La paroisse Saint-Éloi ouvre ses portes

Cette année encore une rencontre aux saveurs du monde aura lieu à Saint-Eloi, Paris 12ème, pour la 104ème Journée mondiale du migrant et du réfugié. Sœur Dominique, co-responsable du groupe de préparation, raconte comment cette paroisse est ouverte à la mondialisation dans l’esprit de l’Évangile. Par Chantal Joly.

26 janvier 2013: Deux fois par an l'équipe du pt'it café et d'hiver solidaire organisent un repas convivial avec les personnes en précarité, paroisse Saint Ambroise, Paris (75), France. January 26, 2013: Twice a year, St Ambroise parish provides a meal to people in need, in a warm atmosphere, (Hiver Solidaire) Paris (75), France.

Les photos du guide de la paroisse Saint-Eloi sont révélatrices : qu’il s’agisse d’un groupe d’enfants au pied de l’autel, d’un baptême, d’un groupe de randonneurs ou de la brocante des journées d’amitié, les visages reflètent la pluriculturalité de notre société. « Dans notre paroisse, les personnes d’origine étrangère sont bien intégrées. Quelle que soit l’origine des gens, ils s’engagent et font des choses ensemble », affirme Sœur Dominique. Et de citer Innocent, un Camerounais marié à une Française qui fait chanter l’assemblée et anime l’éveil à la foi ; Elisabeth, Congolaise, entrée au Conseil Pastoral ; Tony, Libanais, salarié de la paroisse aux multi-talents et d’autres que le prêtre a fait rentrer dans l’équipe du catéchuménat. Sans parler de la présence dans l’équipe presbytérale actuelle du vicaire, le père Ghislain Mahoukou, Congolais incardiné dans le diocèse de Paris, et celle d’un prêtre étudiant irakien.

Des tables multiculturelles

Ancienne enseignante, Sœur Dominique, religieuse de Sainte Clothilde, a passé vingt ans au service social d’aide aux émigrants. À sa retraite en 1996 dans la communauté rue de Reuilly (qui deviendra en 2001 inter-congrégations), elle s’est aussitôt investie dans le RETIF qui organise dans les locaux de la paroisse des cours de langue française pour les étrangers et du soutien scolaire. À ce moment là, Saint-Eloi accueillait la communauté catholique cambodgienne d’Ile-de-France. De là est née le groupe « Peuples du Monde » qui partage une fois par mois la parole de Dieu et organise la Journée du Migrant et du Réfugié.

17 janvier 2013: Dans le cadre de l'opération "Hiver Solidaire", du 16 décembre à début mars, la paroisse du Saint Esprit accueille quatre personnes sans abris. Partage d'un dîner convivial, dans une ambiance familiale. Paris (75), France. January 17, 2013: St Esprit Parish provides an overnight shelter and dinner to four homeless persons, from december 16th to the beginning of march (Hiver Solidaire).

Cette année, une clé géante portant l’inscription « Ouvrons nos portes » a été fabriquée pour l’occasion. Messe, gastronomie, convivialité et animations culturelles (chants, danses) sont au programme de la journée à laquelle participent des fidèles paroissiens, des voisins du quartier, des amis et des collègues de tous pays. Parmi les consignes, celle « d’essayer de composer des tables multiculturelles ».

Sœur Dominique raconte avoir été marquée par la réunion au cours duquel Kim, une Cambodgienne a témoigné : « J’ai tout perdu [à savoir son mari et quatre enfants°] je n’ai apporté que ma foi ». Car même si Saint-Eloi ne connaît pas les problèmes de certains quartiers du nord de Paris où se concentrent des groupes de réfugiés, les réalités douloureuses des populations exilées lui arrivent. Et des solidarités s’organisent. Ainsi une Béninoise a prêté pendant trois semaines son studio à un Sénégalais hébergé dans le cadre d’Hiver Solidaire [1] et une famille syrienne a été accueillie en toute discrétion. Lors de la messe du 1er janvier dernier, le célébrant a tenu à lire l’extrait des vœux du Pape François où il déclare « nous étreignons tous ceux qui fuient la guerre et la faim ou qui sont contraints de quitter leurs terres à cause des discriminations, des persécutions, de la pauvreté et de la dégradation environnementale » et le 5 janvier, la prière du chapelet a été dite « pour les étrangers, réfugiés, demandeurs d’asile (dont une paroissienne et sa fille), et pour toutes les personnes qui les soutiennent et les aident ».

(1) Depuis 2008 et le départ des associations, les paroisses de Paris mettent à l’abri pendant les mois d’hiver des petits groupes de personnes vivant dans leurs rues.

Une journée aux couleurs et saveurs du monde

Le dimanche 14 janvier à Saint-Eloi messe des peuples à 11h. Il est proposé à ceux qui viennent d’au-delà des frontières de venir en tenue traditionnelle pour la procession. Vers 12h15 apéritif et vers 13h repas avec les spécialités de chacun (migrant et non-migrant) avec des animateurs de tables pour permettre les échanges. Une présentation collective par continents est prévue ainsi qu’une présentation de ce que le groupe « enfants »  aura préparé.

]

Sur le même thème

  • JMMR-2018_affiche

    Journée mondiale du migrant et du réfugié

    Chers frères et sœurs ! « L’immigré qui réside avec vous sera parmi vous comme un compatriote, et tu l’aimeras comme toi-même, car vous-mêmes avez été immigrés au pays d’Égypte. Je suis le Seigneur votre Dieu » (Lv 19, 34). Durant les premières années de mon pontificat, j’ai exprimé à maintes reprises une préoccupation spéciale […]