Père Philippe Doumenge, une présence attentionnée au monde rural

Ce matin là, le Père Philippe Doumenge repartait de la maison diocésaine avec tout un paquet de revues et de documents. « Je n’ai pas la télévision. Je lis et je découpe ce qui me paraît intéressant », explique-t-il. Question de goût personnel, bien sûr, mais aussi de nécessité en tant qu’ « oreille collée à la vie du monde rural » au nom de sa responsabilité de l’équipe « Mission Rurale ».

DSCN2289La feuille de route de cette cellule souhaitée par l’évêque est en effet d’« être un observatoire à l’écoute de la vie dans le monde rural », une instance « qui aille à la rencontre des habitants et des communautés » et « qui permette de donner des outils de réflexion à l’Église diocésaine et à l’évêque ». Vaste chantier pour une mini-équipe composée de six personnes avec « chacune son regard mais un même souci de la ruralité » et avec qui il travaille « dans la délégation et la confiance ».

Petit-fils d’agriculteurs des deux côtés de sa famille, le Père Doumenge, curé de Ribérac depuis 2016, dans le Périgord vert, n’est pas lui-même « hors sol » pour témoigner des richesses et des précarités de cet espace rural. Sur un territoire de 48 clochers regroupant une quarantaine de communes, il est bien ancré dans ses réalités tant sociologiques (déserts médicaux, vieillissement de la population, fermeture de classes, entreprises agro-alimentaires en difficulté …) qu’ecclésiales.  « Nous essayons, explique-t-il, de tisser des liens, d’être à l’écoute des enjeux sociétaux et d’aider l’Église à y être visible et lisible en créant par exemple des petites fraternités de chrétiens. Personnellement, j’ai le souci de rencontrer les jeunes agriculteurs, de discuter avec les représentants du monde médical, d’échanger avec un boulanger qui a dû fermer pour des raisons économiques. Nous n’avons pas de baguette magique et nous ne nous situons pas au-dessus de ces problèmes. Je ne peux être qu’un homme de la relation et de l’écoute ».

Toutes les six semaines, l’équipe « Mission Rurale » confronte ses observations et élabore des projets. Car en plus de son rôle de témoin, le petit groupe est force de proposition. Une rencontre sur l’Europe avec un intervenant de Bruxelles a ainsi été organisée auquel sont venus des élus de tous bords et des professionnels pas forcément tous croyants. Des contacts ont été pris avec l’administration du département et des rencontres se sont vécues avec des agriculteurs. Un document, conçu pour être une base de travail pour les paroisses, a été élaboré (voir encadré). Une des personnes de l’équipe a participé au salon du livre gourmand à Périgueux…. Des soirées ciné-débat dans les chefs-lieux de zones sont également en préparation. L’équipe prévoit d’envoyer une délégation en 2020 au Salon de l’agriculture en lien avec la « Journée du Périgord » et de préparer une rencontre sur la mission d’élu en ruralité avant les élections municipales de 2020. « Nous avançons, commente le Père Doumenge, à petits pas ». L’équipe est désormais connue et les fonctionnaires et les élus se montrent « respectueux et touchés » de la démarche. « Nous avons besoin, ajoute-t-il, de gens qui ont cette ouverture du cœur, aiment cette terre, écoutent et comprennent sa souffrance et ont le souci de la vie d’aujourd’hui. Cette « Mission Rurale » est l’un des lieux où l’Église s’y montre attentive au nom de la parole du Christ « Allez et voyez » ». Ceci afin de dégager une parole d’espérance pour une société en pleine mutation ».

Chantal Joly

Monde rural et évangélisation

Synthèse de trois documents de travail rédigés par un membre de l’équipe à partir des réflexions et du vécu de la Cellule de la « Mission Rurale », une plaquette regroupe un certain nombre de données sur les mutations du monde rural, rappelle le souffle du Concile Vatican II et résume la Mission Rurale en trois points : l’évangélisation permanente dans la pastorale ordinaire des paroisses, la nouvelle évangélisation, l’évangélisation du monde rural dans son ensemble. Un questionnaire a été élaboré pour servir de réflexion à des équipes d’animation pastorale (E.A.P.) ou tout autre groupe. missionrurale.dio24@gmail.com

 

Sur le même thème

  • Mgr Philippe Mousset

    Périgueux-Sarlat, un diocèse tourné vers l’avenir

    En visite pastorale à Terrasson, dans le Périgord Noir, Mgr Philippe Mousset s’apprêtait à quitter le presbytère du père Anga Mbassoa pour rejoindre des bénévoles du Secours Catholique lorsqu’il a pris le temps d’échanger avec des jeunes adossés à la rambarde dominant la ville. Pour ce pasteur proche des habitants de son diocèse, « l’Évangile qui est le sel de la vie est à proposer, y compris à ceux qui apparemment ne l’attendent pas ».

  • DSCN2294 (002)

    Conseil de la Diaconie, croiser les réseaux

    Ils font partie, aux côtés de Mgr Mousset, du quatuor du Conseil diocésain de la Diaconie, une équipe resserrée qui a succédé au Conseil de la Solidarité pour insuffler à tout le diocèse le souffle du rassemblement de Diaconia 2013 (auquel une belle délégation de plus 120 personnes a participé à Lourdes).

  • Richard Lavigne

    Richard Lavigne, la prison chemin d’humanité et de foi

    S’engager dans l’Église ! Pourquoi pas, mais « aux frontières ». C’est ce qu’avait déclaré Richard Lavigne lors d’un dîner avec un ami prêtre en évoquant sa future vie de retraité.

  • Frère Philippe

    Frères de Saint Gabriel, « aimer du cœur et de la main »

    « C’est le paradis ici », annonce un des frères de la communauté. Un paradis champêtre niché dans un lieu-dit de la commune de Saint Félix-de-Villadeix, La Peyrouse, au cœur du Périgord pourpre.Un paradis malheureusement en sursis pour les douze religieux restants, compte-tenu de leur âge.

  • DSCN2296

    Jacob Ayley, le beau parcours de la Pastorale des Jeunes

    Dans le bureau de la maison diocésaine, le mur d’affiches des activités de la Pastorale des jeunes est le meilleur indicateur de sa vitalité. Mais pour Jacob Ayley, son permanent à plein temps depuis 2014, les vacances scolaires sont loin d’être de tout repos.

  • pelé VTT5

    Marie-Christine Naulin, l’engagement d’une laïque

    Depuis dix ans, Marie-Christine Naulin s’investit dans le pélé VTT. Portait d’une laïque engagée dans le diocèse de Périgueux.

  • à la découverte des diocèses de france

    A la découverte des diocèses de France

    Tous les mois, nous vous invitons à découvrir un diocèse à travers un portrait de son évêque et des membres de la communauté catholique qui l’animent et le font vivre. Quelles sont les priorités pastorales développées ici ou là ? Quelles sont les dates-clés, les figures de saints ou les hauts-lieux spirituels qui ont marqué son […]