D’où vient la fête de l’Assomption ?

L’assomption est  une fête née dans la nuit des temps en Orient, qui s’est rapidement propagée. Sa célébration  universelle a une influence décisive sur la définition de l’Assomption comme dogme de la foi par Pie XII (Munificentissimus Deus – 1er novembre 1950).

D'où vient la fête de l'Assomption ?En Orient

La fête de l’Assomption est née à Jérusalem, mais il est difficile de savoir à quelle époque. L’origine précise de la fête du 15 août tient peut-être à la consécration à cette date, par l’évêque Juvénal (422 – 458) d’une église dédiée à Marie à Kathisma (étape supposée de la Vierge entre Nazareth et Bethléem). Elle a plus probablement pour origine la consécration d’une autre église à Gethsémani, à côté de Jérusalem, au VIème siècle, là où certaines traditions affirmaient que la Vierge avait fini sa vie terrestre.

Quoi qu’il en soit, la fête fut étendue à tout l’empire part l’empereur Maurice (582 – 602), sous le nom de Dormition (Koimelis) de la Vierge Marie. Elle a toujours été célébrée le 15 août.

Cette fête, en Orient, a toujours depuis revêtu une importance particulière : l’année liturgique « s’ouvre » quasiment avec le 8 septembre –fête de la naissance de Marie- et « s’achève » le 15 août, fête de son retour à Dieu : toute l’année liturgique est ainsi placée sous le patronage de Marie.

En Occident

Comme souvent à cette époque, l’Eglise de Rome est en retard sur l’Eglise de Constantinople : on est sûr que la fête de l’Assomption n’y était pas célébrée sous Grégoire le Grand († 604) mais qu’elle l’était en 690. On pense donc qu’elle fut instaurée par la Pape Serge 1er (687 – 701), lui-même d’origine syriaque.

Elle fut longtemps accompagnée d’une procession nocturne qui a été supprimée par le Pape Pie V (en 1566), à cause des nombreux abus qui l’entouraient. Elle a longtemps été précédée d’un jeûne et, en différents diocèses de l’Europe du Sud, elle pouvait être le temps de la bénédiction du fourrage et de l’offrande des premières récoltes.

Par Mgr Michel Dubost,
évêque émérite du diocèse d’Évry-Corbeil-Essonnes

Sur le même thème

  • 1

    Que fête-t-on à l’Assomption ?

    La fête de l’Assomption célèbre la mort, la résurrection, l’entrée au ciel et le couronnement de la bienheureuse Vierge Marie.   Une croyance, une fête, un dogme Malgré la discrétion des Évangiles, les premiers chrétiens n’ont pas mis longtemps à réfléchir à la place de Marie dans leur foi. Ils ont rapidement voulu célébrer ses […]

  • 5

    Ascension … Assomption, quelle différence ?

      C’est toujours la question que les catéchistes posent aux enfants ! Les mots se ressemblent, mais… L’Ascension désigne la montée de Jésus au ciel, comme le décrivent l’Évangile (Lc 24, 50 ; Mc 16, 19) et les Actes des Apôtres (9, 12) : à Béthanie, Jésus bénit ses Apôtres et se sépare d’eux… Il […]

  • où feter l'assomption

    Où fêter l’Assomption ?

    La fête de l’Assomption est célébrée dans le monde entier par les catholiques qui se réunissent en de très nombreux lieux aux alentours du 15 août. Chaque année, de nombreux événements et rassemblements sont organisés : pèlerinages, messes paroissiales, processions dans tous les sanctuaires diocésains, bénédictions de la mer, grands pardons, prières dans les petites […]

  • logo_cef_rvb_horizontal

    Messages d’évêques pour l’Assomption

    Discours de Mgr Luc Crepy, évêque du Puy, à l’issue de la procession pour l’Assomption de la Vierge. Dans le monde entier Marie a été célébrée et priée en cette fête du 15 août. La confiance du peuple de Dieu en celle que Jésus nous donne comme mère est grande, et Marie est invoquée sous bien […]

  • mgr-georges-pontier-archeveque-de-marseille-conference-des-eveques-de-france.-lourdes-france-reference-198628

    Mgr Pontier : « A l’occasion de la fête de l’Assomption, je vous invite à la prière pour la France »

    En juillet dernier, Monseigneur Georges Pontier, archevêque de Marseille, Président de la Conférence des évêques de France publie une déclaration en hommage au Père Jacques Hamel, assassiné un an plus tôt. Souhaitant rendre hommage à « cet homme parmi les hommes qui a été tué. C’est cet homme parmi les hommes, ce prêtre, qui est devenu symbole d’une vie vécue les uns […]

  • dubost

    Que fête-t-on à l’Assomption ?

    L’Assomption fête Marie, prise par Dieu pour vivre définitivement avec lui, corps et âme. Incontestablement, l’Assomption est une fête de Marie. Elle célèbre quelqu’un qui a su dire oui à Dieu… Mais c’est aussi une fête qui parle de notre mort… et de ce qui existe ensuite. Chacun meurt seul Les dogmes concernant Marie Mère […]