Qu’est-ce que le pallium ?

Chaque année, le pape François remet les pallium à l’intention des nouveaux archevêques métropolitains, élevés à ce rang pendant l’année, lors de la célébration de la messe en la Solennité des saints Pierre et Paul Apôtres. Monseigneur Vincent Jordy, archevêque de Tours, nous explique ce qu’est la remise d’un pallium.

Qu’est-ce que la remise d’un pallium ? De quoi s’agit-il ? Quel est son objectif ?

pallium

La remise du pallium est le geste liturgique par lequel un archevêque métropolitain reçoit un signe distinctif, qu’il porte durant les célébrations solennelles dans son diocèse et qu’il peut porter lors des célébrations dans les autres diocèses de sa province. Ce pallium, dont l’usage remonte au VI° siècle dans l’Église, est porté sur la chasuble autour du cou. C’est une pièce d’étoffe blanche marquée de cinq croix noires. La laine pour les confectionner provient d’agneaux bénis par le Pape le jour de la Sainte Agnès. Les pallium, avant leur remise aux archevêques à la fête de Saint Pierre et St Paul sont placés à la Confession de Pierre à St Pierre de Rome. Le pallium est le symbole d’une communion étroite entre le Pape et les archevêques. Le pape Benoit XVI a aussi souligné qu’il évoque le joug du Christ.

Quelle est sa signification ? Est-ce un signe d’autorité et de communion ?

La formule liturgique d’imposition du pallium parle d’elle-même : « Recevez le pallium pris au tombeau de Pierre … pour que vous le portiez en signe de votre autorité de métropolitain … qu’il soit pour vous symbole d’unité, témoignage de votre communion avec le siège apostolique, lien de charité et stimulant de votre force d’âme ». Autorité, unité, communion, lien de charité et force d’âme, voilà toute la richesse de cette symbolique.

Comment se déroule une cérémonie ?

Plusieurs situations peuvent se présenter. En principe, le nouvel archevêque qui reçoit le pallium peut le recevoir le jour de son ordination ou de son installation dans sa cathédrale. Mais cela n’est pas toujours possible pour des questions de calendrier, le pallium étant remis à Rome le 29 juin, jour de la Saint Pierre et St Paul, de manière privée aux nouveaux métropolitains.

La célébration peut donc avoir lieu à un autre moment où le Nonce apostolique viendra l’imposer sur les épaules de l’archevêque au cours d’une célébration solennelle. L’archevêque reçoit le pallium à genoux après avoir professé la foi et dit le serment particulier d’obéissance à la foi de l’Église et au successeur de Pierre.

Pouvez-vous nous dire pourquoi les remises de pallium n’ont plus lieu à Rome mais au niveau territorial dans les diocèses ?

C’est le pape François qui, début 2015, a fait le choix de modifier la procédure de remise du pallium. Auparavant il était remis par le Pape à St Pierre de Rome le jour de la Saint Pierre et St Paul. Désormais, à cette occasion, les archevêques reçoivent le pallium de manière privée des mains du Pape. Mais l’imposition du pallium est faite ensuite dans la cathédrale de l’archevêque au milieu du peuple qui lui est confié par le nonce apostolique. La présence des autres évêques de la Province à cette célébration est aussi un signe très fort d’unité et de sollicitude pour œuvrer pour le bien de l’Église et des fidèles.

ça peut aussi vous intéresser

Célébrer

L’année[...]

année liturgique A