Mgr Mousset : l’unité, pas l’uniformité !

Première Assemblée plénière… premières impressions ?

C’est une assemblée qui travaille ! Elle s’intéresse à la fois à la vie interne de l’Eglise – donc cette Assemblée permet des échanges et une complémentarité des approches, des éclairages mutuels – et en même temps, à la vie sociale et aux grandes questions de la société. On n’est pas déconnectés : il y a un bon équilibre, je trouve, entre la réflexion sur la mission de l’Eglise dans ce monde en essayant de comprendre le monde d’aujourd’hui et les questions qui se posent à lui.

Qu’est-ce qui vous a marqué dans les sujets abordés jusqu’à présent ?

Je trouve que ces échanges de la vie de nos communautés à partir de nos diocèses sont intéressants. Ils élargissent nos horizons et permettent de nous enrichir les uns les autres de nos regards, de nos questions. Aujourd’hui personne ne peut avoir le monopole de la mission. Il faut qu’on s’y mette tous. Il y a une réelle collégialité et une liberté de prise de parole qui sont belles. Et en même temps, nous avons des temps de prière ensemble. Nous savons nous recentrer sur ce qui nous est commun : la foi, le Christ. Je retiens aussi l’intervention de Mgr Pierre d’Ornellas, archevêque de Rennes, sur la bioéthique, travail qui nous aide à favoriser le dialogue. Conjuguer la raison et l’éclairage de la foi pour que nous vivions cela en dialogue avec la société. Le livre « Propos pour un dialogue » a été salué par notre Assemblée. Il est bien reçu dans les diocèses.

Mgr Philipe Mousset Pamiers AP Lourdes avril 2009

Ordonné évêque de Pamiers le 15 mars dernier, Mgr Philippe Mousset a été touché par l’accueil chaleureux que lui ont réservé les catholiques du diocèse. En Assemblée plénière à Lourdes, il se réjouit de la fraternité entre évêques.

Quel est votre désir pour le diocèse de Pamiers ?

Je souhaite d’abord entrer dans l’histoire du diocèse et de ses diocésains, de prendre le temps de le découvrir par eux et avec eux. Ensuite nous verrons comment, ensemble, chacun selon sa vocation, nous pourrons annoncer ensemble l’Evangile et prendre part à la mission.

Quelle devise épiscopale avez-vous choisie ?

« Que tous soient un », tiré de l’Evangile de Jean (17, 21). C’est un appel à l’unité, pas à l’uniformité. L’unité à travers la diversité des sensibilités qui caractérisent l’Eglise. Je suis intéressé par le défi de l’unité au cœur de la mission commune. L’Evangile nous y invite, à la suite du Christ.

Sur le même thème

  • Science et Ethique

    L’Eglise a toujours été présente aux débats qui touchent, d’une façon ou d’une autre, à la dignité de la personne humaine. Cette présence est constitutive de sa mission au service de l’homme en tant que « route fondamentale de l’Église.[1] » Selon la belle expression du Concile Vatican II, « il n’est rien de vraiment humain qui ne […]

maison-de-la-conference-des-eveque-de-franceMaison de la Conférence des évêques de France
58 avenue de Breteuil,
75007 Paris,
tél : 01 72 36 68 00.

Coordonnées des Services nationaux de la Conférence des évêques de France.