La cause de Léonie Martin, sœur de Sainte-Thérèse de Lisieux

Fille des saints Louis et Zélie Martin, sœur aînée de Sainte-Thérèse de l’Enfant Jésus, Léonie Martin, (1863-1941) était religieuse au monastère de la Visitation à Caen. Ouvert le 2 juillet 2015, le procès en béatification et canonisation de Léonie Martin s’est achevé le 22 février 2020 par une cérémonie religieuse à la chapelle de la Visitation. La Congrégation de la cause des saints à Rome devra statuer sur la question dans les mois à venir.

Leonie MartinScellés par des cachets de cire, les cartons contenant le dossier de béatification de Léonie Martin sont partis à Rome, pour la poursuite de la procédure où la Congrégation pour la Cause des Saints devra statuer dans les mois à venir. Le Père Antoni Sangalli, prêtre italien, postulateur de la cause en béatification est venu chercher la semaine dernière, les travaux réalisés par la Commission historique chargée de collecter toutes les informations, documents écrits et objets relatifs à la « Servante de Dieu ».

Sœur Léonie Martin, fille des époux Martin et sœur de Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus, est née à Alençon en 1863 et est décédée en 1941 au couvent de la Visitation, à Caen (diocèse de Bayeux-Lisieux). Troisième fille de la famille Martin, Léonie, a une enfance douloureuse et une santé précaire. Dans les correspondances familiales, sa mère l’appelle :  » pauvre Léonie ».  Après plusieurs tentatives d’entrées au monastère, elle prononce ses vœux perpétuels le 2 juillet 1900, au Monastère de la Visitation de Caen et prend le nom de Sœur Françoise-Thérèse (Nom religieux de Léonie Martin).

Le procès en béatification

Initiée en 2014 par les sœurs de la Visitation de Caen qui se sont portées « Acteur de la cause », l’enquête a été menée par le diocèse de Bayeux-Lisieux pour instruire son procès en béatification Le 24 janvier 2015, jour de la fête Saint-François de Sales, Mgr Jean-Claude Boulanger, évêque du diocèse de Bayeux-Lisieux, célébrait une messe au monastère de Visitation dans laquelle il annonçait l’ouverture du procès.

« Les deux étapes suivantes sont alors celles de la Béatification et de la Canonisation, explique sur le site du diocèse, le Père Olivier Ruffray, délégué de l’Acteur et administrateur de la cause de Léonie. Pour chacune, un miracle doit être constaté. Les médecins répondent à la question : « En l’état actuel de la science, pouvons-nous expliquer cette guérison ? » Les théologiens à celle-ci : « Est-ce l’intercession de la servante de Dieu ou de telle vénérable qui a permis cette guérison ? » Leurs conclusions respectives permettent alors au Pape de décréter la Béatification puis le jour venu, la Canonisation… »

Cinq ans de recherche

Mgr Boulanger - Léonie MartinAprès cinq années d’investigation, une cérémonie religieuse a clôturé l’enquête diocésaine. La messe a été célébrée le 22 février 2020 dans la chapelle du couvent où elle a été religieuse. Dans son homélie, Mgr Jean-Claude Boulanger a rappelé son parcours et les souffrances vécues : « Une vie, rien qu’une vie Celle de Léonie: Une simple goutte d’eau qui est devenue un ruisseau. Ce fut une enfance ballotée par mille sanglots mais un jour offerte à Dieu, de l’océan elle en connaît désormais les flots. Mais alors qu’est ce qui peut ainsi changer la vie ? Si la médecine peut transformer un visage, seul l’amour est capable de le transfigurer. Voilà ce que voudrait nous dire la pauvre Léonie comme l’appelait sa maman, et qui un jour est devenue sœur Françoise Thérèse ici à la Visitation. »

Pendant la visite ad limina à Rome, Monseigneur Jean-Claude Boulanger, évêque de Bayeux-Lisieux en a profité pour rencontrer la Congrégation de la cause des saints le mardi 10 mars 2020. Il reviendra au Pape François de statuer sur la béatification de Léonie Martin et de la déclarer « vénérable » en vue d’une future canonisation. Elle deviendrait ainsi le quatrième membre de la famille Martin à être canonisé, après ses parents Louis et Zélie Martin, et sa sœur, Sainte Thérèse de Lisieux.

En quelques dates

  • 17 juin 1941 : décès de Léonie Martin,
  • 2 juillet 2015 : ouverture du procès en béatification pour Léonie Martin qui devient « Servante de Dieu »,
  • 18 juillet 2016 : le corps de Léonie, revêtue de son habit de visitandine, a été déposé dans sa châsse en verre. Un tombeau érigé dans la chapelle de la Visitation
  • 21 janvier 2017 : Léonie est transféré dans le tombeau qui a été préparé pour elle dans la chapelle de la Visitation,
  • 22 février 2020 : clôture de l’enquête diocésaine,

Congrégation de la Caude des Saints - Mardi 10 mars 2020

IMG_20200310_091044
IMG_20200310_091218
IMG_20200310_091323

Sur Twitter

Sur le même thème

anneeliturgique

Liturgie

NOTRE PERE (1)

Rencontrer Jésus

rencontrer jésus

MessesInfo

messes.info

Catéchèse & catéchuménat

logo du site catechese.catholique.fr