Benoît XVI et les jeunes en questions

Un pape aussi pour les jeunes ?

« J’attends avec joie Cologne où je rencontrerai les jeunes du monde, ou plutôt où les jeunes rencontreront le Christ. » déclare Benoit XVI peu de temps après son élection. Lorsqu’on a su le 19 avril 2005 que le successeur de Jean Paul II serait le cardinal Joseph Ratzinger, la joie de certains fut teintée d’inquiétude, notamment parmi les jeunes. Ils avaient noué avec Jean Paul II un lien fort et particulier. La réputation de sévérité qui accompagnait Benoît XVI à son arrivée avait de quoi susciter quelques appréhensions, alors même que des JMJ se préparaient à Cologne. Mais dès ces premiers mots en tant que Pape, l’ancien archevêque de Munich rend hommage à Jean Paul II et annonce la couleur de son pontificat : il sera aussi le pape des jeunes.

Quelle attention Benoît XVI porte-t-il aux jeunes ?

Au premier rendez-vous que Benoît XVI leur a lancé, les jeunes ont répondu présent. Les JMJ de Cologne sont les premières pour Benoît XVI qui a tenu à perpétuer cette tradition instituée par son prédécesseur tant acclamé par les jeunes. Ce sont 800 000 jeunes du monde entier, dont 70 000 français qui se sont rassemblés à Marienfeld pour partager la veillée de prière avec ce Pape, qu’ils ne connaissaient pas encore.

C’est avant tout le bonheur d’être chrétien que le Pape veut transmettre aux jeunes : « Je voudrais leur faire comprendre que c’est beau d’être chrétiens ! » a-t-il déclaré dans une interview accordée à Radio Vatican quelques semaines avant les JMJ de Cologne. Il explique : « L’idée largement répandue est que les chrétiens doivent obéir à d’innombrables commandements, interdits, principes (…) et que par conséquent le christianisme est épuisant, difficile à vivre et qu’on est plus libre sans tous ces fardeaux. Moi, au contraire, je voudrais leur faire comprendre qu’être soutenu par un grand Amour et par une révélation ce n’est pas un fardeau : cela donne des ailes et que c’est beau d’être chrétien. » Il insiste sur le caractère communautaire de l’église : « Cette expérience nous donne de l’ampleur, mais elle nous donne surtout le sentiment de vivre dans une communauté. (…) En tant que chrétiens nous ne sommes jamais seuls.»

Mais les JMJ ne sont pas l’unique occasion pour les jeunes chrétiens d’aller à la rencontre du Pape. A Rome également, il rencontre des jeunes lors d’audiences. Et à chacun des voyages du Pape des rencontres sont organisées spécialement pour les jeunes. Le Saint-Père met jusqu’à présent la jeunesse au cœur de son pontificat, s’adressant non seulement aux jeunes mais également à ceux qui les forment pour l’avenir, universitaires, enseignants, responsables d’éducation.

Aux Etats-Unis par exemple, Benoît XVI invite les jeunes rassemblés au séminaire Saint Joseph dans l’état de New York, à la prière et à se rapprocher encore plus de Jésus : « le plus important est que vous développiez une relation personnelle avec Dieu. Cette relation s’exprime dans la prière. De par sa nature même, Dieu parle, écoute et répond. »

Quels messages pour les jeunes ?

A Rome, lors de la veillée de prières avec les étudiants universitaires le 1er mars dernier, retransmise par satellite dans de nombreuses villes du monde, Benoît XVI a rappelé le rôle prépondérant de la jeunesse au cours de l’histoire en tant que « porteurs d’élans évangéliques. »

Mais face à la diversité, au multiculturalisme, aux choix de vie multiples offerts dans les grandes villes occidentales, il leur lancé le défi de l’unité : « Soyez des disciples et des témoins de l’Evangile, car l’Evangile est la bonne semence du Royaume de Dieu, c’est-à-dire de la civilisation de l’amour! Soyez des artisans de paix et d’unité! Le signe de cette unité catholique, c’est-à-dire universelle et intègre dans les contenus de la foi chrétienne qui nous rassemble tous. »

Quelle mission confie-t-il aux jeunes ?

Le 10 mai 2007, au stade municipal de Sao Paulo au Brésil, il lance aux jeunes le défi, de devenir à leur tour des missionnaires du Christ tels les apôtres : « Vous êtes les jeunes de l’Eglise. Je vous envoie donc vers la grande mission d’évangéliser les jeunes garçons et les filles qui errent dans ce monde, comme des brebis sans pasteur. Soyez les apôtres des jeunes. Invitez-les à marcher avec vous, à faire la même expérience de foi, d’espérance et d’amour; à rencontrer Jésus pour se sentir réellement aimés, accueillis, avec la pleine possibilité de se réaliser. »

Le 14 mars 2008 à Rome, Benoit XVI présidait une liturgie pénitentielle pour les jeunes pour préparer la XXIIIème journée mondiale de la jeunesse qui doit avoir lieu à Sydney. Il appelle les jeunes rassemblés à « se donner aux autres » à l’image de Christ. « Devenez vous-mêmes des rédempteurs des jeunes de ce monde », leur dit-il, reprenant les mots de Jean-Paul II.

Quelle démarche sacramentelle propose-t-il aux jeunes ?

A Rome, le Saint-Père a également invité les jeunes à redécouvrir le sacrement de réconciliation, pour ressentir « la vraie joie du pardon de Dieu : « Rappelez-vous toujours que vous êtes ‘le temple de l’Esprit’, permettez-Lui d’habiter en vous, et obéissez docilement à ses indications, pour apporter votre contribution à l’édification de l’Eglise, et pour discerner à quel type de vocation le Seigneur vous appelle ».

Le Saint-Père a également mis les jeunes en garde contre « l’épouvantable possibilité d’être inhumain, de ne plus être personne en vendant et en perdant en même temps son humanité. » Dans la perspective des JMJ de Sydney dont le thème est « Vous allez recevoir une force, celle du Saint-Esprit qui viendra sur vous. Alors vous serez mes témoins » (Ac 1, 8), il invite les jeunes à s’en remettre à l’Esprit-Saint, qui « change et renouvelle toute la perspective de l’existence humaine (…), qui ne change pas les situations extérieures de la vie, mais les situations intérieures. »

Vatican News

On confond souvent les termes “Rome”, “Vatican”, “Cité du Vatican”, “Saint-Siège”, “Siège apostolique”, “Curie romaine”.

Essayons d’y voir plus clair, même si l’on sait bien que tous concernent le Pape et de ses collaborateurs...

Pour en savoir plus:

Rome

Le Vatican

La Cité du Vatican

Le Saint-Siège ou Siège apostolique

La Curie romaine