Lucas Petit Navarro, un étudiant bordelais nommé au Vatican

Les pères synodaux l’avaient demandé, le Vatican l’a fait. Un organisme international des jeunes, chargé de conseiller le dicastère pour les laïcs, la famille et la vie, a vu le jour fin novembre. Parmi les vingt jeunes du monde entier nommés pour trois ans, Lucas Petit Navarro, jeune étudiant bordelais. Portrait.

Lucas Petit NavarroCe n’est pas tous les jours qu’un jeune de 21 ans est nommé au Vatican. Lucas, étudiant en 3ème année de médecine à Bordeaux, fait pourtant partie des vingt jeunes qui siègeront au tout nouvel organisme international des jeunes, créé dans l’élan du synode des évêques sur les jeunes, la foi et le discernement vocationnel. Né d’un père français et d’une mère espagnole, Lucas n’a pas grandi dans une famille particulièrement croyante, même s’il recevra les premiers sacrements par tradition. C’est au lycée que sa vie de foi prend un tournant : rencontre personnelle avec le Christ, préparation à la confirmation et pèlerinage à Taizé marqueront l’adolescent. « A Taizé, j’ai pu être moi-même, sortir du jugement permanent, nouer des amitiés vraies, et découvrir le Seigneur petit à petit » relit aujourd’hui le jeune adulte.

Parallèlement à Taizé où il retourne régulièrement, Lucas chemine à cette époque avec ses frères protestants évangéliques : « dans leur louange, on sentait que le Seigneur était fantastique et qu’il faisait des choses merveilleuses », explique celui qui a également été touché par leurs témoignages de vie.

Ces dernières années, c’est avec le chemin neuf qu’il poursuit sa route. Tous les jeudis soir, il vit un moment de fraternité avec d’autres jeunes engagés dans la communauté. Maraudes, retraites ignaciennes et le festival Welcome to Paradise [qui a lieu chaque été à Hautecombe, ndlr] ponctuent sa vie spirituelle. « Le Chemin neuf m’a aidé à me sentir pleinement catholique » analyse celui qui s’était interrogé un temps sur son identité chrétienne. « Je crois que les lieux d’œcuménisme doivent être des lieux d’unité et non d’uniformité. C’est la grâce donnée à chacun qui fait grandir le corps du Christ ».

Nul doute que Lucas portera ses convictions en hauts lieux romains. S’il n’est pas un habitué des arcanes du Vatican, Lucas a déjà participé en juin dernier au forum international des jeunes organisé par le dicastère pour les laïcs, la famille et la vie quelques semaines après la sortie de l’exhortation apostolique post-synodale Christus Vivit. Cette rencontre l’a enthousiasmé, à la fois par la communion vécue entre les participants aux cultures et aux charismes les plus divers, mais aussi par l’unité entre les générations qui se sont montrées capables de collaborer ensemble.

L’organisme international des jeunes auquel il appartient désormais se réunira pour la première fois à Rome début avril, et se conclura par la traditionnelle messe des Rameaux présidée par le Pape François place Saint Pierre. L’occasion de célébrer la 35ème journée mondiale de la jeunesse qui aura pour thème « Jeune homme, je te le dis, lève-toi ! » (Lc 7,14), deux ans avec les JMJ de Lisbonne prévues à l’été 2022.

Sur le même thème

#Panama2019

French - Logo JMJ-1

#Synod2018

synode-jeunes_2018

jeunes-vocations.catholique.fr

jeunes et vocations

blog.jeunes-cathos.fr

Logo Jeunes cathos blog

@Jeunes_cathos