Aumônerie des hôpitaux

« J’étais malade et vous m’avez visité » (Mt 25, 36)

01 mars 2013 : P. Gérard BRUNEAU, aumônier de l'hôpital Necker, dans la chapelle de l'hôpital, Paris (75), France. March 01, 2013: F. Gérard BRUNEAU, chaplain of Necker Hospital. Paris (75), France.

L’aumônerie des établissements de santé est à la fois un service d’Eglise et un service de l’hôpital.

Les aumôniers et les membres d’aumônerie ont la charge d’assurer, dans ces établissements, le service du culte auquel ils appartiennent et d’assister les patients qui en font la demande par eux-mêmes ou par l’intermédiaire de leur famille.

Leur mission d’Eglise les amène notamment à :

  • être à l’écoute des personnes malades, âgées et de ceux qui les entourent
  • être une présence fraternelle, respectueuse du cheminement de chacun, porteuse de vie et d’espérance
  • être attentifs aux évolutions de l’institution de soins et à leurs incidences éventuelles sur la qualité de la prise en charge des personnes et pour les personnels.

Dans une logique de partenariat…

Eglise accueillie dans l’institution de soins, le service d’aumônerie a le souci d’être un partenaire dans la prise en charge des personnes hospitalisées, partenaire d’un service de l’homme.

En  équipe…

La présence d’aumônerie est celle d’une équipe envoyée en mission par l’évêque et reconnue par l’Etablissement. Cette équipe -composée de laïcs, religieux, diacres, prêtres- se construit autour d’un projet commun, des rencontres de partage, de prière et de formation.

Outre les visites aux personnes, l’équipe vit des temps de rencontres, de partage et de prière commune. L’équipe n’a de raison d’être que si elle vit sa mission au cœur d’un dialogue et d’une sympathie partagée avec les personnes malades, leurs proches et les soignants.

Dans une attitude d’ouverture, l’équipe d’aumônerie entretient des relations de fraternité et de recherche avec les représentants des autres cultes.

 « A l’homme qui souffre, Dieu ne donne pas un raisonnement qui explique tout, mais il offre sa réponse sous la forme d’une présence qui accompagne » (Pape François, Lumen fidei, n.56)

L’aumônerie des hôpitaux, en questions

Non, la majorité des aumôniers aujourd’hui en France sont des « laïcs en mission ecclésiale », salariés ou non. Bien que dans le code de droit canonique on ne parle d’aumônier qu’en référence à des clercs, dans le langage courant, la dénomination d’« aumônier » suit le vocabulaire des textes législatives et règlementaires qui s’appliquent à tous les cultes.

Certains aumôniers peuvent être salariés par les hôpitaux ou par les diocèses, selon les besoins de l’établissement hospitalier. Cela implique l’obtention du statut de laïque en mission ecclésiale pour le diocèse et une lettre de mission signée par l’évêque.

Aujourd’hui le Ministère de la Santé a reconnu, avec le culte catholique, la présence des cultes protestant, juif, musulman et bouddhiste pour assister les patients qui en font la demande.

Le premier pas est prendre contact avec le service de Pastorale de la Santé de son diocèse. Des parcours de discernement et de formation peuvent être mis en place pour un mission d’Eglise dans les équipes d’aumônerie des hôpitaux publics et privés.

L’insertion dans une équipe d’aumônerie est une forme de service d’Eglise vécu dans la fraternité et soutenu par la prière, les occasions de partage, les moments de relecture et de formation.

Ainsi, la conscience d’être envoyé en mission au nom de la communauté ecclésiale reste primordiale : cette même conscience demande des compétences spécifiques pour œuvrer en milieu hospitalier dans le respect du principe de laïcité et dans la construction des liens de partenariat avec les équipes soignantes.

Nous avons besoin de reconnaitre la force salvatrice de l’existence des plus faibles,
à les mettre au centre du cheminement de l’Eglise et à accueillir la mystérieuse sagesse que Dieu veut nous communiquer à travers eux.

(Pape François, Evangelii Gaudium, 197-198)

Actualités

  • Site - thumbnail (10)

    Prière d’un aumônier d’hôpital confiné

    Bien aimé de Dieu, Être aumônier d’hôpital c’est être une présence d'Église dans les établissements de santé. Être aumônier c’est accompagner les faibles et les petits car Dieu aime les faibles et les petits. Je ne peux avec[...]

  • personnes âgées grands-parents senior

    En Ehpad, prendre en compte la singularité des nouveaux résidents

    L’arrivée en EHPAD d’une personne fragilisée constitue un traumatisme intense, à la fois pour elle et pour son entourage. Une réflexion autour de l’adaptation de l’institution à ce nouveau résident suppose d’abord de comprendre qui est cette personne transformée par[...]

Contact

Je souhaite être visité

Je suis hospitalisé et je souhaite la visite d’une personne mandatée par l’Eglise

Une visite est toujours possible. S’adresser d’abord au personnel soignant pour savoir s’il existe un service d’aumônerie ou des bénévoles mandatés par l’Eglise catholique.

Etre visité par un ministre de son culte fait partie des droits du patient hospitalisé, selon la Constitution, la loi 1905, le Code de Santé publique… Votre demande sera bien accueillie le personnel soignant.

S’il n’y avait pas de visiteurs mandaté par l’Eglise pour assurer une présence à l’hôpital, contacter le diocèse et demander des renseignements au service diocésain « Pastorale de la Santé ».

Je suis à domicile ou en EHPAD et je souhaite être visité

Une visite est toujours possible. S’adresser d’abord au personnel soignant pour savoir s’il existe un service d’aumônerie ou des bénévoles mandatés par l’Eglise catholique.

Etre visité par un ministre de son culte fait partie des droits du patient hospitalisé, selon la Constitution, la loi 1905, le Code de Santé publique… Votre demande sera bien accueillie par le personnel soignant.

S’il n’y avait pas de visiteurs mandaté par l’Eglise pour assurer une présence à l’hôpital, contacter le diocèse et demander des renseignements au service diocésain « Pastorale de la Santé ».

En vidéos