Rappel à Dieu de Mgr Jean BADRE

Mgr Jean Badré, ancien évêque de Bayeux et Lisieux, vient de décéder le lundi 17 septembre 2001 au soir, à Paris, dans sa 88e année.Né le 17 octobre 1913 à Arbois (Jura), il a fait ses études au lycée de Colmar et à l’école Massillon de Paris, puis il est entré au séminaire Saint-Sulpice d’Issy-les-Moulineaux.
Rappelé sous les drapeaux dès le début de la guerre, il a été ordonné prêtre pour le diocèse de Paris par le cardinal Verdier, le 24 décembre 1939, lors d’une permission exceptionnelle.
Sous-Lieutenant dans l’Armée de l’Air, il a participé activement à la Résistance, au sein du réseau Samson, animé par son frère Paul. Il a reçu la Croix de guerre, la médaille de la Résistance et la Légion d’honneur.
Après avoir été vicaire à la paroisse Saint-Antoine de Padoue et aumônier adjoint du lycée Janson-de-Sailly à Paris, il a été nommé, en juillet 1945, aumônier de la première région militaire de Paris avant de devenir l’adjoint de l’aumônier général, qui était alors Mgr Jean Rodhain, puis, en 1946, aumônier général de l’Armée de Terre et, en 1952, aumônier général des Armées.
En 1964, à 51 ans, il est nommé évêque auxiliaire du cardinal Feltin, archevêque de Paris, dont il reçoit l’ordination épiscopale le 3 septembre.
En 1967, la fonction de vicaire aux armées ayant été disjointe de la personne et de la charge de l’archevêque de Paris, à la demande du cardinal Veuillot, il est nommé vicaire aux Armées Françaises.
En 1969, il est nommé évêque du diocèse de Bayeux et Lisieux, dont il prend possession le 1er février 1970 et qu’il quitte, à l’âge de 75 ans, en 1988. Il y avait accueilli le pape Jean-Paul II lors de sa visite pastorale de Juin 1980.

Mgr Badré a participé aux travaux du Concile Vatican II, notamment à la rédaction de la déclaration Gaudium et Spes.
Il a été membre de la commission épiscopale pour l’Unité des chrétiens, président de la CEOP (commission épiscopale de l’opinion publique devenue depuis le COPIC, comité permanent pour l’information et la communication) et membre du Conseil pontifical pour les communications sociales.
En application de sa devise d’évêque  » La paix dans la charité « , Mgr Badré s’est toujours activement engagé pour la paix et contre la torture, notamment en Algérie, comme en témoigne l’ouvrage Mgr Badré : Un homme d’Église dans l’histoire (Entretiens avec Michel Fourcade, éditions Nouvelle Cité, 1990, 223 p.)

Ses obsèques auront lieu le samedi 22 septembre 2001, à 10h30, en la cathédrale de Bayeux (14).

Père Stanislas LALANNE
Porte-Parole de la Conférence
des évêques de France

Contacts presse :

M.Vincent Neymon
Secrétaire général adjoint
Directeur de la communication
Porte-parole

P. Hugues de Woillemont
Secrétaire général
Porte-parole

Mlle Constance Pluviaud
Chargée des relations avec les médias

Tél: 07 62 08 00 59
communication@cef.fr

Conférence des évêques de France
58 av. de Breteuil
75007 Paris
Contact média Accréditations auprès de la CEF