St Jean Népomucène Neumann (+1860)

Saint Jean Népomucène Neumann naquit en Bohême d’une mère tchèque et d’un père bavarois. Bilingue dès le berceau, il apprendra le français, l’anglais, l’italien, l’espagnol, le grec moderne, le gaélique, dans sa passion d’annoncer l’Evangile à tous les Européens émigrés en Amérique. Ses études terminées, il s’arrache à sa famille et, malgré son évêque, le jeune séminariste se retrouve à New York où il est ordonné prêtre. Il entre dans la congrégation des Rédemptoristes fondée par saint Alphonse de Liguori. Curé à Baltimore, il est nommé évêque de Philadelphie en 1852. Il se dépense jusqu’à en mourir, bâtissant quatre-vingt églises, des orphelinats et une centaine d’écoles en huit ans d’épiscopat. Il tombe mort dans la rue. Il avait 48 ans. Ce Tchèque, apôtre des émigrés d’Europe Centrale aux Etats-Unis, est le premier Américain du Nord à avoir été canonisé.

Dans sa mort subite, Dieu l’a surpris, veillant à son ouvrage. Il fut par excellence le pasteur vigilant. Il veillait sur ses prêtres, les instruisant par son exemple plus encore que par sa parole. Il veillait sur les fidèles comme le bon berger qui donne chaque instant de sa vie pour son troupeau.
(Homélie de ses funérailles, janvier 1860)

Le saint du jour présenté aujourd'hui est l'un des saints choisi parmi ceux proposés par l'Église. Chaque jour, l'Église honore plusieurs saints et bienheureux : ceux du calendrier romain (sanctoral romain), ceux des calendriers diocésains et ceux du calendrier des églises orientales (synaxaire).