Vivre l’Avent comme une attente vivifiante

Ca y est ! nous y sommes ! Nous voilà entrés dans une nouvelle année liturgique par ce temps de l’Avent qui va nous conduire jusqu’à Noël ! Le père Emmanuel Coquet, Secrétaire général adjoint de la Conférence des évêques de France, nous donne trois pistes pour nous vivifier dans l’attente en cet l’Avent 2020.

Il n’est pas impossible que nous soyons traversés par un peu de lassitude lorsque revient ce temps singulier chaque année. Mais l’enjeu est de l’habiter, de le recevoir comme un moment privilégié, pour donner à l’Esprit Saint de nous nous disposer à célébrer dans la joie la Nativité de Jésus.

Attendre… Veiller… dissiper les ténèbres, voilà autant d’attitudes qui nous sont proposées pour nous préparer, avec toute l’Eglise, à raviver l’espérance que nous avons dans la venue du Sauveur.

Une venue qu’on ne saurait réduire à la commémoration d’un événement passé. Car, oui, nous sommes tendus vers une autre rencontre, une autre venue qui est en avant de nous. « La foi, dit le pape François, c’est la mémoire de l’Avenir ! ».

La venue du Christ dans l’Histoire, son incarnation, est une venue transformante pour nous aujourd’hui. Si nous avons parfois un peu de nostalgie à l’évocation de Noël, la liturgie de l’Eglise nous invite à un acte de mémoire de cet événement décisif de l’Incarnation, tout en reconnaissant que la Nativité affecte toute l’Histoire ! Nous cherchons à vivre de cette nouveauté radicale où Dieu se révèle, non plus comme semblant se tenir à distance, mais en venant partager notre vie. A Noël, Dieu assume notre nature humaine en vue de nous associer à sa vie divine et il se donne à voir !

Dans les temps compliqués que nous traversons, il est heureux d’avoir l’occasion de revivifier notre espérance et de pouvoir la fonder sur ce qu’il y a de plus tangible dans l’existence : l’amour de Dieu que rien n’arrête et qui nous rejoint en toute situation.

Les signes de sa venue sont à discerner aujourd’hui comme une douce lumière qui lève. Nous sommes invités dans cette espérance à conjuguer attente et joie, et ces 4 semaines nous sont offertes pour disposer nos cœurs à cette joie. « Se préparer à une si grande joie, évoque saint Benoît, c’est déjà la joie ! »

Alors je me permets de vous proposer quelques pistes pour vivre ce temps de l’Avent comme une attente qui vivifie notre Désir de voir Dieu, puisque telle est notre vocation.

Il peut être profitable de remettre au cœur de nos journées la méditation de la Parole de Dieu. Pourquoi ne pas faire cette expérience de lire le livre d’Isaïe ; en famille ; avec des amis, … puisque les propos de ce prophète, annonciateur de la venue du Messie, vont largement irriguer notre liturgie ?

Ce peut être aussi la figure de Jean-Baptiste qui pourra nourrir notre prière. Il a reçu de Dieu cette mission de désigner, d’annoncer Celui qui vient comme le Messie. Il pourra nous aider sans doute à nous poser cette question décisive : Qu’est-ce que j’attends aujourd’hui dans ma vie ? Qu’est-ce que j’attends qui dépende de Dieu ? Prenez le temps de cette question toute simple ; seul ou avec d’autres.

Enfin, je vous propose une attitude plus missionnaire. Il arrive que nous nous désolions de voir trop peu de monde partager la foi en ce Dieu qui s’abaisse jusqu’à venir au milieu de nous, homme parmi les hommes. Mais je vous renvoie la question : qui porte aujourd’hui l’annonce de cette bonne nouvelle du Sauveur qui vient ? A qui allons-nous témoigner de cette annonce vertigineuse que, pour Dieu, l’homme vaut le détour ?! Vers qui allons-nous aller, au-delà de notre premier cercle, pour dire le prix que l’Homme a pour Dieu ?

Voilà quelques propositions qui nous aiderons, je l’espère, à ressembler à ce portier dont Jésus nous parlait dans l’Evangile dimanche dernier. Un homme veilleur, adossé au monde visible pour scruter l’invisible en ce tenant au plus près de la porte qui est Jésus lui-même.

Oui Dieu vient, oui Dieu sauve en passant par le Christ qui déjà nous tourne vers sa Pâque.

revenir au dossier sur l'Avent

Du temps de l’Avent à Noël

L’Avent est la période durant laquelle les fidèles se préparent intérieurement à célébrer Noël, événement inouï, et décisif pour l’humanité, puisque Dieu s’est fait homme parmi les hommes : de sa naissance à sa mort sur la Croix,[...]

Sur le même thème