Mgr Lalanne : « Il y a une joie de croire et de se savoir aimés par le Christ »

Evêque de Coutances et Avranches, Mgr Stanislas Lalanne préface l’édition française de « La Joie de la foi » (Ed.Médiaspaul). Il présente l’ouvrage et l’Année de la foi dans son diocèse.
 

L’édition originale de ce livre est italienne ?

C’est un recueil de paroles du pape Benoît VI – homélies, encycliques, discours – qui reprend le plan du Credo. J’y ai trouvé une grande cohérence et une simplicité de langage, accessible même aux personnes peu initiées à la foi chrétienne. Une des qualités de Benoît XVI est sa clarté d’expression. Je m’en suis rendu compte en travaillant son message avec des jeunes lors des Journées Mondiales de la Jeunesse. Des 18-20 ans accrochent très bien. Je l’ai remarqué lors des JMJ de Madrid.
Je crois que cela correspond à la demande qui, si elle n’est pas neuve, est sans doute plus forte qu’avant d’avoir des propositions de catéchèses qui soient consistantes.
Aux JMJ de Madrid, lors des trois catéchèses, j’ai bien perçu l’attente des jeunes. Benoît XVI dit la foi de l’Eglise mais, en même temps, sa parole est personnalisée : il s’expose.
Le titre présente bien la proposition. Le chrétien n’est pas quelqu’un qui fait une tête d’enterrement ! Il y a une joie de croire et de se savoir aimé par le Christ. On retrouve ici la joie d’un certain nombre de jeunes ou d’adultes qui découvrent le Christ. Ce n’est pas de l’ordre du sentiment. C’est une joie profonde qui habite malgré les aléas ou les difficultés de la vie. Ni béate, ni naïve, cette joie dit que, quoi qu’il arrive, une espérance est possible. Le livre tombe bien pour l’Année de la foi !
 

Et vous, qu’est-ce qui fait votre joie d’évêque ?

En tant qu’évêque, je suis un témoin privilégié de l’action de l’Esprit Saint dans les cœurs. La spécificité du diocèse de Coutances et Avranches, c’est que les confirmations ont lieu tout au long de l’année. Presque toutes les semaines, pendant deux heures, je rencontre des jeunes confirmands. Je reçois leurs lettres personnelles et répond à toutes.
Je pense aussi aux rencontres avec les catéchumènes adultes ou les recommençants. Dans leurs lettres, je suis très impressionné par la qualité spirituelle dont ils font preuve. On perçoit vraiment Dieu à l’œuvre dans leur vie.
Souvent, grâce aux équipes d’animation et aux prêtres qui les accompagnent, ils savent relire leur vie à la lumière de l’Evangile. Ils sont passionnés ! Les démarches spirituelles peuvent être très profondes. Ils osent, alors qu’ils ne connaissent pas tellement l’évêque, lui écrire avec une simplicité, une confiance, une liberté de parole magnifiques.
Pour moi, c’est un beau signe, une source de joie et d’espérance très forte. J’aime bien cette phrase du livre : « La joie transfigure la vie des apôtres ». Cette expérience épouse la joie des apôtres.
 

Comment vivrez-vous l’Année de la foi dans le diocèse de Coutances et Avranches ?

Pour l’Année sacerdotale, nous avions recueilli des témoignages de prêtres dans une vidéo intitulée « La joie de la foi, la joie de croire ». Pour l’Année de la foi, nous suivrons plusieurs axes.
Ce sera l’occasion de redécouvrir toujours plus la Parole de Dieu. Nous avons lancé l’expérience, l’an dernier, de petites équipes de partage sur l’Evangile de Marc, à partir de questions toutes simples, avec la proposition d’inviter des non-pratiquants. De nombreux groupes se sont mis en route. Nous allons poursuivre avec l’Evangile selon Saint Luc.
Nous sommes invités à redécouvrir ce que signifie être chrétien dans notre société de plus en plus sécularisée ! « Soyez toujours prêts à justifier votre espérance devant ceux qui vous en demandent compte », écrit saint Pierre dans sa première lettre (1 Pierre 3, 15). Il s’agit donc d’approfondir sa foi.
Avec « Les jeudis de la foi », rendez-vous est donné, le troisième jeudi du mois, partout dans le diocèse et dans tous les doyennés, pour une eucharistie, une catéchèse sur un aspect du Credo, un temps d’échange, de repas fraternel et une nuit d’adoration eucharistique.
De plus, nous proposerons, en février 2013, aux curés et aux responsables des services diocésains, quelques jours de retraite pastorale, prêché par Mgr Yves Le Saux, évêque du Mans.
Enfin, en avril, tous les prêtres, les séminaristes, les diacres et leurs épouses, les laïcs en mission ecclésiale et les membres des équipes d’animation pastorale seront invités à une récollection animée par Mgr Georges Pontier, archevêque de Marseille. Le dimanche, dans chacune des paroisses, un message de ma part servira d’homélie. Voilà comment notre diocèse entre dans ce grand mouvement de l’Année de la foi.
 

christ_pantocrator_cefalu

Une édition diocésaine de Porta Fidei

Pour ses diocésains, Mgr Lalanne vient de faire éditer le Motu Proprio « Porta Fidei » de Benoît XVI promulguant l’Année de la foi, en 3.000 exemplaires, et imprimer l’image du Christ de la cathédrale de Cefalu (Sicile), en 40.000 exemplaires, avec au dos une prière spécifique pour la Manche.

Sur le même thème

  • 10 mai 2009: messe célébrée par le pape Benoît XVI au stade d'Amman, Jordanie.

    Année de la Foi (2012-2013)

    Dans le Motu Proprio « Porta Fidei », le pape Benoît XVI a annoncé une « Année de la Foi ». Elle a débuté le 11 octobre 2012, pour le cinquantième anniversaire de l’ouverture du concile Vatican II, et s’est terminée en la solennité du Christ Roi, le 24 novembre 2013. Des livres pour l’année […]

  • eucharistie03

    Devenir chrétien

    Votre cheminement commence, alors belle route pour découvrir la joie d’être chrétien !

  • bible01

    Lire la Bible

    Un parole qui s’inscrit dans l’histoire