Les prêtres normands pèlerins du Concile

En avril dernier, les 6 évêques et 115 prêtres de la Province de Normandie ainsi que 100 jeunes du diocèse de Rouen ont vécu à Rome des temps de prière, de rencontres et de fraternité aux sources de Vatican II.
 
50ème anniversaire du Concile oblige, 115 prêtres des diocèses de Normandie, accompagnés de Mgr Jean-Charles Descubes, archevêque de Rouen, Mgr Jean-Claude Boulanger, évêque de Bayeux-Lisieux, Mgr Jean-Luc Brunin, évêque du Havre, Mgr Stanislas Lalanne, évêque de Coutances, Mgr Christian Nourrichard, évêque d’Evreux, et Mgr Jacques Habert, évêque de Séez, se sont rendus du 15 au 20 avril dernier en Italie.

Parmi eux : les deux prêtres de la paroisse Notre-Dame de Bonne Espérance (Gaillon, Eure), exceptionnellement absents ensemble. Le père Charles-Hector de Souancé, 33 ans, s’était déjà rendu à Rome avec le séminaire et lors de la béatification de Jean-Paul II, mais rien de comparable avec cette expérience « vivifiante et ressourçante » d’y aller « entre prêtres, tous âges confondus et avec nos évêques ». Dans la basilique St-Pierre, voyant la procession de ses confrères, le jeune prêtre a ressenti dans toute son incarnation l’existence du presbyterium et il a été ému de prier sur le tombeau de St Pierre. « Nous n’avons ressenti ni tension ni critique latente. Ce pèlerinage s’est vécu dans une grande communion, l’essentiel a pu rassembler tout le monde dans une grande fraternité », raconte le Père Jacky-Marie Lhermitte, directeur des pèlerinages du diocèse de Rouen.
 

Une audience avec le pape Benoît XVI

Au cours de la semaine, le groupe a eu une audience avec le Pape, visité la communauté Sant’Egidio et la paroisse de la Nativité (une église au service des pauvres) et rencontré les responsables de différentes congrégations et conseils pontificaux. Le Père de Souancé a trouvé « impressionnant le petit nombre de prêtres qui travaillent à Rome pour l’Eglise universelle » et qui lui ont semblé « contents de rencontrer des hommes de terrain ». S’agissant de Vatican II, il dit « avoir été éduqué par des professeurs de théologie formés par le Concile et appartenir à la génération post-conciliaire ». Les deux prêtres de Gaillon approfondiront avec leurs paroissiens les textes conciliaires au cours de l’année 2012-2013.

Pour les 100 lycéens et étudiants du diocèse de Rouen qui ont suivi à Rome du 22 au 30 avril avec leur évêque, « c’est plus difficile d’imaginer l’événement et de comprendre les querelles qui ont suivi. Ils sont plutôt enthousiastes des propositions qui leur permettent de vivre leur foi en étant minoritaires », témoigne le Père Lhermitte. Cette « joie de pouvoir vivre sa foi avec persévérance sans rêver une Église qui n’existe pas » a fait l’unité des deux pèlerinages.
 

Et d’autres diocèses à Rome pour les 50 ans de Vatican II

180 personnes, dont une vingtaine de jeunes, se sont rendus à Rome du 4 au 8 mars dernier accompagnés par Mgr Bernard-Nicolas Aubertin et onze prêtres du diocèse de Tours. Ils étaient 300 autour de Michel Dubost, évêque d’Evry-Corbeil-Essonnes, du 28 avril au 2 mai.
En octobre, du 1 au 6, ce sera au tour du diocèse de Saint-Dié de faire le voyage et du 22 au 27, aux huit diocèses de la province ecclésiastique de Toulouse avec leurs évêques.

Sur le même thème

  • Dossier Anniversaire de Vatican II

    Anniversaire de Vatican II

    Le 11 octobre 1962 s’ouvrait le concile Vatican II qui a transformé le visage de l’Église et modifié ses relations avec le monde et avec les autres religions. Cinquante ans après, la mise en œuvre des textes du Concile est toujours d’actualité.