La démocratie a besoin de nous !

Pour nos associations de jeunesse, le 21 avril a été un choc et une prise de conscience, d’autant que près de 40% des jeunes ne sont pas allés voter. Mouvements de jeunesse organisée s’inscrivant dans l’éducation populaire, nous réunissons des centaines de milliers de jeunes et sommes tous porteurs de valeurs de solidarité, de responsabilité et d’engagement. C’est fort de ces valeurs, que nous avons appelé, entre les deux tours, à une mobilisation citoyenne et à aller voter pour la république et la démocratie.

Nous pensons que la légitimité à représenter les jeunes, membres de nos associations, nous confère une responsabilité particulière dans ce contexte électoral. Aussi, à la veille des élections législatives, nous lançons un double appel.

En tout premier lieu, nous nous adressons aux jeunes pour qu’ils aillent massivement voter aux prochaines élections législatives et qu’ils continuent à se mobiliser dans la durée. Si les jeunes n’ont pas le monopole de l’abstentionnisme, nous ne pouvons accepter le fait qu’ils en aient détenu le record. « La démocratie est un bien qui s’use quand on ne s’en sert pas ». Au delà du risque que constituent les partis d’extrême droite, la forte abstention représente en elle-même un véritable danger pour la démocratie. Alors, allons voter car la démocratie a besoin de nous !

En second lieu, nous interpellons les partis politiques et les candidats aux élections législatives pour qu’ils favorisent la participation citoyenne des jeunes. L’entre deux tours a montré des jeunes capables de se mobiliser fortement.

Nous refusons toutes les analyses qui veulent réduire la jeunesse à une réalité uniforme. Les préoccupations de la jeunesse sont traversées par les mêmes enjeux qui existent chez les autres générations. L’enjeu que nous voyons dans le politique est de dépasser les intérêts particuliers et de construire l’intérêt général.

Le débat public doit rester le lieu qui permet de dessiner les contours d’une société plus juste et plus solidaire. Les jeunes, ce que nous vérifions chaque jour dans nos organisations, ont toujours ce désir de bâtir l’avenir. Si nous n’arrivons pas à croire et à dire que « demain peut être meilleur qu’aujourd’hui », alors nous ne devrons plus nous étonner d’attitudes de désaffection et de désengagement.

L’action collective est un des moyens privilégiés pour lutter contre cette tendance, que marque le vote du 21 avril. Nos organisations offrent un cadre privilégié pour permettre aux jeunes de découvrir l’action collective et l’engagement dans la société. On ne devient pas acteur engagé dans la vie sociale du jour au lendemain. Cela passe par un parcours qui combine le goût de l’engagement et l’apprentissage de la responsabilité. Nos organisations de jeunesse et d’Education Populaire, et plus généralement les corps intermédiaires, peuvent et doivent contribuer à l’émergence de responsables politiques.

La démocratie a décidément besoin de nous !

Associations signataires
:
AnimaFac – Eclaireuses Eclaireurs De France (EEDF) – FAGE – Jeunesse Etudiante Chrétienne (JEC) – Jeunesse Indépendante Chrétienne (JIC) – Jeunesse Ouvrière Chrétienne (JOC) – Mouvement Rural de Jeunesse Chrétienne (MRJC) – Scouts de France – Unions Chrétiennes de Jeunes Gens (UCJG-YMCA)

Contact Presse : Anne Gabillard MRJC – 01 42 27 74 18

P. Thierry MAGNIN
Secrétaire général
Porte-parole

Contacts presse :

M.Vincent Neymon
Secrétaire général adjoint
Directeur de la communication
Porte-parole adjoint
Tél: 01 72 36 68 41

Mlle Constance Pluviaud
Chargée des relations avec les médias
Tél. : 01 72 36 68 42

Contact presse
Tél: 06 26 12 65 07

Conférence des évêques de France
58 av. de Breteuil
75007 Paris
Contact média Accréditations auprès de la CEF