Le sacrifice de louange

Mgr Guy de KerimelDurant le confinement la faim eucharistique s’est fait sentir douloureusement, mais aussi le besoin de se retrouver en assemblée. Cette épreuve nous a fait découvrir combien la liturgie est constitutive de notre être chrétien. En effet, la liturgie nous rassemble et nous établit comme peuple de Dieu, comme Eglise, Corps du Christ, pour offrir à Dieu le sacrifice de louange, et nous nourrir de sa Parole et des sacrements ; nourriture nécessaire pour accomplir notre mission dans le monde.

« La liturgie est le sommet auquel tend l’action de l’Eglise, et en même temps la source d’où découle toute sa vertu »[1]. Si l’Eucharistie est centrale dans la vie chrétienne, elle n’est pas la seule action liturgique, nous le savons. Parmi les diverses célébrations, la prière de la liturgie des Heures a l’avantage d’être accessible à tous, dans toutes les situations, à conditions avoir le livre de prière, ou l’application correspondante sur notre téléphone portable.

La liturgie des Heures est la prière publique de l’Eglise, Corps du Christ, qui continue dans le temps la prière du Christ. C’est une prière communautaire, même lorsque le chrétien est physiquement seul à la prier ; il est cependant uni à toute l’Eglise, à ceux qui se sont engagés à prier chaque jour la liturgie des Heures, les prêtres, les diacres, les consacrés, et tous les fidèles qui ont pris l’habitude de participer à cette prière, partout dans le monde. Durant le confinement, ou après le déconfinement, la liturgie des Heures, priée seul, en liturgie domestique (famille, colocation…), ou en communauté, maintient un lien fort avec toute l’Eglise. Elle est sacrifice de louange, par lequel le priant se décentre de lui-même pour prier au nom du Corps entier de l’Eglise, pour toute l’humanité. Les psaumes sont toujours une prière universelle qui évoque toutes les situations humaines et tous les sentiments du cœur humain assumés par le Christ ; c’est pourquoi ils constituent l’essentiel de la prière des Heures.

En tant que sacrifice de louange, cette prière unit particulièrement les fidèles à l’offrande que le Christ a fait de Lui-même sur la croix, et qu’Il nous a laissé en mémorial dans l’Eucharistie. La liturgie des Heures est déjà une forme de participation à l’Eucharistie, qui nous dispose à la participation plénière au sacrifice eucharistique et à la communion au Corps du Christ.

                                                                                                                               + Guy de Kerimel
Évêque de Grenoble-Vienne

[1] Concile Vatican II, Constitution sur la Sainte Liturgie « Sacrosanctum Concilium », 10.

ça peut également vous interesser

  • deconfinement culte thumbnail

    En juin 2020, préparer un retour à la vie liturgique déconfinée

    L'interdiction de messes communautaires a plongé la communauté catholique dans une grande souffrance. Le besoin de retrouver le "goût de la Table" et de l' "odeur des brebis", pour reprendre une expression du pape François, s'est fait de[...]

  • thumbnail liturgie à la maison

    La liturgie des heures

    Durant ces temps où il est toujours difficile, voire impossible, de se réunir physiquement afin de communier ensemble, la Liturgie des Heures nous permet d’être « connectés » à l’immense communauté des croyants.

  • Site - thumbnail (79)

    La prière des heures expliquée par une sœur bénédictine

    Dans la suite de la prière juive, l’Église catholique a développé dès ses origines une prière des heures. Comme son nom l’indique, c’est une prière qui sanctifie la journée chrétienne dans la succession des heures, nuit, matin, midi, soir. C’est[...]

Dossier Covid Coronavirus - thumbnail (74)
Site - thumbnail - 2020-07-01T091324.102

Par-delà le Confinement

éclairages

covid liturgie

Sur les réseaux sociaux