Saint François d’Assise (1182-1226)

La figure du saint italien évoque un art de vivre et une manière d’être chrétien. Le pape Grégoire IX l’a canonisé en 1228. Amoureux de la nature, Jean Paul II l’a fait patron de l’écologie en 1979. Il inspire aussi les non-violents.

Compagnons de Saint François

François d’Assise est né en 1182. Sa mère voulait l’appeler Jean mais son père, de retour d’un voyage en France lui donna le nom de François. Sa notoriété, de son vivant même, lui fit perdre son nom de famille, « Bernardone ». Il devint François d’Assise, donnant ainsi un renom à la ville de l’Italie centrale qui l’avait vu naître. Aujourd’hui encore son nom évoque un art de vivre et une manière d’être chrétien. Cet homme a favorisé la renaissance de la vie évangélique dans la dure histoire des hommes.

Son père est commerçant, et François découvre la valeur de l’argent. Il sait l’utiliser plus pour ses propres loisirs que pour répondre aux besoins des pauvres qui mendient. Un désir de promotion sociale le travaille, il rêve d’être chevalier. Il s’engage dans l’armée mais son rêve tourne court et connaît avec d’autres la condition de prisonnier.

De retour à Assise, il déprime mais il mûrit. Il découvre alors la bonté de Dieu. Ses yeux s’ouvrent et il voit le monde autrement: la société nouvelle qui se voulait libre et égalitaire a aussi ses exclus: les pauvres, les lépreux, les petits…

Dans sa quête de mieux vivre, il fréquente les chapelles en mauvais état. Dans sa prière, il entend le Christ qui lui parle au cœur: « François va, et répare ma maison, qui, tu le vois, tombe en ruine ! » François se fait maçon et répare des églises dans les environs d’Assise.

Nouvelle étape de conversion, il entend l’Evangile dans son radicalisme, il rompt avec sa famille, prend la route, soigne les lépreux et annonce à qui veut l’entendre que « Dieu est Amour ». Séduit par l’Évangile, il y découvre un sens pour sa vie. Il se laisse habiter par cette Parole, simplement, sans concession. En 1209, il se rend à Rome, rencontrer le pape Innocent III pour lui demander d’approuver son désir de vivre selon l’Evangile. Il devient lui-même entraîneur pour nombre d’hommes et de femmes qui découvrent par lui le bonheur de vivre en Dieu et le bienfait de la fraternité.

Car François vit une relation fraternelle avec tous, respectueux de chacun, il n’exerce aucun pouvoir sur personne et ne fait pas de différence entre le riche et le pauvre, entre le fort et le faible. Il porte la paix à tous.

Il inspire les amoureux de la nature comme les écologistes mais il donne à penser plus loin par son regard pénétrant sur la création. Il la chante non seulement par sensibilité, mais dans la conviction que toute vie trouve son origine en Dieu.

Il peut inspirer l’action des non violents par son sens de la personne humaine, son respect de l’autre et sa foi dans le dialogue.

Sans le savoir, en réparant des églises, François se préparait à restaurer l’Église. Son intuition fondamentale fut de faire confiance à cette institution en ruines. Il crut à son renouveau possible par sa conversion personnelle, dans l’espérance d’une évolution collective. Son rapport à l’Église fut un rapport de dialogue mais aussi de conviction, de créativité sans rupture. Exigeant pour lui-même et pour ses frères, il crée une dynamique qui donne un nouveau visage à une Église engourdie.

François d’Assise a révélé la force de l’Évangile. Il a donné espoir aux pauvres, aux exclus, aux mal aimés par son sens de l’humain et sa passion pour le Christ. Il entre dans l’éternité de Dieu le 3 octobre 1226.

Fr. Thierry Gournay
ofm

Le Film « L’ami, François d’Assise et ses frères »

Le film "L'ami"L’ami, François et ses frères, est un film de fiction sur Saint François d’Assise vu pas les yeux d’Elie de Cortone, un de ses premiers compagnons et successeurs. Il est sorti en salles le 28 décembre 2016 et a été réalisé par Renaud Fély et Arnaud Louvet avec comme acteurs principaux, Jérémie Renier et  Elio Germano. Vision originale sur la création de l’ordre des franciscains, qui ont fêté en 2017 le 8ème centenaire de leur arrivée en France, il aborde la question toujours actuelle de la relation entre le charisme et l’institution.

Pour la première fois au cinéma était évoquée l’évolution du projet de vie chrétienne de François, incarné à l’écran par Elio Germano, à travers son amitié pour un frère auquel il était très lié et qui lui fut à son tour dévoué : Elie de Cortone (Jérémie Renier).
Le film choisit de mettre en lumière la relation entre François et Élie et pose la question de la fidélité à l’utopie évangélique du pauvre d’Assise, question qui traversera les époques et les cultures :  visages du XIIIème siècle italien, dans un style doux et épuré.

Sur le même thème

  • Affiche 8ème centenaire ordre franciscain 1209 - 2009

    Huitième centenaire de la famille franciscaine

    Tout au long de l’année 2009, l’Ordre Franciscain fête ses 800 ans. La musique au service de l’évangélisation Dans le cadre du 8ème centenaire de la création de l’Ordre, la famille franciscaine et la formation baroque « Harmonia Sacra » offrent 14 concerts exceptionnels dans 14 hauts lieux de l’histoire et de la culture des […]

  • Saint françois d'Assise

    Prière de Saint François d’Assise

    Saint François d’Assise (né en 1182 ), est un religieux catholique italien, fondateur de l’ordre des frères mineurs (o.f.m., couramment appelé ordre franciscain) caractérisé par la prière, la pauvreté, l’évangélisation et le respect de la Création. Il fut canonisé en 1228 par le pape Grégoire IX.

clefsliturg

Liturgie

NOTRE PERE (1)

Rencontrer Jésus

rencontrer jésus

Messes info

messes.info

Catéchèse & catéchuménat

logo du site catechese.catholique.fr