La prière des heures expliquée par une sœur bénédictine

Dans la suite de la prière juive, l’Église catholique a développé dès ses origines une prière des heures.

Comme son nom l’indique, c’est une prière qui sanctifie la journée chrétienne dans la succession des heures, nuit, matin, midi, soir.

C’est la prière du peuple des baptisés, accessible à tous, pouvant être célébrée à domicile, en privé ou en commun. Elle nous unit à la prière de Jésus en tous ses mystères et intercède pour les hommes de par le monde.

Prière essentiellement biblique, elle est tissée des psaumes, elle écoute la Parole de Dieu, elle épouse les cris de nos contemporains, cris de joie et de souffrance. Rien n’est perdu de ce qui fait la vie des hommes. Tout devient offrande et louange.

La richesse de cette prière que les moines et moniales, mais aussi les prêtres, diacres et consacrés expérimentent chaque jour provient de la variété des psaumes qui donnent voix à tous les cris des cœurs, les plus inavoués comme les plus acclamatifs. Il s’agit de laisser ces cris passer par nous pour qu’ils deviennent par la puissance de l’Esprit, parole dite à Dieu.

C’est une prière pascale, qui parle de mort et de vie, de naissance et de résurrection, de passage et de chemin. Elle peut être silence et calme comme un repos dans de verts pâturages (cf.ps.22) ou tempête et révolte comme un assaut irrésistible pour obtenir la réponse de Dieu (cf. JOB). Ce ne sont pas nos états d’âme qui s’expriment d’abord mais la clameur d’un monde en gestation qui vit la Pâque avec le Christ.

Cette prière a une structure bien établie, avec de légères variantes entre Occident et Orient. Après le signe de croix, on chante ou récite une hymne qui s’approprie les thèmes spirituels de notre temps. Viennent les psaumes, une lecture de la parole de Dieu, un cantique de l’évangile, des intentions libres et le Notre Père. Les cantiques sont : à Laudes, le cantique de Zacharie, à Vêpres le cantique de Marie, le soir le cantique de Siméon. Nos sœurs diaconnesses protestantes chantent à midi les Béatitudes.

Comment se procurer cette prière ? Des livrets, tels Magnificat donnent l’essentiel. On peut aussi acheter en librairie : Prière du temps présent dans un format poche. Avoir un psautier est une bonne acquisition !

En tenant compte des fuseaux horaires, on peut dire que le chant des psaumes ceinture notre planète d’une prière incessante qui ravit le cœur de Dieu.

sœur Marie-Madeleine, bénédictine de l’abbaye de Chantelle (Allier)

Dossier Covid Coronavirus - thumbnail (74)
Site - thumbnail - 2020-07-01T091324.102

Par-delà le Confinement

éclairages

covid liturgie

Sur les réseaux sociaux