La question de la responsabilité au cœur de l’Assemblée plénière extraordinaire

L’Assemblée plénière extraordinaire des évêques de France (Apex) s’est réuni en visioconférence du 22 au 24 février 2021 avec des évêques, des personnes victimes d’abus sexuels et des responsables ecclésiaux. Elle a porté sur la question de la responsabilité. Décryptage des enjeux.

« À l’issue de ces trois jours de réflexion, l’Assemblée plénière extraordinaire des évêques ne prendra pas de décisions. Les votes statutaires et les grandes motions seront prises lors l’Assemblée plénière des évêques de France prévue du 22 au 26 mars à Lourdes », avait expliqué le Père Hugues de Woillemont, Secrétaire général de la Conférence des évêques de France (CEF) en amont de l’Assemblée plénière extraordinaire des évêques de France. « Les évêques veulent se donner du temps supplémentaire pour approfondir la question des abus sexuels. » L’enjeu est d’engager l’Église en France pour plusieurs années dans un « dispositif viable et pérenne », selon le porte-parole, Vincent Neymon.

Trois jours de débats

Ces trois jours ne constituent pas une étape décisionnelle mais un temps de réflexion et de prière commune sur le thème de la responsabilité. Cette étape de réflexion se situe un mois avant l’Assemblée plénière de mars (du 22 au 26) dont le but sera d’engager l’Église en France pour plusieurs années dans un dispositif viable afin de la conduire hors de la crise des agressions sexuelles et des abus de pouvoir.

Cette Assemblée plénière extraordinaire se place aussi dans la perspective de la réception du rapport de la Commission Indépendante sur les Abus Sexuels dans l’Eglise (CIASE) ; rapport qui devrait être rendu public en octobre 2021 selon M. Jean-Marc Sauvé, Président de la CIASE.

Compte-rendu de l'Assemblée plénière extraordinaire de février 2021

Du 22 au 24 février 2021, s’est tenue une Assemblée plénière extraordinaire des évêques de France. Inscrite par les évêques de France en plus de leurs deux assemblées habituelles, cette session avait pour objectif d’approfondir leur réflexion sur le terme[...]

Un site internet pour « Lutter contre la pédophilie »

Mis en ligne par la Conférence des évêques de France le site « luttercontrelapedophilie.catholique.fr constitue l’une des mesures décidées par le Conseil Permanent pour améliorer la lutte contre la pédophilie au sein de l’Église de France.

Ce site permet aux personnes victimes ou à leurs proches d’adresser directement un témoignage à l’évêque du diocèse concerné par des faits. Il propose aussi des repères et donne des clefs de prévention, des aides à la détection et les procédures à suivre pour alerter et agir.

Enfin, la rubrique « L’Église face à la pédophilie », permet de suivre les mesures spécifiques prises au sein de l’Église en France.

Sur le même thème

  • Lutter contre la pédophilie

    En novembre 2000, au cours de leur Assemblée plénière, à Lourdes, les évêques de France ont abordé le difficile problème de la pédophilie. Les institutions qui exercent une responsabilité éducative, découvrent les ravages liés aux actes à caractère pédophile de certains de leurs membres. L’Église de France n’est pas épargnée par cette réalité dont elle découvre […]

  • Le site « Lutter contre la pédophilie » de la Conférence des évêques de France

    La Conférence des évêques de France (CEF) a mis en ligne, en juillet 2016, le site « luttercontrelapedophilie.catholique.fr ». Ce site constitue l’une des mesures décidées par le Conseil permanent le 12 avril 2016 pour améliorer la lutte contre la pédophilie au sein de l’Église de France. En premier lieu, grâce à une carte de France, ce site internet permet aux personnes victimes ou […]

  • Initiatives dans la lutte contre la pédophilie

    Le Conférence des évêques de France tient à recenser et promouvoir ici les initiatives (prises en dehors de la CEF) dont elle a connaissance. Dernière mise à jour : 25/09/2020 En savoir + Contacts

Formulaire de contact