Les associations caritatives face à la crise

La crise a engendré une montée vertigineuse de la précarité et de la pauvreté en France (perte d’emplois, de revenus, isolement dû au confinement, chômage) : 40% des ménages précaires sont dans l’incapacité de couvrir leurs dépenses alimentaires, la Fondation Abbé-Pierre estime que 300 000 personnes sont sansdomicile fixe et le Secours catholique recense 10 millions de pauvres en France aujourd’hui. 

En première ligne pour soutenir la population, les associations caritatives et les diocèses intensifient leurs actions et appellent à l’aide, les autorités et les bénévoles.  Qui sont-elles ? Comment répondent-elles à la crise, auprès des plus précaires ? De quoi ont-elles besoin ? Qui sont ceux qui les portent et les dirigent ? Qui sont ceux qui les font vivre (rôle des  bénévoles) ?

Etat des lieux de la pauvreté en France

  • Rapport 2020 du Secours Catholique

    Le Secours Catholique-Caritas France a publié jeudi 12 novembre 2020 son rapport statistique annuel État de la pauvreté en France 2020. Constats et analyses sur la précarité issus de l’observation sur l'ensemble du territoire national de plus de 55 400 situations.

  • 300 000 personnes sans domicile selon la Fondation Abbé Pierre

    Selon les estimations de la Fondation, le nombre de personne à la rue a doublé depuis 2012. La Fondation recense près de 300 000 personnes sans domicile en France.

Des initiatives pour les personnes sans-abri ou précaires

Les associations et les mouvements mobilisés

  • L’association Entourage en faveur de l’inclusion professionnelle

    Jean-Marc Potdevin, est fondateur et Président du réseau Entourage. Grâce à l’application smartphone lancée en 2016, l’association tisse du lien social et humain entre les personnes sans-domicile fixe et les riverains (voisins, commerçants). En août 2019, un nouveau projet voit le jour : « LinkedOut ». Ce réseau professionnel aide les personnes les plus précaires à retrouver du travail. Pour l’édition du Vendée Globe 2020-2021, le skipper Thomas Ruyant porte sur son bateau, les couleurs de l’association. Entretien.

  • « Louise et Rosalie », un accueil de jour exclusivement pour les femmes sans-domicile fixe

    Situé au cœur en plein cœur de Paris, « Louise et Rosalie » est un accueil de jour dédiée aux femmes sans-abri et en grande précarité. Ouvert le 30 novembre 2020, l'accueil propose un lieu sécurisé, chaleureux et lumineux, où des bénévoles et un travailleur social sont là pour les accueillir dans un esprit de fraternité. Entretien avec Sophie de Villeneuve, chef de projet et bénévole de l’association.

  • À Lille, le Point de Repère pour les jeunes à la rue

    Cent à Cent-cinquante jeunes* de moins de 25 ans, sans abri, en grande précarité, fréquentent chaque jour le Point de Repère de l’abej-Solidarité à Lille. Accueil inconditionnel, services de première nécessité et accompagnement personnalisé sont proposés dans la bienveillance par une équipe de travailleurs sociaux et de bénévoles.

  • "Confinés, et après ?" la série du Secours catholique

    La série "Confinés, et après ?" s'intéresse aux trajectoires de vies en temps de Covid de femmes, d'hommes, de jeunes et d'enfants, à travers leur parole, leur analyse et leur regard.

Les diocèses

Depuis douze ans des paroisses du diocèse de Paris se mobilisent chaque hiver pour accueillir des personnes à la rue, et leur offrir, outre un abri, la possibilité de reprendre confiance en elles-mêmes, grâce aux relations fraternelles établies dans la durée entre elles et avec des paroissiens bénévoles investis dans cette opération.

L'urgence alimentaire

Ordre de Malte : "P'tits déj' en Avent"

Depuis plusieurs mois, pour faire face aux nouvelles formes de précarité et répondre à l’affluence de bénéficiaires, l’Ordre de Malte France s’est mobilisé en multipliant le nombre de ses actions de solidarité. L’objectif concret de cette opération est la collecte de denrées alimentaires et de produits d’hygiène en faveur des plus démunis servis par l’Ordre de Malte France et ses associations partenaires. Elle peut être accompagnée d’une collecte de dons pour soutenir nos actions, toujours en développement.

Dans ce contexte, « P’tits déj’ en Avent » et « P’tits déj’ en Carême » mobilisent les enfants et les adolescents en faveur des plus fragiles. Ces opérations de solidarité s’inscrivent dans l’esprit d’effort qui marque les temps de l’Avent et du Carême. Elles donnent l’occasion aux participants de donner le meilleur d’eux-mêmes, de grandir humainement et spirituellement.Tous les jeunes des établissements scolaires, mouvements de scoutisme ou de catéchisme, prêts à agir et à s’impliquer dans une action généreuse, sont invités à participer !

Pour en savoir plus

La collecte de la Banque alimentaire

La Collecte Nationale des Banques Alimentaires fin novembre a d’ores et déjà permis de récolter cette année l’équivalent de 18 millions de repas, sur un objectif de 24 millions. Un résultat très encourageant mais qui ne suffira pas à répondre à une augmentation croissante de la demande d’aide alimentaire.

Pour en savoir plus

Des chaînes de solidarités téléphoniques

Entourage "Les bonnes ondes"

“Les Bonnes Ondes” contre la solitude du (re)confinement avec l’association Entourage. Dès le premier confinement, des personnes ont particulièrement souffert de la solitude. Entourage a donc lancé en urgence “les Bonnes Ondes” : une bande de voisins entoure une personne isolée et/ou précaire, grâce à des appels réguliers.

En savoir plus

Les Petits Frères des pauvres et "Solitud'ecoute"

“Solitud’écoute” est une initiative lancée par Les Petits Frères des pauvres. Leur association offre le temps d’un appel, un espace d’écoute bienveillante aux plus de 50 ans.

En savoir plus

Sur Twitter

Nos dossiers

Les encycliques

Sur le même thème

  • Solidarité

    La solidarité est une exigence sociale naturelle. C’est le lien qui unit les êtres humains entre eux dans un réseau de relations qui est devenu planétaire. Le lien peut se rompre et des hommes et des femmes se retrouvent démunis, en difficulté, dans la solitude, la maladie, la rupture. Pour répondre à ces besoins, des […]