Les Saints, au jour le jour

Le saint du jour est l’un des saints choisi parmi ceux proposés par l’Église. Chaque jour, l’Église honore plusieurs saints et bienheureux : ceux du calendrier romain (sanctoral romain), ceux des calendriers diocésains et ceux du calendrier des églises orientales (synaxaire).

Tous les Saints du jour

  • Saint Guénolé -

    C’était au temps où les Bretons quittaient leur île, devant les envahisseurs saxons pour gagner l’Armorique.

  • Saint Casimir -

    Il est le deuxième des treize enfants du Grand-Duc de Lituanie, devenu roi de Pologne, Kazimierz Jagellon le Grand. Il a treize ans quand son père lui commande d’aller ceindre la couronne de Hongrie.

  • Saint Virgile -

    Moine de Lérins, il fut chargé plus tard de gouverner l’abbaye de Saint Symphorien d’Autun avant d’être consacré évêque d’Arles.

  • Sainte Colette -

    Elle est née à Corbie, en Picardie. Ses parents se désolaient de ne pas avoir d’enfants. Ils prièrent saint Nicolas. Lorsqu’ils reçurent cette petite fille, ils lui donnèrent le nom du saint protecteur : Nicole, devenu aussi, en diminutif familier Colette.

  • Stes Perpétue et Félicité -

    Elles sont fêtées par les Eglises d’Orient le 1er février. Perpétue est une jeune patricienne, Félicité une jeune esclave. Elles avaient toutes deux demandé le baptême à l’évêque de Carthage.

  • Saint Jean de Dieu -

    A huit ans, pour des raisons que l’on ignore, le petit Portugais Joao Ciudad fait une fugue et se retrouve vagabond sur les routes.

  • Ste Françoise Romaine -

    A treize ans, parce qu’elle était de bonne noblesse romaine, elle dut épouser Lorenzo de Ponziani.

  • Ste Marie-Eugénie Milleret -

    Née à Metz le 25 août 1817, elle partagea son enfance entre l’hôtel particulier des Milleret de Brou et la vaste propriété de Preisch, aux frontières du Luxembourg, de l’Allemagne et de la France.

  • Saint Sophrone -

    Patriarche de Jérusalem. Moine originaire de Damas, il visita inlassablement les monastères de Palestine et d’Egypte pour aviver leur ferveur.

  • Saint Pol de Léon -

    Evêque et confesseur. Originaire de Grande-Bretagne, il vécut la vie érémitique dès l’âge de quinze ans.

  • Sainte Mathilde -

    ou Maud. Impératrice, épouse heureuse d’Henri l’Oiseleur, roi de Germanie, elle eut beaucoup à souffrir de ses deux fils après la mort de son mari.

  • Ste Louise de Marillac -

    Louise est la nièce du chancelier royal Michel de Marillac et du maréchal Louis de Marillac, arrêtés tous deux et condamnés à mort par Richelieu après la « Journée des Dupes » du 10 novembre 1630.

  • Saint Grégoire Makar -

    Il s’en vint ermite dans la région de Pithiviers, en France, après avoir été évêque de Nicopolis, en Arménie. Il n’est pas le seul Arménien qui soit venu ainsi en Occident..

  • Saint Patrick -

    Confesseur. A 16 ans, Patrick, jeune Gallois d’une famille chrétienne, est enlevé par des pirates et vendu comme esclave en Irlande. Il y passe six ans puis s’enfuit et retrouve ses parents.

  • St Cyrille de Jérusalem -

    Originaire des environs de Jérusalem, il devint prêtre en 345 puis évêque de Jérusalem en ce IVème siècle troublé par les querelles entre ariens et orthodoxes.