NON à la guerre, OUI à la paix

Lucon

Aussi condamnable que soit le régime irakien, aucune action violente aucune guerre préventive, n’est légitime tant qu’il existe d’autres voies pour contrer une menace grave et actuelle contre la paix.

Le prix à payer de toute guerre en vies humaines, en souffrances, en dévastations, sans compter la détérioration du tissu social, le durcissement de la méfiance et de la haine sera d’abord porté par une population qui souffre déjà beaucoup trop de la dictature, des guerres récentes et de l’embargo.

« Cet embargo est perçu comme un embargo des chrétiens contre les musulmans. Un de ses effets néfastes est le sentiment d’humiliation qu’il génère. C’est là que se nourrit le terrorisme ». (Monseigneur Sleiman, Evêque des catholiques latins d’Irak). La guerre renforcera les courants islamistes radicaux et ouvrira la porte à de nouvelles déstabilisations régionales.

Le projet de la guerre est d’établir dans cette région du monde un nouveau rapport de forces qui bouleverserait la donne géopolitique.

Comment croire qu’on puisse démocratiser un pays par la force ? L’objectif est-il vraiment de faire régner la paix et la justice ?

Citoyens, nous pouvons
   Résister aux informations partiales et déformées, aux manipulations de l’opinion publique. « Le non-vérité sert la cause de la violence et de la guerre ». (Jean-Paul II 8-12-79).

   Nous associer aux initiatives pour la paix, dont celles des associations chrétiennes humanitaires et de défense des droits de l’homme (1).

Chrétiens, nous entendons l’appel des Eglises chrétiennes à la prière pour la paix et celui du Conseil permanent. Nous invitons à vivre le jeûne du mercredi des cendres et le temps du carême en communion avec les populations victimes des guerres, à être solidaires de ces populations en soutenant des partenaires locaux, à combattre le mal qui nous habite.

Croyants de toutes confessions, ayons le courage de bâtir la paix, ici et là-bas.

Le 14 février 2003

Mgr Michel Santier et le Conseil de la Solidarité du diocèse.(2)

(1) ACAT, CCFD, Mission de France, Justice et Paix, Pax Christi, VEA, Secours Catholique…. S’adresser auprès de ces organismes ou à la Maison du diocèse.
(2) Le Conseil de la Solidarité du diocèse regroupe le Secours Catholique, le CCFD, la société St Vincent de Paul, le service de la Coopération missionnaire et la Pastorale des migrants.

Sur le même thème

Contacts presse :

M.Vincent Neymon
Secrétaire général adjoint
Directeur de la communication
Porte-parole

P. Hugues de Woillemont
Secrétaire général
Porte-parole

Mlle Constance Pluviaud
Chargée des relations avec les médias

Tél: 07 62 08 00 59
communication@cef.fr

Conférence des évêques de France
58 av. de Breteuil
75007 Paris
Contact média Accréditations auprès de la CEF