« Il s’agit d’inventer de nouvelles façons de tisser des liens avec les malades »

La pandémie de Covid 19 qui sévit actuellement a fortement ébranlé tous les secteurs de nos sociétés. Ceux qui parmi nous sont les plus vulnérables ; les personnes en situation de précarité, les personnes âgées, les malades,…en seront durablement affaiblis.
L’Église catholique, plus que jamais, se tient au chevet des plus fragiles.

Cette semaine, nous vous invitons à découvrir comment les services de la Conférence des évêques de France, mais aussi, les diocèses, les mouvements et les associations catholiques se mobilisent pour accompagner les personnes en grande précarité.

Interview de Costantino Fiore, Aumônier National des Etablissements de Santé

Costantino Fiore

Costantino Fiore,

Quelle est la mission de la pastorale de santé et quelles réalités recouvre-t-elle ?

Dans une société de plus en plus marquée par les critères d’efficacité et de performance, la Pastorale de la Santé montre l’attention de toute l’Eglise pour les plus fragiles. Dans cette proximité aux plus fragiles se joue la découverte de nos limites, de notre besoin d’unité et de communion ainsi que l’importance de donner un sens à tout cela. Nous recueillons l’invitation du pape François dans La joie de l’Evangile à mettre les plus fragiles « au centre du cheminement de l’Eglise » : c’est la même invitation du Christ qui se laisse interpeller par les différentes formes de pauvreté autour de lui. Cela représente un vrai chemin de conversion pour les acteurs pastoraux qui découvrent comment Dieu peut agir dans nos fragilités. Un chemin de conversion qui, souvent, devient un « rendre grâce ».

Concrètement, la pastorale de la santé est organisée en trois branches : la plus ancienne, les aumôneries d’hôpitaux dont je m’occupe, le service de l’évangile auprès des malades (SEM) pour les visites à domicile et en EHPAD, et la pastorale des personnes handicapées. Il s’agit d’un service diocésain qui peut prendre différentes configurations. Notre mission au niveau national est de soutenir le réseau des responsables locaux.

  • Partout dans le pays, les personnes fragiles et vulnérables sont touchées par la crise sanitaire que nous traversons. Comment l’Eglise, à travers cette pastorale, peut-elle les accompagner ?

En évoquant les fragilités dans notre société, je parlais aussi de la mission de l’Eglise à cet égard : rappeler le regard du Christ sur nos blessures, réaffirmer la dignité de toute personne, quel que soit son âge, son degré d’autonomie, sa position sociale. Cela est rendu possible dans les relations que les acteurs pastoraux tissent au quotidien : de relations d’écoute, d’accompagnement en humanité, de partage de la foi.

En temps de confinement, il s’agit de réinventer de nouvelles façon de tisser ces relations. Mais l’enjeu est là : être porteurs de ce lien ecclésial qui anime notre mission et qui permet aux personnes accompagnées de sortir de leur isolement, de sentir qu’elles font partie d’une communauté.

En outre, la crise sanitaire expose certaines professions à une énorme charge de travail et un stress profond. L’Eglise est appelée à accompagner aussi ces situation en disant toute sa reconnaissance à ceux qui travaillent pour le bien commun. En particulier les soignants, avec qui la pastorale de la santé entretient des liens de partenariat : ce n’est pas depuis la crise que leur dévouement mérite des applaudissements. Les lettres des évêques adressées aux soignants le témoignent.

  • Le confinement mis en place pour limiter la propagation du virus empêche sans doute aussi les aumôniers et les bénévoles d’être au plus près des malades et de leurs familles. Comment les équipes gèrent cela sur le terrain ?

Les visites aux patients hospitalisés sont, en effet, fortement limitées. Cela ne veut pas dire que les patients ne peuvent plus rencontrer l’aumônier : dans la majorité des hôpitaux, l’aumônier reste chez lui ou au bureau. Mais il peut aussi intervenir pour rendre visite aux patients qui le demandent, en particulier lors des situations graves et urgents, s’il y a un avis médical favorable.

On constate aussi des attitudes différentes suivant la région ou le type d’établissement.

Ce qui me parait important de souligner est que les équipes soignantes ont averti ce manque de présence régulière des équipes d’aumônerie dans leurs services et, dans certains cas, l’ont signifié à l’aumônier, pour lui manifester l’importance de l’accompagnement spirituel des patients.

Cela dit, nous assistons à beaucoup d’initiatives visant à favoriser les liens à distance entre les patients, leurs familles et l’aumônerie de l’hôpital.

  • Exemples d’initiatives dans les diocèses à signaler ?

L’écoute téléphonique, d’abord. Des permanences sont assurées afin de permettre aux patients, aux familles et aussi aux soignants un espace de parole. Certains numéros sont diffusés au niveau diocésain et dédiés aussi aux personnes isolées à domicile. D’autres sont plus spécifiques d’un établissement de santé.

Avec la collaboration du personnel soignant, il y a eu des liaisons via skype ou des échanges de mails, courriers, dessins, surtout en milieu gériatrique.

Des groupes WhatsApp ont été mis en place pour les soignants pour faciliter les échanges. Une attention toute particulière est portée au personnel hospitalier. Un aumônier de retour d’une visite a remarqué l’extrême fatigue d’une employée de l’hôpital et lui a laissé un petit mot sur son bureau. Le lendemain il a reçu un message disant : « Quand je trouvé votre petit mot j’ai pleuré, car c’était exactement ce dont j’avais besoin ».

 

  • Comment ceux-qui le souhaitent, peuvent-ils vous aider dans votre mission ?

Dans le contexte de crise actuel, il me semble essentiel de renforcer nos liens en priant les uns pour les autres, dans une communion de prière qui associe les patients, les familles, les soignants, les acteurs pastoraux.

Après, il existe mille manières de manifester sa proximité à une personne malade, seule ou handicapée de son propre entourage, même en période d’isolement et peut-être partager un peu de notre foi. Le matin de Pâques n’est pas loin et notre confiance repose sur le fait que la maladie et la mort n’ont pas le dernier mot.

Une fois que cette crise sera passée, les patients et les personnes fragilisées continueront à occuper les lits de nos hôpitaux ou à se retrouver seuls à domicile. Pour renforcer les équipes, les diocèses ont toujours besoin de personnes qui, face à un patient hospitalisé ou une personne handicapée, se demandent : « quelle est la mystérieuse sagesse que Dieu veut me communiquer à travers eux » (La joie de l’évangile, 198).

Découvrir le dossier

Foi, espérance charité - vignettes thèmes santé

Par-delà le confinement, que fait l’Église pour les personnes malades, leurs familles et les professionnels de la santé ?

La pandémie de Covid 19 qui sévit actuellement a fortement ébranlé tous les secteurs de nos sociétés. Ceux qui parmi nous sont les plus vulnérables ; les personnes en situation de précarité, les personnes âgées, les malades,…en seront durablement affaiblis.[...]

Sur le même thème

  • Foi, espérance charité -vignette du dossier

    Foi, Espérance, charité : par-delà le confinement

    La pandémie de Covid 19 qui sévit actuellement a fortement ébranlé tous les secteurs de nos sociétés. Ceux qui parmi nous sont les plus vulnérables ; les personnes en situation de précarité, les personnes âgées, les malades,…en seront durablement affaiblis. L’Église catholique, plus que jamais, se tient au chevet des plus fragiles. Deux fois par semaine, nous vous invitons à découvrir comment les […]

  • FEC - entree-theme-precarite-V1

    Par-delà le confinement, que fait l’Église pour les personnes en précarité ?

    La pandémie de Covid 19 qui sévit actuellement a fortement ébranlé tous les secteurs de nos sociétés. Ceux qui parmi nous sont les plus vulnérables ; les personnes en situation de précarité, les personnes âgées, les malades,…en seront durablement affaiblis. L’Église catholique, plus que jamais, se tient au chevet des plus fragiles. Cette semaine, nous vous invitons à découvrir comment les services de […]

  • FEC - entree-theme-orient-V1

    Par-delà le confinement : la situation des Chrétiens d’Orient

    La pandémie de Covid 19 qui sévit actuellement a fortement ébranlé tous les secteurs de nos sociétés. Ceux qui parmi nous sont les plus vulnérables ; les personnes en situation de précarité, les personnes âgées, les malades,…en seront durablement affaiblis. L’Église catholique, plus que jamais, se tient au chevet des plus fragiles. Cette semaine, nous vous invitons à découvrir la situation des Chrétiens d’orient. […]

  • Foi, espérance charité Famille

    Par-delà le confinement, que fait l’Église pour les familles ?

    La pandémie de Covid 19 qui sévit actuellement a fortement ébranlé tous les secteurs de nos sociétés. Ceux qui parmi nous sont les plus vulnérables ; les personnes en situation de précarité, les personnes âgées, les malades,…en seront durablement affaiblis. L’Église catholique, plus que jamais, se tient au chevet des plus fragiles. Cette semaine, nous vous invitons à découvrir comment les services de […]

  • Foi, espérance charité - vignettes thèmes santé

    Par-delà le confinement, que fait l’Église pour les personnes malades, leurs familles et les professionnels de la santé ?

    La pandémie de Covid 19 qui sévit actuellement a fortement ébranlé tous les secteurs de nos sociétés. Ceux qui parmi nous sont les plus vulnérables ; les personnes en situation de précarité, les personnes âgées, les malades,…en seront durablement affaiblis. L’Église catholique, plus que jamais, se tient au chevet des plus fragiles. Cette semaine, nous vous invitons à découvrir comment les services de […]

  • vignette agees

    Par-delà le confinement, que fait l’Église pour les personnes âgées?

    La pandémie de Covid 19 qui sévit actuellement a fortement ébranlé tous les secteurs de nos sociétés. Ceux qui parmi nous sont les plus vulnérables ; les personnes en situation de précarité, les personnes âgées, les malades,…en seront durablement affaiblis. L’Église catholique, plus que jamais, se tient au chevet des plus fragiles. Cette semaine, nous vous invitons à découvrir comment les services de […]