Confinement : les pèlerinages virtuels ont la cote !

Les vacances de Pâques sont souvent l’occasion pour les pastorales des jeunes de proposer des pèlerinages. Si ces propositions n’ont pu avoir lieu comme prévu, certaines se sont réinventées. Reportage à Cambrai et au Puy-en-Velay.

Comme chaque année au printemps, le diocèse de Cambrai devait emmener des dizaines de jeunes en pèlerinage à Taizé. Encouragés par leur évêque à expérimenter cette année la Résurrection du Christ à travers les liens tissés grâce aux réseaux sociaux, les jeunes se sont lancés un défi : vivre confinés la louange commune comme à Taizé. A mi-chemin entre le #PlayAtHomeChallenge et le #PrayAtHomeChallenge, ils ont mis à profit leurs talents de chanteurs et d’instrumentistes pour nous offrir dans un élan de fraternité, de louange, de joie et de beauté musicale cette version du célèbre hymne « Laudate Dominum » ! Une façon pour eux mais aussi pour les plus de 5000 personnes rejointes par cette performance sur Youtube, de cheminer dans la foi et de faire Église. Forts de ce premier succès, les jeunes cambrésiens poursuivent leur pèlerinage de confiance sur la Terre, et devraient bientôt proposer un autre tube de Taizé : Nada te turbe.

Le week-end des Rameaux devait également marquer pour les étudiants et jeunes pros des diocèses d’Auvergne-Rhône-Alpes la 12ème édition du Pélé du Puy. À l’approche de ce week-end et de ce pèlerinage annulé, les organisateurs se sont fait les réflexions suivantes :

  • en confinement tous les jours se ressemblent souvent : faisons de ce week-end un moment différent !
  • suivre la messe en live c’est bien… mais le risque c’est de rester passif et de ne pas réussir à entrer pleinement dans la Semaine Sainte : trouvons un moyen de faire participer les jeunes pour mieux les accompagner !
  • Nous savons que l’Église ne se limite pas à ce qu’on voit et que nous nous portons les uns les autres par la prière même à distance, mais c’est parfois difficile à vivre : rendons visible cette communion de prière : celles des jeunes mais aussi celles de toutes les communautés qui nous soutiennent par la fidélité de leur prière !

De ces réflexions est né le projet du Relais de la Passion : connecter sur zoom quelques jeunes sur des créneaux d’une demi-heure allant de samedi 10h à dimanche 17h (le temps du pélé), leur proposer de lire ensemble le texte de la passion (l’équipe avait préparé différents découpages suivant le nombre de jeunes inscrits) et associer à chaque créneau la prière d’une communauté religieuse, rendue visible par une photo de leur chœur affichée en fonction des horaires. Le tout était retransmis en direct sur Facebook pratiquement sans interruption.

Quelques extraits des témoignages reçus par les jeunes ayant participé :

“super initiative pour nous permettre de méditer sur ce long texte !! et de mieux l’écouter le lendemain en suivant la messe à la maison”

“J’ai beaucoup apprécié me retrouver en communion de prières avec d’autres personnes pendant cette période si particulière. J’ai véritablement pu vivre ce texte de la Passion. En lisant les accusations portées contre Jésus, j’ai été émue, « Crucifie-le, crucifie-le ». Je me suis véritablement rendue compte de la gravité de ces paroles.”

“J’ai beaucoup aimé ce relais, qui permet de rentrer et de se plonger dans le mystère de Pâques. De plus c’était la première fois que j’étais lectrice pour ce texte. J’ai pu vivre ce fabuleux mystère de l’intérieur, m’approprier les textes, imaginer les réactions des personnages… et me suis demandé si j’avais été dans le foule, est ce que j’aurais suivi le mouvement et hué le Christ aussi ou est ce que je serais allée le soutenir ? Je me suis retrouvée unie au Christ, démunie face à la souffrance qu’il a vécu, et j’ai été frappée par sa réaction et son courage : il y va ! Il sait ce qu’il l’attend mais il ne fuit pas. Bel exemple en ces temps où nous devons affronter l’ami Coro et d’autres maux bien pires comme l’indifférence ou nos propres peurs !”.

Autres propositions de pèlerinages virtuels

Diocèse d'Angoulême : Tous au Mont St Michel, avec le cœur

Ce pélé virtuel vers le Mont Saint Michel va conduire les jeunes du diocèse d’Angoulême à accomplir deux défis puis à déposer la preuve de leur réussite en un lieu secret, caché sur la toile. Ce lieu est un mur d’expression (tout type d’expression : textes, photos, vidéos, enregistrement audio…) qui les réunira tous.

Voir sur le site du diocèse

Diocèse de Metz : un pèlerinage à Lourdes autrement pour les jeunes Messins

Sur la page Facebook @JeunesCathos57, Lourdes autrement s’adresse aux jeunes, aux animateurs, aux prêtres, à tous ceux qui auraient dû être présents à Lourdes ou par la prière.
Chaque jour, le service diocésain pour l’évangélisation des jeunes propose des temps de prière, d’enseignement, de louange… L’idée est de vivre des temps ensemble, même derrière les écrans !

Voir sur le site du diocèse

Découvrir le dossier

FEC jeunesse thumbnail

Par-delà le confinement, que font les jeunes chrétiens ?

La pandémie de Covid 19 qui sévit actuellement a fortement ébranlé tous les secteurs de nos sociétés. Ceux qui parmi nous sont les plus vulnérables ; les personnes en situation de précarité, les personnes âgées, les malades,…en seront durablement affaiblis.[...]

Sur le même thème

  • Foi, espérance charité -vignette du dossier

    Foi, Espérance, charité : par-delà le confinement

    La pandémie de Covid 19 qui sévit actuellement a fortement ébranlé tous les secteurs de nos sociétés. Ceux qui parmi nous sont les plus vulnérables ; les personnes en situation de précarité, les personnes âgées, les malades,…en seront durablement affaiblis. L’Église catholique, plus que jamais, se tient au chevet des plus fragiles. Deux fois par semaine, nous vous invitons à découvrir comment les […]

  • FEC jeunesse thumbnail

    Par-delà le confinement, que font les jeunes chrétiens ?

    La pandémie de Covid 19 qui sévit actuellement a fortement ébranlé tous les secteurs de nos sociétés. Ceux qui parmi nous sont les plus vulnérables ; les personnes en situation de précarité, les personnes âgées, les malades,…en seront durablement affaiblis. L’Église catholique, plus que jamais, se tient au chevet des plus fragiles. Cette semaine, nous vous invitons à découvrir comment les services pastoraux, les diocèses, […]