Benoit XVI et les jeunes

JMJ 2005 Cologne« J’attends avec joie Cologne où je rencontrerai les jeunes du monde, ou plutôt où les jeunes rencontreront le Christ » déclare Benoît XVI peu de temps après son élection. Dès ces premiers mots en tant que pape, l’ancien archevêque de Munich rend hommage à son prédécesseur Jean-Paul II et annonce la couleur de son pontificat : il sera aussi le pape des jeunes !

Cologne : Le premier rendez-vous avec les jeunes

Au premier rendez-vous que Benoît XVI leur a lancé, les jeunes ont répondu présent. Les JMJ de Cologne sont les premières pour Benoît XVI qui a tenu à perpétuer cette tradition instituée par son prédécesseur tant acclamé par les jeunes. Ce sont 800 000 jeunes du monde entier, dont 70 000 Français qui se sont rassemblés à Marienfeld pour partager la veillée de prière avec ce Pape qu’ils ne connaissaient pas encore.

C’est avant tout le bonheur d’être chrétien que le Pape veut transmettre aux jeunes : « Je voudrais leur faire comprendre que c’est beau d’être chrétiens ! » a-t-il déclaré quelques semaines avant les JMJ de Cologne. Il explique : « L’idée largement répandue est que les chrétiens doivent obéir à d’innombrables commandements, interdits, principes (…) et que par conséquent le christianisme est épuisant, difficile à vivre et qu’on est plus libre sans tous ces fardeaux. Moi, au contraire, je voudrais leur faire comprendre qu’être soutenu par un grand Amour et par une révélation ce n’est pas un fardeau : cela donne des ailes et que c’est beau d’être chrétien. » Il insiste sur le caractère communautaire de l’église : « Cette expérience nous donne de l’ampleur, mais elle nous donne surtout le sentiment de vivre dans une communauté. (…) En tant que chrétiens nous ne sommes jamais seuls.»

Depuis Rome, Lorette, Sao Paulo, New-York, Benoît XVI lance des défis aux jeunes

Le 10 mai 2007, à Saó Paulo au Brésil, il demande aux jeunes de devenir à leur tour des missionnaires du Christ tels les apôtres : « Vous êtes les jeunes de l’Eglise. Je vous envoie donc vers la grande mission d’évangéliser les jeunes garçons et les filles qui errent dans ce monde, comme des brebis sans pasteur. Soyez les apôtres des jeunes. Invitez-les à marcher avec vous, à faire la même expérience de foi, d’espérance et d’amour; à rencontrer Jésus pour se sentir réellement aimés, accueillis, avec la pleine possibilité de se réaliser. »

A Lorette, en septembre 2007, Benoît XVI invite les jeunes à davantage d’esprit critique, à oser être différent : « Allez à contre courant : n’écoutez pas les voix intéressées et persuasives qui, de toutes parts, diffusent aujourd’hui des modèles de vie basés sur l’arrogance et la violence, le pouvoir et le succès à tout prix, l’apparence et la possession, au détriment de l’être. (…) Soyez vigilants ! Soyez critiques ! Ne suivez pas la vague produite par cette puissante action de persuasion. N’ayez pas peur, chers amis, de préférer les voies « alternatives » indiquées par l’amour véritable : un style de vie sobre et solidaire ; des relations d’affection sincère et pures ; un engagement honnête dans l’étude et le travail ; l’intérêt profond pour le bien commun. »

A Rome, lors de la veillée de prières avec les étudiants universitaires du 1er mars 2008, Benoît XVI a rappelé le rôle prépondérant de la jeunesse au cours de l’histoire en tant que « porteurs d’élans évangéliques. » Face à la diversité, au multiculturalisme, aux choix de vie multiples offerts dans les grandes villes occidentales, il leur demande relever le défi de l’unité : « Soyez des disciples et des témoins de l’Evangile, car l’Evangile est la bonne semence du Royaume de Dieu, c’est-à-dire de la civilisation de l’amour ! Soyez des artisans de paix et d’unité ! »

A Rome encore, le 14 mars 2008, alors qu’il préside une liturgie pénitentielle pour préparer les XXIIIes Journées mondiales de la jeunesse, Benoit XVI appelle les jeunes rassemblés à « se donner aux autres » à l’image de Christ.

Aux Etats-Unis, Benoît XVI invite les jeunes rassemblés au séminaire Saint-Joseph dans l’État de New York, à prier et à se rapprocher encore plus de Jésus : « le plus important est que vous développiez une relation personnelle avec Dieu. Cette relation s’exprime dans la prière. De par sa nature même, Dieu parle, écoute et répond. »

Les JMJ de Sydney

« C’est avec des sentiments de profonde joie que je me rends en Australie. » clamait Benoît XVI à son arrivée à Sydney. Son enthousiasme au cours de ces Journées mondiales de la Jeunesse ne s’est pas démenti. Souriant et affectueux avec les jeunes qui l’entourent, s’adressant à eux sur des sujets qui les concernaient, le Pape a semblé beaucoup plus proche de leurs vies qu’ils ne l’imaginaient. Ces gestes et ces paroles ont profondément touché les jeunes présents à Sydney, et plus encore, bien au-delà des mers et des océans.

La situation géographique de ces XXIIIes Journées Mondiales pour la Jeunesse et le choix du thème : « Vous allez recevoir une force celle du Saint-Esprit qui viendra sur vous. Alors vous serez mes témoins. » (Ac 1,8) ont permis au Pape d’aborder divers sujets d’actualité. « Je voudrais donc concentrer mon message précisément sur cette réalité de l’Esprit-Saint qui apparaît dans différentes dimensions:

il est l’Esprit qui agit dans la Création. La dimension de la Création est très présente, car l’Esprit est créateur. Cela me semble un thème très important à l’époque actuelle.» (Entretien accordé aux journalistes pendant le vol vers l’Australie -12 juillet 2008)


La force de l’esprit

Benoît XVI a rappelé la formidable force que l’Esprit-Saint pouvait offrir face aux difficultés de la vie. « Aux jeunes d’aujourd’hui une déconcertante variété de choix de vie est proposée, si bien qu’il leur est souvent difficile de discerner comment orienter au mieux leurs idéaux et leurs énergies. C’est l’Esprit qui donne la sagesse pour discerner le juste chemin et le courage pour s’y engager. » (Cérémonie de bienvenue au Government House – Sydney, 17 juillet 2008)
Et encore, lors de la veillée avec les jeunes : « Laissez-vous façonner par ses dons ! (…) Faites en sorte que votre foi mûrisse à travers vos études, le travail, le sport, la musique, l’art. Faites en sorte qu’elle soit soutenue par la prière et nourrie par les sacrements, pour être ainsi une source d’inspiration et de soutien pour ceux qui vous entourent. » (Veillée avec les jeunes à l’hippodrome de Randwick, Sydney, 19 juillet 2008).

Vers une écologie humaine

L’Australie, terre de contrastes, a été l’occasion d’aborder le problème de l’écologie, pas seulement environnementale mais également humaine. Evoquant les plaies du milieu naturel et les cicatrices du milieu social, Benoît XVI a fortement encouragé les jeunes à réfléchir à la dignité humaine : « Chers amis, la création de Dieu est unique et elle est bonne. Les préoccupations au sujet de la non-violence, du développement durable, de la justice et de la paix, de la protection de notre environnement sont d’une importance vitale pour l’humanité. Tout cela, cependant, ne peut être compris sans une profonde réflexion sur la dignité innée de toute vie humaine, de la conception jusqu’à la mort naturelle, dignité qui est conférée par Dieu lui-même et qui est, par conséquent, inviolable. » (Fête de l’accueil des jeunes au Barangaroo East Darling Harbour- Sydney, 17 juillet 2008).

Des jeunes pour renouveler le monde et l’Eglise

Enfin, lors de la messe de clôture, le Pape a invité les jeunes, fortifiés par l’Esprit, à être les moteurs du renouvellement du monde et de l’Église : « Fortifiée par l’Esprit et s’inspirant d’une riche vision de foi, une nouvelle génération de chrétiens est appelée à contribuer à l’édification d’un monde où la vie est accueillie, respectée et aimée, non rejetée ou ressentie comme une menace et par conséquent détruite.

Une nouvelle ère où l’amour n’est pas avide et égoïste, mais pur, fidèle et sincèrement libre, ouvert aux autres, respectueux de leur dignité, cherchant leur bien et rayonnant la joie et la beauté. (…) Chers jeunes amis, le Seigneur vous demande d’être des prophètes de cette nouvelle ère, des messagers de son amour, capables d’attirer les personnes au Père et de bâtir un avenir plein d’espérance pour toute l’humanité. Le monde a besoin de ce renouvellement ! (…) L’Église a aussi besoin de ce renouvellement ! Elle a besoin de votre foi, de votre idéalisme et de votre générosité, afin d’être toujours jeune dans l’Esprit (…) L’Église a particulièrement besoin du don des jeunes, de tous les jeunes. Elle a besoin de grandir dans la puissance de l’Esprit qui, maintenant aussi, vous apporte la joie et vous encourage à servir avec allégresse le Seigneur. Ouvrez votre cœur à cette force ! » (Messe pour les XXIIIes Journées Mondiales de la Jeunesse à l’hippodrome de Randwick, Sydney, 20 juillet 2008).

En France, plus de 4 000 jeunes se sont rendus aux JMJ de Sydney du 15 au 20 juillet, parmi eux 1 590 franciliens. La veillée de prière organisée à Notre-Dame de Paris sera animée par les jeunes qui ont participé à ces JMJ, sur le thème « Allons à la source de la vie »

Sur le même thème

  • Voyages apostoliques Pape Benoit XVI

    Pendant son pontificat, le Pape Benoît XVI a effectué 24 voyages apostoliques en dehors de l’Italie.

  • Benoît XVI et les migrations modernes

    Benoît XVI a clairement inclus parmi les “signes des temps” modernes le phénomène des migrations.

  • Benoît XVI et la catéchèse

    Concernant la catéchèse, plusieurs événements marquent le pontificat de Benoit XVI : l’Exhortation apostolique post-synodale Verbum Domini, la lettre apostolique La Porte de la foi et la Congrégation pour le clergé.

  • Benoît XVI et l’unité des chrétiens

    La culture théologique et historique exceptionnelle de Benoît XVI ont permis de faire progresser l’unité des chrétiens. Par le Père Emmanuel Gougaud, Directeur du Service national pour l’unité des chrétiens.

  • Benoit XVI et les relations avec les musulmans

    Trois événements caractérisent le pontificat de Benoît XVI dans ses relations avec les musulmans : son discours de Ratisbonne, le 12 septembre 2006, son recueillement dans la Mosquée bleue d’Istanbul, le 30 novembre 2006, et sa visite du Dôme du Rocher avec le Grand Mufti de Jérusalem, sur l’Esplanade des Mosquées, le 12 mai 2009.

Vatican News

On confond souvent les termes “Rome”, “Vatican”, “Cité du Vatican”, “Saint-Siège”, “Siège apostolique”, “Curie romaine”.

Essayons d’y voir plus clair, même si l’on sait bien que tous concernent le Pape et de ses collaborateurs...

Pour en savoir plus:

Rome

Le Vatican

La Cité du Vatican

Le Saint-Siège ou Siège apostolique

La Curie romaine