Béatification : “Musulmans et chrétiens, sur le chemin de la réconciliation et de la paix”

Le 8 décembre 2018, les dix-neuf religieux catholiques assassinés durant la « décennie noire » de la guerre civile, ont été béatifiés au sanctuaire de Santa Cruz à Oran (Algérie). Mgr Claude Rault, évêque émérite de Laghouat-Ghardaïa, présent à la cérémonie de béatification, témoigne : “Musulmans et chrétiens, sur le chemin de la réconciliation et de la paix”.

claude_rault_lalgerieVoici deux ans, les évêques d’Algérie ont demandé à M. le Ministre des Affaires Religieuses, M. Mohammed Aïssa, s’il était envisageable que la Béatification des 19 « Martyrs » puisse se dérouler en Algérie. Il a tout de suite pris au sérieux cette question, la recevant comme un prolongement de la réconciliation nationale engagée depuis le début des années 2000 par le Président de la République M. Abdelaziz Bouteflika. Cette proposition lui avait était faite dans notre désir de rendre aussi hommage aux Imams, aux personnalités civiles et aux nombreuses victimes de la violence (entre 150 et 200.000 !), qui ont payé de leur vie une opposition marquée à la vague de l’ islamisme violent qui déferlait sur le pays.

Avec patience et ténacité, les évêques d’Algérie, Mgr le Nonce Apostolique et les autorités du pays, notamment Mr le Ministre des Affaires Religieuses, ont œuvré pour que l’événement soit possible… Et ce qui nous semblait de l’ordre du défi est devenu réalité. Le 8 décembre 2018 a été retenu. Il ne pouvait avoir de date plus significative que celle-ci puisque le déroulement a eu lieu à Santa Cruz à Oran, récemment rénovée, comme l’ont été Notre-Dame d’Afrique et Saint Augustin d’Hippone. « Car rien n’est impossible à Dieu », comme nous le disait l’évangile du jour. La profonde collaboration entre l’Église catholique d’Algérie et les autorités musulmanes a permis à Dieu de rendre possible cet événement assez unique dans l’histoire des Relations entre Chrétiens et Musulmans.

Cela ne pouvait se faire sans l’hommage particulier qui le précédait le jour même, dans la mosquée Ibn Badis d’Oran envers les 114 Imâms emportés par la même violence et les nombreuses victimes musulmanes de cette tragique décennie. Le symbole marquant avait été les sangs mêlés de Mgr Pierre Claverie et de son ami Mohammed emportés l’un à côté de l’autre dans le même attentat du 1er aout 1996.

“Un grand signe de fraternité”

Le message du Pape François a profondément marqué, et a été largement retransmis dans la presse algérienne : « C’est un événement inédit dans d’autres pays qui dessinera un grand signe de fraternité dans le ciel algérien, à destination du monde entier », une déclaration relayée par le Cardinal Angelo Giovanni Becciu, et bien sûr  Mgr Paul Desfarges, Archevêque d’Alger et Mgr Jean Paul Vesco, successeur de Mgr Pierre Claverie.

Béatification martyrsLa présence de M. le Ministre des Affaires Religieuse, de Mr le Wali d’Oran (qui a mis à la disposition de l’Église tout le dispositif logistique nécessaire) et de nombreuses autres amis de l’Église venus de tous les points d’Algérie a élargi les horizons de notre prière. La délégation des évêques venus de France et même d’Europe, les représentants des familles de nos Bienheureux et Bienheureuses et de leurs Congrégations religieuses également.

 Cet événement assez unique nous a fait revivre  les Journées d’Assise d’octobre 86 où Saint Jean-Paul II avait convoqué des représentants de toutes les religions du monde pour prier pour paix. Voilà qui nous invite à être audacieux. Dans les grands remous qui secouent l’Église, ces événements nous rappellent que les religions du monde ont leur pierre à apporter dans la construction de la Paix dans notre « Maison Commune ».

A la fin de la cérémonie, une amie musulmane, me montrant la statue de la Vierge tournée vers la mer, me disait. « Regarde-la ! Elle nous tourne le dos mais prend avec elle tout ce que nous avons vécu et se tourne vers cette mer qui peut devenir un espace de Paix pour notre Monde ».

L’esplanade de Santa Cruz a été baptisée « Esplanade du Vivre ensemble », en résonance avec la Journée mondiale de ce nom. C’est un pas en avant pour que nous élargissions ces espaces de Paix en nous, dans nos communautés et entre nos communautés  pour une humanité plus à l’image de celle que notre Dieu désire pour nous tous : cette Humanité pour laquelle nos Bienheureux ont donné leur vie.

+ Claude Rault. SMA Père Blanc,
Évêque émérite du diocèse de Laghouat-Ghardaia (Algérie)

Sur le même thème

En prière

En Vidéo

Twitter