Visites ad limina 2021 : lundi 20 septembre

7h30 Messe à la basilique Saint-Paul-Hors-Des-Murs

Homélie de Mgr Dominique Blanchet, évêque de Créteil

 

“Quiconque parmi vous fait partie de son peuple, que son Dieu soit avec lui, qu’il monte à Jérusalem, en Juda, et qu’il bâtisse la maison du Seigneur, le Dieu d’Israël, le Dieu qui est à Jérusalem.” Voila l’invitation qui résonne aujourd’hui dans le livre d’Esdras alors que nous commençons notre pèlerinage à Rome auprès des apôtres Pierre et Paul.
Il s’agissait alors du rassemblement du peuple dispersé et la reconstruction du temple enfin devenue possible, nouveau temple en quelque sorte, mais enraciné dans l’histoire du Salut. Cette invitation de Cyrrus, roi de Perse, adressée au peuple de Dieu, est comme une prophétie annonçant ce qui va venir. Elle préfigure et donne à voir le temple nouveau , spirituel , dans lequel chacun est invité à prendre place et que nous avons à servir comme successeurs des apôtres, non seulement pour les fidèles mais pour le monde entier.
Ce temple était attendu de Cyrrus, roi de perse, s’adressant à “ quiconque parmi vous fait partie de son peuple”. Le temple dont il est question aujourd’hui en chacun de nos diocèses demeure à édifier pour que le plus grand nombre puisque Dieu veut que tous les hommes en soient.
Ainsi, commencer notre visite ad limina en cette basilique, auprès de Paul , en dehors de la ville est comme une parole à accueillir déjà, dès ce matin pour chacun de nos diocèses qui cherchera bientôt à élargir la marche au plus grand nombre, tel que nous y invite le Synode convoqué par le Saint Père.
Paul nous rappelle combien ce nouveau temple est grand, et ouvert à la multitude. Cette maison nouvelle, dont il est question, est désormais construite par Dieu lui qui même, qui a fait de nous ses collaborateurs pour l’édifier. Paul y a pris sa place unique, comme nous, sommes invités à y travailler aujourd’hui . Sa parole aux Corinthiens fait écho à la parole de ce jour et vient répondre à l’attente de Cyrrus au-delà de son espérance: “Nous sommes des collaborateurs de Dieu, et vous êtes (…) une maison que Dieu construit. Selon la grâce que Dieu m’a donnée, moi, comme un bon architecte, j’ai posé la pierre de fondation. Un autre construit dessus. Mais que chacun prenne garde à la façon dont il contribue à la construction. La pierre de fondation, personne ne peut en poser d’autre que celle qui s’y trouve : Jésus Christ.” 1 Co 3,9-11
Voila bien le cœur de notre pèlerinage auprès de Pierre et Paul. Confier aux deux apôtres et à la sollicitude de l’Eglise universelle chacune des Eglises particulières qui nous ont été confiées. Elles sont chacune comme des maisons qui s’édifient sur la seule pierre de fondation qu’est Jésus-Christ, et qui forment ensemble un même temple dans lequel un peuple nombreux doit prendre place. Témoins de Jésus-Christ, à la fois “pierre de fondation” et “pierre angulaire du temple”, nous nous rappelons que lce temple est tout entier habité de la vie de Dieu. La Jérusalem céleste n’a plus de temple ( Ap 21,22) . Elle est toute entière demeure de Dieu avec les hommes . Ainsi ,en notre démarche de pèlerinage qui s’ouvre auprès de Paul hors les murs, ayons à cœur de porter au Seigneur ce peuple nombreux que le Seigneur connait et que nous voulons servir. Nous en connaissons quelques visages mais ce n’est que trace infime lorsque nous pensons à l’étendue de nos diocèses et aux générations futures qui sont elles aussi déjà invitées à prendre place en cette maison et à s’y insérer comme des “pierres vivantes”, chacune plus nécessaire que l’ autre.
Paul a été l’apôtres des païens. Il garde le regard de l’Eglise tourné vers ces périphéries à partir desquelles elle s’élève. Aux Ephésiens, Paul enseignait (2, 17svts) que Jésus “est venu annoncer la bonne nouvelle de la paix, la paix pour vous qui étiez loin, la paix pour ceux qui étaient proches. Par lui, en effet, les uns et les autres, nous avons, dans un seul Esprit, accès auprès du Père. Ainsi donc, vous n’êtes plus des étrangers ni des gens de passage, vous êtes concitoyens des saints, vous
êtes membres de la famille de Dieu” (…) En lui, toute la construction s’élève harmonieusement pour devenir un temple saint dans le Seigneur. En lui, vous êtes, vous aussi, les éléments d’une même construction pour devenir une demeure de Dieu par l’Esprit Saint
Nous ressemblons aujourd’hui à ces éphésiens, à ces corinthiens, à qui Paul rappelle que l’ édification dans laquelle ils sont insérés doit faire signe pour tous. Comme nous aujourd’hui, chacune de ces communautés de Corinthe, ou d’Ephèse, avait ses défis particuliers de fidélité à l’Evangile, de purifications à vivre, de conversions à décider pour que la maison soit bien la maison du Seigneur et qu’elle fasse resplendir la Lumière du Christ pour tous les peuples, celle-même dont nous parle l’Evangile de ce jour.
En ce début de visite ad limina et alors que nous entrons dans la liturgie de l’eucharistie, confions-nous quelques instants à la prière de l’apôtre Paul, présentant au Seigneur chacun de nos diocèses, en lesquels il demeure. C’est en Lui que s’insère notre offrande de ce jour , versée au temple nouveau. Amen.

9h30 Dicastère pour les Laïcs, la famille et la Vie

Organe de la curie romaine créé par le pape François en 2016 en remplacement des conseils pontificaux pour les laïcs et pour la famille. L’académie pontificale pour la vie lui est également liée. Son préfet est le Cardinal Kevin Farrell.

Le site web du Dicastère

Réveiller la force des laïcs !

[Le vatican de l'intérieur] le Dicastère pour les Laïcs, la Famille et la Vie nous est présenté par son préfet, le cardinal Kevin Joseph Farrell.

11h Dicastère pour le Service du Développement humain intégral

Organe de la curie romaine créé par le pape François en 2016 pour la pastorale des migrants et des personnes en déplacement et pour la pastorale des services de la santé. Son préfet est Bruno-Marie Duffé.

12h30 Conseil pontifical pour les textes législatifs

Créé par le pape Benoît XV par le motu proprio « Cum iuris canonici » sous le nom de « commission pontificale pour l’interprétation du droit canon » 15 septembre 1917, il a pour fonction de veiller à la bonne compréhension du code de droit canonique publié le 23 mai 1917. Son Secrétaire est Mgr Juan Ignacio Arrieta.

“Des instances peu connues mais si importantes pour le cadre ecclésial”, pour Mgr Philippe Ballot, évêque de Chambéry, rapporteur de la visite au Conseil pour les textes législatifs.

16h Conseil pontifical pour la Promotion de l’Unité des chrétiens

Conseil pontifical a une double fonction. Il est tout d’abord chargé de promouvoir, au sein de l’Église catholique, un authentique esprit œcuménique selon le Décret conciliaire Unitatis redintegratio. À cette fin, un Directoire œcuménique a été publié en 1967-1970 et réédité après révision en 1993 sous le titre : Directoire pour l’application des principes et des normes sur l’œcuménisme.

Parallèlement, le Conseil pontifical est actif dans tous les domaines pouvant contribuer à la promotion de l’unité chrétienne et cherche à renforcer les liens avec toutes les autres Églises et Communautés ecclésiales. Il organise et supervise le dialogue et la collaboration avec les autres Églises et Communions mondiales. Il a aussi établi, dès sa création, une étroite coopération avec le Conseil œcuménique des Églises (COE) dont le siège est à Genève. Depuis 1968, des théologiens catholiques sont membres à part entière de la Commission « Foi et Constitution », département théologique du COE. Son Président est le Cardinal Kurt Koch.

16h Conseil pontifical pour le dialogue interreligieux

C’est le  dicastère de la curie romaine qui a pour but de promouvoir le dialogue inter-religieux, l’étude des religions et la formation des personnes, en accord avec les travaux du concile Vatican II, en particulier selon la déclaration Nostra Ætate. Il collabore avec la commission pour les relations avec les Juifs et le conseil pontifical pour la promotion de l’unité des chrétiens. Son président est le Cardinal Miguel Ángel Ayuso Guixot, M.C.C.J.

Les dernières publications du Conseil

Sur le même thème

  • Actualités des visites ad limina 2020-2021

    De mars 2020 à septembre 2021, les évêques de France répartis en trois groupes successifs rencontreront à Rome le Pape et les membres des différents dicastères. Suivez l’actualité semaine par semaine.

  • Visites ad limina des évêques français

    Les évêques français se sont rendus à Rome en groupe de trois grandes régions entre le 20 septembre et le 3 décembre 2012 pour leur visite Ad limina.
    Celle-ci, du latin ad limina apostolorum, désigne la visite que chaque évêque fait en principe tous les cinq ans au Saint-Siège.