Mgr Michel : « Je sens la présence du Christ »

Nommé évêque de Valence le 4 avril, Mgr Pierre-Yves Michel était quelques jours plus tard à Lourdes pour l’Assemblée plénière des évêques de France. Premières impressions du collège épiscopal avant son ordination, le 29 mai 2014.
 

Première Assemblée, premières impressions ?

pierre-yves_michel_portrait

J’ai l’impression que c’est en regardant les évêques, dont certains sont déjà des hommes d’expérience, que je deviendrai pasteur comme le Christ le veut. J’aime bien l’alternance de prière, de travail et d’échanges qui est vécue. Je trouve que le fait de vivre cette Assemblée à Lourdes, en présence de la Vierge Marie, permet cette disponibilité à la Parole de Dieu, à travers la prière, les offices. Lourdes est un lieu où l’on perçoit que la souffrance, au lieu d’éloigner de Dieu comme souvent, révèle Sa proximité. Je suis très sensible à l’accueil des évêques : chaleureux, fraternel, qui va à l’essentiel. J’en connaissais quelques-uns, certains de vue, d’autres plus personnellement. La phrase qui me vient à l’esprit est : « Quand deux ou trois sont réunis en mon nom, je suis là, au milieu d’eux » (Matthieu 18,20). Je sens la présence du Christ qui conduit son Eglise dans cette Assemblée, dans ce corps épiscopal. Ici, à l’Assemblée, j’entrevois l’aspect collégial. La charge d’évêque est portée au sein d’un corps : on est appelé à servir une Eglise particulière mais avec le souci de toutes les Eglises.
 

Quels sujets traités à Lourdes vous semblent importants ?

Tout m’a intéressé. La formation des séminaristes, comme la manière de vivre dans ce monde numérique ou l’évangélisation dans la préparation au mariage. J’ai bien aimé le temps d’information sur l’Ukraine, la parole de Jean Vanier [fondateur de l’Arche, NDLR], en lien avec la question de l’avortement. Elle faisait écho à celle de Mgr Pontier, Président de la Conférence des évêques de France, qui a dit : « Eliminer l’autre n’est jamais la solution ».
 

Comment vous préparez-vous à votre ordination épiscopale ?

J’ai reçu cet appel du Seigneur par l’Eglise pendant le Carême. J’ai vécu cette période de silence avant l’annonce de la nomination comme le vivent les catéchumènes qui préparent leur baptême, les enfants qui vont faire leur première communion ou les adolescents la confirmation. Je me sens très proche d’eux et c’est comme eux que je vais me préparer à mon ordination épiscopale. Je l’ai écrit dans ma lettre au Pape François. C’est l’accueil d’une grâce qui me saisit, qui me renouvelle et qui me propulse vers une nouvelle mission. Je suis très sensible aux paroles de Jésus – celles du jour de ma nomination, le 4 avril – « Je ne suis pas venu de moi-même » (Jean 7, 28). Je suis appelé à m’insérer dans le ministère du Christ qui lui-même est l’envoyé du Père. On peut me souhaiter d’accueillir l’Esprit Saint… et ensuite ne pas L’éteindre.
 

Comment allez-vous découvrir le diocèse de Valence ?

Je suis allé à Valence le jour de l’annonce officielle pour une brève rencontre. Jusqu’à l’ordination, jeudi 29 mai 2014, jour de l’Ascension, c’est un temps de discrétion. J’ai encore besoin de silence, de préparation intérieure, de prière, pour adhérer à l’appel que le Seigneur m’adresse.
 

Qu’avez-vous choisi comme devise ?

J’ai choisi la parole de Jésus à Lazare dans l’Evangile selon Saint Jean : « Viens dehors » (Jean 11, 43). C’est une parole qu’Il dit d’une voix forte. Le Pape François l’a commenté en nous invitant à sortir de notre tombe « de l’intérieur », de « ces zones mortes du coeur » (Homélie du dimanche 6 avril 2014). Sortir de nos peurs, aller à la rencontre des hommes : c’est un appel à la vie et à la mission. Je la reçois pour moi, pour sortir de ma prison – celle de mes péchés. Je la reçois en Eglise : Lazare, c’est chacun de nous ! Après Jésus dit : « Déliez-le et laissez-le aller ». On a tous à entrer dans ce mouvement-là.

Sur le même thème

  • Carême et Pâques

    Carême, Semaine Sainte et Pâques

    Pâques est le cœur même de la foi chrétienne. C’est pourquoi les chrétiens se préparent à la fête de Pâques depuis le début du Carême, et en particulier tout au long de la Semaine Sainte.

  • Ascension

    L’Ascension du Christ

    La fête de l’Ascension célèbre la montée de Jésus vers Dieu son Père. Elle est fêtée le jeudi de l’Ascension, quarante jours après Pâques.

logo_cef_guide

maison-de-la-conference-des-eveque-de-franceMaison de la Conférence des évêques de France
58 avenue de Breteuil,
75007 Paris,
tél : 01 72 36 68 00.

Coordonnées des Services nationaux de la Conférence des évêques de France.