Réaction de Mgr de Moulins-Beaufort à l’annonce du décès du Cardinal Laurent Monsengwo, archevêque émérite de Kinshasa

Monseigneur Éric de Moulins-Beaufort, Président de la Conférence des évêques de France, réagit à l’annonce du décès dimanche 11 juillet 2021 en France du Cardinal Laurent Monsengwo Pasinya, archevêque émérite de Kinshasa (Congo).

À Son Éminence le cardinal Fridolin Ambongo Besungu, O.F.M. Cap, archevêque de Kinshasa

Monsieur le Cardinal,

La mort, en ce dimanche, du cardinal Laurent Monsengwo Pasinya, votre prédécesseur à la tête de l’archidiocèse de Kinshasa, rappelle à tous la grande figure qu’il a été, les vertus de courage, de lucidité et d’espérance qu’il a incarnées pendant des années de grandes épreuves et de grands espoirs pour votre pays.

Pour l’Église universelle, il a été un modèle de pasteur parlant au Nom du Christ en acceptant de livrer sa vie s’il le fallait pour la vérité et pour la liberté du peuple qui lui était confié.

Les catholiques de France s’unissent de tout cœur au deuil des catholiques et de tous les habitants de la République Démocratique du Congo. Ils étendent, soyez en sûr leur prière à vos intentions et à celles des évêques et de l’Église entière en ce grand pays si important pour l’équilibre de l’Afrique et du monde.

Mgr Crépy, évêque de Versailles, bien que prévenu à l’ultime moment de la présence du cardinal Monsengwo et de son état de santé critique, a pu envoyer un prêtre prier auprès de lui. Ce prêtre est arrivé quelques minutes seulement après la mort du Cardinal.

Confiant avec vous à Dieu Mgr Monsengwo qui a voulu le servir à l’exemple de l’unique Pasteur, je vous présente, Monsieur le Cardinal, à vous et à toute l’Église en République Démocratique du Congo, mes condoléances fraternelles et l’assurance de ma prière et de celle des évêques de France,

 

+ Éric de Moulins-Beaufort
Archevêque de Reims
Président de la Conférence des évêques de France

À S. Exc. Mgr Marcel Utampi Tapa, archevêque de Kinsangani, Président de la Conférence épiscopale du Congo

Excellence,

L’annonce de la mort du cardinal Laurent Monsengwo Pasinya en France remplit les évêques et les catholiques de France de tristesse. Elle est aussi l’occasion de rendre grâce à Dieu pour la force et la lucidité qu’il avait données à son serviteur.

En le confiant à Dieu, le Père des miséricordes, l’Église en France s’unit à l’Église en République Démocratique du Congo et elle prie aussi aux intentions présentes de cette Église dont vous présidez la Conférence épiscopale. Elle le fait d’autant plus que de nombreux prêtres et fidèles venus de RDC participent activement à la vie de nos diocèses. Leur chagrin est aussi notre chagrin et nous communions avec eux dans l’espérance.

Puissent les hommages qui seront rendus au cardinal Laurent Monsengwo Pasinya renforcer encore celles et ceux qui, en votre pays, cherchent à servir la justice, la vérité, la paix, le bien commun.

Vous assurant de ma prière toute spéciale pour votre prédécesseur à la présidence de la CENCO, je vous présente, Excellence, mes fraternelles condoléances et vous assure de mon respectueux dévouement dans le Seigneur,

+ Éric de Moulins-Beaufort
Archevêque de Reims
Président de la Conférence des évêques de France

ça peut également vous intéresser

maison-de-la-conference-des-eveque-de-franceMaison de la Conférence des évêques de France
58 avenue de Breteuil,
75007 Paris,
tél : 01 72 36 68 00.

Coordonnées des Services nationaux de la Conférence des évêques de France.

Déclaration du Conseil d'Eglises Chrétiennes en France