Qu’est-ce qu’un Missionnaire de la Miséricorde ?

missionnaire de la miséricorde« Au cours du carême de cette Année Sainte, j’ai l’intention d’envoyer les Missionnaires de la Miséricorde. Ils seront le signe de la sollicitude maternelle de l’Église à l’égard du Peuple de Dieu, pour qu’il entre en profondeur dans la richesse de ce mystère aussi fondamental pour la foi. Ce seront des prêtres à qui j’aurai donné l’autorité pour pardonner aussi les péchés qui sont réservés au Siège Apostolique, afin de rendre explicite l’étendue de leur mandat. Ils seront surtout signe vivant de la façon dont le Père accueille ceux qui sont à la recherche de son pardon. Ils seront des missionnaires de la miséricorde car ils se feront auprès de tous l’instrument d’une rencontre riche en humanité, source de libération, lourde de responsabilité afin de dépasser les obstacles à la reprise de la vie nouvelle du Baptême. » Pape François Bulle N°18

Qui sont-ils ?
Les Missionnaires de la Miséricorde sont des prêtres qui ont reçu de la part de Rome une mission particulière pour manifester la beauté du ministère de la réconciliation, notamment pour les plus éloignés de ce sacrement, où ceux qui en auraient le plus besoin. Si la miséricorde ne se réduit nullement au pardon, le sacrement de la réconciliation en est une expression privilégiée pour un baptisé.

Comment « devient-on » prêtre Missionnaire de la Miséricorde ?
La plupart du temps, il s’agit de prêtres diocésains ou de religieux qui sollicitent de leur évêque une lettre de recommandation et qui reçoivent leur mission de Rome. L’évêque lui-même est aussi légitime à appeler l’un ou l’autre prêtre de son diocèse dont il estime qu’il saura conduire les fidèles à faire l’expérience joyeuse du pardon libérateur. Ils seront invités à se rendre à Rome, le mercredi des Cendres le 10 février prochain, puisque leur mission officielle débutera au moment du Carême 2016.

Quel est leur rôle ? Leurs attributions ?
Il ne s’agit pas d’un privilège mais d’une mission reçue pour porter un service et signifier de manière plus visible une réalité qui peut être vécue auprès de tout prêtre qui a reçu les pouvoirs de confesser. Toutefois, les missionnaires de la Miséricorde recevront de la part du pape des pouvoirs étendus : ils pourront pardonner les péchés qui sont réservés au Siège Apostolique. Par exemple, la profanation des espèces consacrées (corps et sang du Christ), la violation directe du secret de la confession, etc. Il s’agit là d’une disposition avant tout symbolique qui vise à signifier la miséricorde sans limite que le pape veut faire rayonner. La présence même de ces Missionnaires de la Miséricorde est un rappel pour toute l’Église qui vit du pardon que Dieu ne cesse de mettre à notre portée. Rendre plus visible et familier le sacrement du pardon est un objectif très heureux afin que tout homme puisse (re)découvrir « la Miséricorde [qui] l’emporte sur le jugement » (cf. Jc 2, 13).

Quand vous sentirez le poids des péchés qui vous sont confessés, et les limites de votre personne et de vos paroles, faites confiance à la force de la miséricorde qui va à la rencontre de tous avec amour et qui ne connait pas de frontières  

Pape François

Sur le même thème

Dans les diocèses

En vidéos

Draw my Jubilé

Le Draw my Jubilé du diocèse de Quimper et Léon a été réalisé pour bien comprendre ce qu'est l'Année de la Miséricorde et découvrir tous les événements proposés pendant le Jubilé.

La Miséricorde en questions

L'agenda du mois

01
02
03
04
05
06
07
08
09
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29

Ressources

En images

Associations, Congrégations et Mouvements