Assemblée plénière d’automne 2022 | Jour 3, samedi 5 novembre

Samedi 5 novembre 2022 Assemblée plénière novembre 2022 JOUR 3

8h30 | Laudes

8h50 | Chemin de transformation

10h30 | Retour sur les résolutions votées en novembre 2021

Résolutions votées par les évêques de France en Assemblée plénière le 8 novembre 2021

À l'écoute des personnes victimes d'abus et instruits par le rapport de la[...]

11h45 | Eucharistie en la Basilique Notre-Dame du Rosaire

Présidée par Mgr François Fonlupt (Avignon), assisté de Mgr Thierry Brac de la Perrière (Nevers) et de Mgr Philippe Ballot (Metz)

Les textes du jour

Homélie de Mgr Fonlupt

Celui qui est digne de confiance dans la moindre chose est digne de confiance aussi dans une grande. Etre digne de confiance…

La parole de Jésus vient nous rejoindre et nous percuter aujourd’hui, au cœur de nos échanges, de nos réflexions, de nos interrogations, pour nous interpeller sur ce que nous sommes invités à changer, à convertir encore en nous pour servir la confiance, pour en être dignes véritablement.

Il s’agit bien pour nous de ne pas édulcorer cette parole, mais de nous attacher à la recevoir dans sa force.

Et cela en nous situant devant Lui, le Seigneur, qui connaît nos cœurs.

Après la parabole de l’intendant malhonnête, dont la pointe est de se faire des amis pour être accueillis dans les demeures éternelles, Jésus interroge la manière dont le comportement peut ouvrir à la confiance.

Et cela commence dans les moindres choses. Alors qu’en dire pour les plus importantes ?

Cela vient nous interroger. Comment manifester cela, ouvrir à la confiance au cœur de nos relations, de nos responsabilités ? Que ce soit notre responsabilité personnelle ? Notre responsabilité propre d’évêque, ou celle plus collective de notre conférence, de toute l’Eglise ?

Notre mission est bien de servir les personnes, et parmi elles les plus fragiles, celles qui sont blessées, secouées, abimées par la vie… Nous y travaillons, nous nous attachons à nous y aider… et nous mesurons que le chemin est long…  Peu à peu, nous nous sommes laissés interpeller, déplacer par ces personnes blessées pour avancer avec elles et pour elles sur un chemin de vérité.

Il semblerait que le chemin ne soit pas accompli jusqu’au bout. Qu’il nous faille encore poursuivre.

Que nous faut-il désencombrer pour qu’il se poursuive de manière plus assurée ? De quoi faut-il nous libérer ? A quoi sommes-nous invités à consentir ?

Les événements que nous reprenons en ces jours nous font prolonger la réflexion.

Et voilà que cette Parole nous rejoint. Comme une interpellation.  Comme une attention vive à inscrire : Jusqu’où nous faut-il aller, que nous faut-il interroger pour être, sans retenue, au service du bien véritable pour chacun ?

L’Evangile nous demande où repose notre cœur. Déjà, nous le méditions mercredi, Jésus nous demandait, « que cherchez-vous » et nous invitait à demeurer.

Seul Dieu connaît les cœurs.
C’est par rapport à son regard qu’il nous faut nous situer, qu’il nous faut nous laisser éclairer et appeler.

Dans l’accueil de la Parole et le partage de l’Eucharistie, demandons au Seigneur de nous éclairer encore.

Ce chemin de vérité ne peut se tracer par nos simples capacités.

Un vrai soutien nous est apporté par les interpellations des personnes, par la réflexion que nous avons ensemble, par la prière et le discernement que nous vivons.

Cela nous demande aussi de laisser le Seigneur ouvrir nos cœurs, lui qui est la vérité qui rend libre.

Aux Philippiens, Paul dit sa reconnaissance, sa joie envers les chrétiens de cette jeune communauté pour le soutien, y compris concret, reçu de leur part.

Pour leur solidarité quand il était dans la difficulté.

Et cela est un bénéfice qui doit s’ajouter à leur compte.

Il ne cherchait pas cela auprès d’eux, mais il le reçoit comme un surcroit, un bénéfice.

Sachons aussi accueillir les soutiens qui nous aident dans cette étape.

Que le Seigneur au cœur de notre travail, de notre discernement nous ouvre un chemin, nous donne de le recevoir de nos frères…

Demandons-le-lui, lui qui connaît nos cœurs.

+ François Fonlupt

12h30 | Photo de groupe

15h | Echanges et propositions sur les procédures en cas de mises en cause

16h30 | Plan triennal des ressources de l’Eglise

L’Eglise catholique de France ne vit que des dons des fidèles. Pour animer cette collecte, l’Assemblée plénière de novembre 2019 avait voté un premier plan triennal sur les ressources financières de l’Eglise, portant sur les années 2020 à 2022. Ce plan a permis, grâce à l’implication forte des diocèses, le déploiement de très nombreuses actions, en particulier sur les legs et le denier, pour lequel une campagne mutualisée a été mise en place. Plusieurs initiatives ont également été prises sur les nouvelles technologies (paniers de quête connectés…).

Il est proposé aux évêques de se prononcer sur un nouveau plan triennal pour la période allant de 2023 à 2025. Quatre principes majeurs ont guidé l’élaboration de ce plan :

  • la prise en compte de la diversité des diocèses,
  • la subsidiarité dans la mise en œuvre,
  • des propositions « sur étagère »,
  • la mise en exergue du sens spirituel des dons à l’Eglise et de l’enjeu pastoral de la collecte.
Quête

« Dans la charité universelle du Christ » | Édito du « Documents épiscopat » sur les ressources de l’Église

Édito de Mgr Denis Moutel, évêque de Saint-Brieuc et Tréguier, Président du Conseil pour les affaires économiques, sociales et juridiques.

17h30 | Propositions sur la participation de l’Eglise catholique dans le débat sur la fin de vie

17h45 | Vêpres

20h | Rencontre des évêques en Provinces ecclésiastiques

Les évêques d’une même Province ecclésiastique (ou région) se retrouvent autour d’un temps d’échanges et de concertation pastorale.

dans notre glossaire : province ecclésiastique

Regroupement de diocèses permettant une plus grande concertation pastorale entre évêques de diocèses voisins. Travailler ensemble, se soutenir s’entraider c’est à cela que sert une province ecclésiastique : elle exprime la fraternité et la communion entre diocèses d’une même région, elle permet la coopération pour des projets choisis ensemble, et rend efficace la proximité géographique. Elle a à sa tête un archevêque métropolitain.

suivre l'Assemblée

Esprit Saint,
Tu convoques les évêques de l’Église de France à Lourdes,
Éclaire leur démarche.
Donne-leur à chacun et ensemble la capacité
De t’écouter ensemble en Église,
De partager leurs réflexions, leurs joies, leurs souffrances, leurs espoirs,
De discerner la volonté de Dieu pour aujourd’hui,
De te rencontrer dans leurs frères,
De se laisser conduire par toi,
De mettre en œuvre leurs décisions.
Nous « Peuple de Dieu », nous comptons sur toi.
Amen.

liens utiles

Abus : que fait l'église ?