Jeanne d’Arc : paroles d’évêques

A l’occasion du centenaire de la canonisation de Jeanne d’Arc, 14 diocèses célèbrent une année johannique en 2020.
Retrouvez ci-après quelques allocutions épiscopales récentes, ainsi que des panégyriques prononcées lors des fêtes johanniques d’Orléans ces dernières années.

Mgr Batut, évêque de Blois

Jeanne d’Arc, un itinéraire pour les jeunes

Ta vie est un chemin.

Avant d’avoir rencontré Dieu, on peut penser que ce chemin va de nulle part à nulle part. Quand on l’a rencontré, on comprend que sur ce chemin on n’est pas seul. Alors on regarde sa vie autrement parce qu’on sait que quelqu’un nous appelle et nous envoie.

C’est ce qui s’est passé pour Abraham, pour Marie, pour Jésus.
C’est ce qui s’est passé pour Jeanne d’Arc il y a presque 600 ans.
C’est pourquoi, malgré la distance dans le temps, elle a beaucoup de choses à te dire.

En cette année 2019-2020, il y a 100 ans que Jeanne d’Arc a été proclamée sainte par l’Église et que sa fête a été proclamée fête nationale par la France.

Sur le chemin de ta vie, nous évêques de France te proposons de faire un bout de chemin avec Jeanne et avec d’autres jeunes, à partir de trois questions qui ont été très importantes pour elle et qui restent très importantes pour nous :

  1. Que veut dire pour moi le désir du Ciel ?
  2. Que veut dire pour moi l’engagement dans la cité des hommes ?
  3. Que veut dire pour moi la résistance aux puissants de ce monde ?

Bonne route et à bientôt sur « un chemin de réponse au Seigneur qui a un plan magnifique pour nous » (Pape François).

† Jean-Pierre Batut, évêque de Blois

Mgr Berthet, évêque de Saint-Dié

Une année avec Jeanne

Nous fêterons donc en 2020 le centenaire de la canonisation de Sainte Jeanne d’Arc.
Avec une légitime fierté, notre diocèse se rappellera qu’il a vu naître celle qui marqua
d’une empreinte si unique l’histoire de la sainteté comme l’histoire de notre pays. Pour cette année Jeanne d’Arc, nous serons en communion avec l’Eglise universelle, mais aussi avec notre pays tout entier qui, au sortir de la Grande Guerre, a voulu d’un même élan célébrer la jeune fille qui mobilisa le Royaume de France pour défendre sa liberté.

La mémoire de Sainte Jeanne nous met aussi en lien de collaboration fraternelle avec les diocèses « johanniques » qui gardent la mémoire de son passage et de son témoignage. De la Toussaint 2019 au « pèlerinage des voisins » de septembre 2020, rencontres, conférences et célébrations vont jalonner notre parcours. Cette année de mémoire culminera avec notre grand rassemblement de Domrémy, le 10 mai prochain. Dans cette grande célébration, les jeunes confirmands
de tout le diocèse recevront L’Esprit-Saint qui fait les Apôtres et les saints. En les entourant, en les confiant à l’exemple et à l’intercession de Sainte Jeanne, nous redirons avec eux que l’Evangile est toujours jeune, et que la sainteté est toujours d’actualité.

Dans l’incroyable témoignage de Sainte Jeanne d’Arc, nous nous souviendrons combien la puissance de Dieu peut se déployer dans la fragilité humaine, la rendant ainsi capable de soulever l’histoire. Avec une espérance renouvelée, nous serons invités à poursuivre notre propre chemin de sainteté. Nous demanderons à Dieu et à la prière de Sainte Jeanne d’Arc ce qu’il faut de courage et de liberté pour témoigner de l’Evangile aujourd’hui.

Quelle grâce que de vivre ensemble cette année avec Jeanne!

† Didier Berthet, évêque de Saint-Dié

Mgr Benoit-Gonnin, évêque de Beauvais

Bonne fête de la Toussaint

« Le mois de novembre débute par la grande fête de tous les saints. Cette année, cette fête a une saveur particulière car s’ouvre une « année johannique ». Le 16 mai 2020, nous célèbrerons le centenaire de la canonisation de Jeanne d’Arc, patronne secondaire de la France. Dans son exhortation apostolique Christus vivit (49.53), le Saint Père écrit : « Beaucoup de jeunes saints ont fait resplendir les traits de l’âge juvénile dans toute leur beauté et ont été, à leur époque, de véritables prophètes du changement : leurs exemples nous montrent de quoi sont capables les jeunes quand ils s’ouvrent à la rencontre avec le Christ. […] Ste Jeanne d’Arc est née en 1412. C’était une jeune paysanne qui, malgré son jeune âge, a lutté pour défendre la France contre les envahisseurs. Incomprise à cause de sa manière d’être et de vivre la foi, elle est morte sur le bûcher. »

Jeanne d’Arc, Thérèse de Lisieux, Giorgio Frassati, Marcel Callo, et bien d’autres jeunes, demeurent des exemples pour aujourd’hui, de beaux témoignages d’un attachement à Jésus qui habite, structure et éclaire toute la vie. « Dieu premier servi » disait Jeanne d’Arc. Les saints nous rappellent qu’accueillir Jésus et vivre selon son évangile donnent une dimension et une intensité très fortes à une existence humaine. Ils nous entraînent sur des chemins exigeants, mais épanouissants, à travers une liberté de plus en plus détournée de soi-même, et orientée vers l’attention à l’autre, son service et à sa croissance. Cette qualité de liberté est à conquérir pour ne pas s’épuiser et se perdre. Elle veut briser les chaînes de nos paresses, de nos peurs, de nos égoïsmes, de nos addictions. Les saints nous montrent qu’il est possible de réussir sa vie en suivant le Christ, et en se laissant éclairer et guider par son Esprit Saint.  Il s’agit de leur faire une place de choix ; de leur donner une place réelle et croissante dans nos vies. Que Ste Jeanne d’Arc, ou tel autre Saint dont nous portons le prénom, ou que nos chemins nous font rencontrer, nous aident à sortir de toute médiocrité, pour avancer sur un chemin de lumière, de joie et de paix, avec courage et persévérance. Mgr Jacques Benoit-Gonnin, évêque de Beauvais, Noyon et Senlis »

† Mgr Jacques Benoit-Gonnin, évêque de Beauvais, Noyon et Senlis

ANNEE JOHANNIQUE paroles d'eveques

Jeanne d'arc au cinéma

jeanne d'arc

Critique du film « Jeanne » de Bruno Dumont à retrouver sur le blog Narthex

En vidéos