Conclusions de l’Assemblée plénière

Communiqué de presse

Assemblée plénière 2006

Télécharger le communiqué au format pdf

 

Lourdes, dimanche 9 novembre 2008.
A l’occasion de cette assemblée plénière de novembre 2008, les évêques ont décidé la mise en place de deux nouveaux groupes de travail. Il s’agit d’un groupe sur « L’enseignement catholique supérieur » et d’un autre intitulé « De nouvelles formes de pauvreté : quelles conséquences dans la vie des diocèses ? »

L’assemblée plénière a élu le cardinal Jean-Pierre Ricard, archevêque de Bordeaux, pour présider le groupe de travail sur l’Enseignement catholique supérieur et Mgr Michel Pansard, évêque de Chartres, pour la présidence du groupe de travail « De nouvelles formes de pauvreté : quelles conséquences dans la vie des diocèses ? »

Le cardinal André Vingt-Trois, archevêque de Paris et président de la Conférence des évêques de France, a conclu ce matin les travaux de cette assemblée plénière de novembre 2008.

Revenant d’abord, dans son discours de clôture, sur « l’avenir de nos églises », il a appelé à « faire vivre nos églises » : « Il ne s’agit pas pour nous, chrétiens, d’être les héritiers précautionneux des souvenirs d’une religion qui a jadis irrigué nos campagnes, mais d’être les acteurs vivants de la fécondité actuelle de ce patrimoine (…) Nos églises, toutes nos églises, seront ouvertes et vivront si nous les habitons de notre vie et de nos prières, si elles sont vraiment la maison où se rassemblent les chrétiens pour la rencontre de Dieu ».

Evoquant la réflexion des évêques sur le sujet « Indifférence religieuse et visibilité de l’Eglise », le cardinal Vingt-Trois a précisé que « Si nous réfléchissons sur la visibilité de l’Eglise, ce n’est pas pour mettre au point une nouvelle méthode de marketing évangélique. Nous ne travaillons pas sur l’image de l’Eglise que nous voulons donner. Nous travaillons sur notre mission de rendre visibles la Promesse de Dieu et les fruits de la grâce à travers chacune de nos existences. La visibilité authentique de l’Eglise en ce monde, c’est la visibilité du corps ecclésial, de la vie de chacun de ses membres et de leur communion dans la foi vécue et célébrée ensemble ».

Par ailleurs, suite aux travaux de l’assemblée plénière sur les questions bioéthiques, le président de la Conférence des évêques de France a souligné que les évêques « [se réjouissent] de la passion des chercheurs et des applications de leurs découvertes pour soulager ceux qui souffrent. Nous voulons les encourager et soutenir leurs efforts. Les avertissements que nous adressons à nos contemporains ne sont donc pas l’expression d’une volonté de réduire les capacités humaines aux limites d’une morale religieuse, moins encore de brider les capacités de recherche de l’intelligence humaine. Ils expriment notre espérance enracinée dans la foi chrétienne : que l’homme est capable de surmonter ses désirs immédiats et la frénésie de tout tenter ; qu’il est capable de domestiquer le monde et la nature, non pour en faire des objets disponibles pour ses appétits, mais pour en faire un moyen de croissance dans la liberté personnelle et dans l’amour de nos semblables ».

Le cardinal Vingt-Trois s’est également exprimé sur la capacité de l’Eglise « à appeler des ouvriers pour la moisson ». Tout en rendant grâce « pour le nombre imposant d’hommes et de femmes qui se donnent sans compter pour la vie des communautés chrétiennes et pour la mission », il a évoqué la question de la « relève » de ces animateurs. Il s’est en particulier attardé sur l’appel qui concerne les ministères ordonnés « qui doit être notre préoccupation première ».

En terminant son discours, il est revenu sur l’éventuelle extension du travail dominical, sujet qu’il avait abordé dès l’ouverture de cette assemblée plénière : « Le dimanche, Jour du Seigneur, sera respecté et reconnu par tous (…) si nous vivons de telle manière qu’il ne soit pas dans notre société un jour ordinaire parmi les jours, parce qu’il n’est pas un jour ordinaire dans notre propre vie ».

Cette assemblée plénière de novembre 2008 s’achèvera, en cette année du Jubilé des Apparitions, avec la messe dominicale concélébrée par les évêques à la Grotte en fin de matinée.

Contacts presse :

P. Hugues de Woillemont
Secrétaire général
Porte-parole

Mme Virginie Topcha
Responsable Réseaux et Médias
Tél: 06 23 02 96 94
virginie.topcha@cef.fr

Mme Camille Giraudet
Chargée de communication et de relations medias
Tél : 06 26 12 65 07
camille.giraudet@cef.fr

Conférence des évêques de France
58 av. de Breteuil
75007 Paris
Contact média Accréditations auprès de la CEF