Lutte contre la pédophilie : accueil du rapport de la Commission indépendante sur les abus sexuels dans l’Église (CIASE)

Le 5 octobre 2021, après deux ans et demi de travaux, M. Jean-Marc Sauvé, Président de la Commission indépendante sur les abus sexuels dans l’Église (CIASE) installée depuis le 8 février 2019, remet publiquement aux évêques de France et aux supérieurs des congrégations religieuses le rapport que l’Eglise lui a commandé il y a trois ans.

Quelle est la mission de la CIASE ?
• établir les faits sur les cas de pédophilie au sein de l’Eglise, depuis 1950, sur une période de 70 ans.
• comprendre pourquoi et comment ces drames ont pu avoir lieu et ont été traités.
• examiner l’action de l’Eglise pour lutter contre la pédophilie et de faire des recommandations

prières

Seigneur,
Face à l’ampleur du drame révélé par le rapport de la Commission Indépendante sur les Abus sexuels dans l’Eglise, face à toutes ces vies brisées, nous sommes sans voix et profondément  consternés.
Dieu de Bonté, accorde aux personnes victimes et à leur famille ta force pour trouver un  chemin de vie.
Aujourd’hui, donne‐nous de savoir les accompagner avec humilité et à l’écoute  de leurs besoins.

Seigneur,
Ton Eglise vit une étape historique et un moment difficile. Ne permets pas qu’elle soit divisée  mais donne lui la grâce de l’unité. Préserve‐la de toute arrogance et donne à chacun d’y  prendre humblement sa place.

Seigneur,
Envoie ton Esprit Saint pour qu’Il renforce notre ferme détermination à apprendre de notre  douloureux passé et mettre tout en œuvre pour lutter dans l’Eglise et dans la société contre  les violences faites aux enfants et aux jeunes.

Amen

Quelques réactions

En salle de presse du Saint-Siège, le Pape François s’est exprimé ce mardi 5 octobre 2021 sur le sujet :

Le Saint-Père a été informé de la sortie du rapport de la Ciase, à l’occasion de ses rencontres, ces jours derniers, avec les évêques français en visite ad limina. Et c’est avec douleur qu’il a pris connaissance de son contenu.

Ses pensées se tournent en premier lieu vers les victimes, avec un immense chagrin pour leurs blessures et gratitude pour leur courage de dénoncer. Elles se tournent aussi vers l’Église de France, afin que, ayant pris conscience de cette effroyable réalité et unie à la souffrance du Seigneur pour ses enfants les plus vulnérables, elle puisse entreprendre la voie de la rédemption.

Par ses prières, le Pape confie au Seigneur le Peuple de Dieu qui est en France, tout spécialement les victimes, pour qu’Il leur accorde le réconfort et la consolation et afin que, avec la justice, puisse s’accomplir le miracle de la guérison.

Frères et sœurs,

Hier la conférence épiscopale et la conférence des religieuses et religieux de France ont reçu le rapport de la commission indépendante sur les abus sexuels dans l’Eglise catholique, chargée d’évaluer l’ampleur du phénomène des agressions et des violences sexuelles commisses sur les mineurs à partir de 1950. Il en résulte un nombre considérable. Je désire exprimer aux victimes ma tristesse et ma douleur pour les traumatismes qu’elle sont subies et aussi ma honte. Notre honte et ma honte pour la très longue incapacité de l’Eglise à les mettre au centre de ses préoccupations. Et je le assure de ma prière et je prie. Prions ensemble, tous. « A toi Seigneur la gloire. A nous la honte ». C’est le moment de la honte.

J’encourage les évêques, notamment vous, chers frères qui êtes venus partager ce moment, et les supérieurs religieux à continuer à faire des efforts afin que de semblables drames ne se reproduisent pas.

J’exprime aux prêtres de France ma proximité et mon soutien paternel devant cette épreuve qui est dure mai que est salutaire et j’invite les catholique français à assumer leurs responsabilités pour garantir que l’Eglise soit une maison sûre pour tous. Merci

Messages d'évêques

Le rapport de la Commission indépendante sur les abus sexuels dans l’Eglise (CIASE) vient d’être rendu public. Comment ne pas être abasourdi ? Le mal est bien plus important et profond que ce que nous imaginions.

Mgr Olivier Leborgne, évêque d’Arras
Lire le message

Nous avons honte et voulons redire aujourd’hui aux personnes victimes et à l’ensemble de la société, notre détermination à lutter contre ce fléau.

Mgr Dominique Blanchet, évêque de Créteil
Lire le message

L’Église catholique est meurtrie et honteuse. Elle est décidée à combattre ce mal.

Mgr Jean-Paul James, évêque de Bordeaux
Lire le message

Je voudrais dire aux personnes victimes que nous accueillons le rapport sans l’ombre d’une remise en cause de la souffrance consignée.

Mgr Dominique Lebrun, évêque de Rouen
Lire le message

Que Notre-Dame de Rocamadour, Vierge au bois noirci par des années de fumée de cierges et pourtant si belle avec son fils déjà couronné de gloire, porté sur un genou, et ses bras largement ouverts, veille sur nous et intercède en faveur de tous ses enfants.

Mgr Laurent Camiade, évêque de Cahors
Lire le message

Je suis saisi par les chiffres. Nul ne pouvait imaginer une telle ampleur. Le choc est immense. Je pense aux personnes victimes pour lesquelles cette journée est éminemment difficile.

Mgr Emmanuel Delmas, évêque d’Angers
Lire le message

Il reste beaucoup de chemin à l’Église, notre Église diocésaine en particulier, pour devenir un signe visible du Christ Jésus.

Mgr Thierry Brac de la Perriere, évêque de Nevers
Lire le message

Ma première pensée se porte vers celles et ceux qui ont été victimes de tels abus, meurtris dans leur chair et dans leur âme.

Mgr Sylvain Bataille, évêque de Saint-Etienne
Lire le message

La remise ce matin du rapport de la CIASE m’a profondément touché, marqué par l’ampleur et la gravité de tout ce qui est remonté.

Philippe Delorme, Secrétaire général de l’Enseignement catholique
Lire le message

Ils appellent de notre part une attitude de vérité, de responsabilité, et d’engagement pour un vrai renouveau.

Mgr Didier Berthet, évêque de Saint-Dié
Lire le message

La revue de presse

ressources utiles