Benoît XVI confie le peuple cubain à la Vierge

Mardi 27 mars 2012, Benoît XVI s’est rendu au sanctuaire de Notre Dame de la charité, patronne de Cuba. Accueilli par l’Archevêque de Santiago qui en est le recteur.
 

Après s’être recueilli devant le Saint Sacrement, le Pape a récité devant l’image mariale la prière spéciale du jubilé.

Puis il a salué la foule rassemblée devant la basilique : Recevez, a-t-il dit aux fidèles, « l’affection du Pape et portez-la partout afin que tous fassent l’expérience de la consolation et de la force de la foi. Faites savoir, à tous ceux que vous rencontrez, proches ou éloignés, que j’ai confié à la Mère de Dieu l’avenir de votre patrie qui avance sur des chemins de rénovation et d’espérance, pour le plus grand bien de tous les Cubains. J’ai supplié également la Vierge très sainte pour les besoins de ceux qui souffrent, de ceux qui sont privés de liberté, séparés des personnes qui leur sont chères ou qui connaissent de graves difficultés. J’ai également confié à son Cœur Immaculé les jeunes, pour qu’ils soient d’authentiques amis du Christ et pour qu’ils ne succombent pas à des propositions qui ne laissent que la tristesse derrière elles. Devant Marie de la Caridad, je me suis souvenu aussi de manière particulière des Cubains descendants de ceux qui arrivèrent ici, venant d’Afrique, tout comme de la proche population d’Haïti qui souffre encore des conséquences du tremblement de terre d’il y a deux ans. Et je n’ai pas oublié tant de paysans et leurs familles qui désirent vivre intensément l’Evangile dans leurs foyers, et qui offrent également leurs maisons comme centres de mission pour la célébration de l’Eucharistie. A l’exemple de la Vierge très sainte, j’encourage tous les enfants de cette chère terre à continuer à édifier leur vie sur le roc solide qu’est Jésus-Christ, à travailler pour la justice, à être serviteur de la charité et persévérant au milieu des épreuves. Que rien ni personne ne leur enlève la joie intérieure si caractéristique de l’âme cubaine ».

Rencontre avec le président Raùl Castro

Le Saint-Père a regagné Santiago, d’où un avion l’a conduit à La Havane où il a rencontré le Président Raúl Castro au Palais de la Révolution.
Le P.Federico Lombardi, SJ, Directeur de la Salle de Presse du Saint-Siège, a souligné le caractère cordial de l’entretien et indiqué qu’il avait été question des sujets humanitaires intéressant le peuple cubain, ainsi que des attentes de l’Eglise en matière de collaboration au bien public. Le Saint-Père a présenté une requête particulière, le rétablissement du Vendredi Saint comme jour férié.  Après la visite, le Saint-Père a regagné la nonciature pour dîner avec les évêques de Cuba.

Source: VIS du 28 mars 2012
 

Sur le même thème

  • Marie

    Marie

    Marie est figure de l’Eglise, figure de l’homme croyant qui ne peut arriver au salut et à la réalisation plénière de lui-même que par le don de l’amour…