Orléans : Homélie solennité de Sainte Jeanne d’Arc le 8mai

Homélie solennité de Sainte Jeanne d’Arc le 8 mai 2020 par Monseigneur Jacques Blaquart, évêque d’Orléans.

BLAQUART_Vignette carrée tatouée 2019La grande bâche devant la façade de notre cathédrale d’Orléans nous donne à voir une sainte qui, loin du passé moyenâgeux, est bien vivante et présente aujourd’hui dans le cœur et la vie de beaucoup de personnes, de jeunes notamment. Les 1600 visages qui, telle une mosaïque, représentent sainte Jeanne d’Arc, nous disent l’actualité de cette sainte étonnamment moderne, loin des clichés, des idées toute faites et des récupérations partisanes.

En fêtant le centenaire de la canonisation de 1920, nous sommes invités à rejoindre Jeanne au plus profond d’elle-même, dans ce qui l’a guidée tout au long de sa courte vie, et que les extraits de la Bible pour cette solennité nous enseignent. Jeanne d’Arc est sainte parce qu’elle était une « fille de Dieu » comme l’appelaient les saints et saintes venue du ciel. Fille de Dieu, vivant en permanence de Dieu et avec Dieu, tel est le secret de son courage, de sa ténacité, de sa bravoure. Qu’on croit en Dieu ou qu’on n’y croit pas, nous devons entendre le témoignage de Sainte Jeanne lors de son procès à Rouen : « Dieu le commandait, il convenait de le faire ». « Dieu 1er servi ». »La voix de Dieu m’a appris à bien me diriger ».

Canonisation Centenaire OrleansFemme d’action, elle prenait le temps de prier longuement, de se confesser régulièrement, de participer à la messe aussi souvent que possible, tous les jours si c’était possible. Le secret de Jeanne est dans sa foi chrétienne, profonde, lumineuse et nourrie en permanence par sa relation à Dieu. Cette jeune fille de Lorraine a été choisie par Dieu pour un destin unique. Mais l’environnement dans lequel Jeanne a vécu et l’éducation qu’elle a reçue y ont contribué. Elle a appris à prier, à fréquenter l’Église, à être en relation avec Dieu. Ses parents lui ont appris le travail bien fait, l’amour des pauvres, à tout « faire volontiers » selon le témoignage de ses contemporains.  A 13 ans, elle fit le choix de n’être qu’à Dieu seul. Malgré toutes les embûches, elle resta fidèle à son engagement d’adolescente.

Les textes de la liturgie illustrent bien les vertus de Jeanne et l’action de Dieu en elle. (Livre de la sagesse) :« J’ai résolu d’amener la Sagesse de Dieu », (qui s’est incarnée en Jésus-Christ), « à partager ma vie, «  pour bien agir ». « Grâce à la Sagesse, malgré ma jeunesse, j’aurai la gloire, l’honneur, l’immortalité, la bravoure à la guerre ». (Le psaume 26) : « Le Seigneur est ma lumière et mon salut, le rempart de ma vie. Mon cœur est dans crainte. Je garde confiance dans la bataille ». Elle qui disait « n’être qu’une pauvre fille, ne sachant ni lire ni écrire », pouvait se reconnaître dans l’affirmation de saint Paul « Ce qu’il y a de faible, de fou dans le monde,  ce qui est modeste, méprisé, voilà ce que Dieu a choisi pour confondre les sages ». La seule sagesse, c’est celle venant de Dieu, c’est Jésus. Jeanne, pauvre de tout, était riche de l’essentiel, de la foi en Jésus. Jésus l’a emmenée à toutes les victoires, jusqu’à celle sur la mort, jusqu’à la sainteté, jusqu’à vie éternelle qui la rend bien vivante, bien présente aujourd’hui. »Qui perd sa vie à cause de moi la trouvera » déclare Jésus dans l’Évangile.

De même qu’il y a eu des  guérisons miraculeuses pour sa béatification et sa canonisation, nous croyons que Sainte Jeanne continue d’agir pour nous auprès du Seigneur. Demandons-lui d’intercéder pour nous. La prière des saints  est toute puissante. Nous croyons que sainte Jeanne, si aimée, si présente ici à Orléans, veut nous transmettre ce qui la faisait vivre et qu’elle est en prière devant Dieu pour cela.

Jeanne a entendu le 1er appel de Dieu à 13 ans, elle a délivré Orléans à 17 ans, elle est morte sur le bûcher de Rouen à 19 ans. C’est une sainte pour tous, mais particulièrement pour les jeunes. Toi, jeune qui veut réussir ta vie, écoute bien le conseil que Jeanne t’adresse : « Dieu 1er servi ». C’est clair ! Suis-la dans sa prière intense, sa soif des sacrements, de la confession régulière, de l’eucharistie. Comme elle, sois serviable en tout, fais tout volontiers, porte le souci de l’unité, de la réconciliation, dans ta famille, confinée aujourd’hui, aie le souci des pauvres, de  tous les plus pauvres que toi.

Aime ton pays, aide-le à bâtir son avenir. Jésus, le Christ, compte sur toi, comme il a pu compter sur Sainte Jeanne d’Arc. Entends l’appel  qu’elle a reçu à Domremy pendant son adolescence : « Va, fille de Dieu, va ». Fais ce que je te demande !

Jeune ou moins jeune, que chacun, en ce temps d’épreuve que traverse notre monde, suive Sainte Jeanne d’Arc sur son chemin de confiance en Dieu, d’espérance, de charité et de sainteté.

En vidéos

ANNEE JOHANNIQUE paroles d'eveques

La figure de Jeanne d'Arc au cinéma

Jeane d'Arc

Jeanne d’Arc est l’héroïne historique qui a le plus inspiré les cinéastes. Il n’existe aucun portrait d’elle de son vivant et nous n’avons que peu de description physique de sa personne. Article à retrouver sur le blog Narthex

jeanne d'arc

Critique du film « Jeanne » de Bruno Dumont à retrouver sur le blog Narthex

Bonnaire

Interview de Sandrine Bonnaire, interprète de « Jeanne la pucelle » (1994) à retrouver sur le blog Narthex

Hozana

chainepriere

En vidéos