieux. Les catéchumènes sont 4468, dont 236 en Outre-Mer, à avoir été appelés par leur évêque pour recevoir le baptême. Ce chiffre est en hausse de près de 5% par rapport à 2019. Notre dossier relit, dans le souffle de l'Esprit Saint, le cheminement troublé des catéchumènes 2020 et présente les principales données statistiques.