Pourquoi donner à l’Eglise ?

Les dons constituent l’unique source de revenus de l’Eglise puisqu’elle ne reçoit aucune subvention de l’Etat (ni du Vatican, contrairement à l’idée reçue).

Donner à l’Eglise, c’est donc soutenir sa présence et son rôle dans la société et lui donner les moyens d’accomplir sa mission :

L’Eglise accompagne et donne du sens aux événements de la vie

En 2006, 344 852 baptêmes ont été célébrés. 51 595 confirmations et 89 014 mariages religieux ont été célébrés. En 2006, 2 650 catéchumènes ont été baptisés, tandis que près de 10 000 adultes suivaient l’initiation chrétienne en vue de recevoir le baptême. En 2005, près de 80% des funérailles ont été célébrées par l’Eglise catholique.

Elle accueille et agit auprès des plus démunis et des exclus…

… notamment à travers le Conseil national de la solidarité qui comprend 13 organismes dont le CCFD (Comité catholique contre la faim et pour le développement), la DCC (Délégation catholique à la coopération), le Secours catholique – Caritas France…

Elle participe à l’éducation des enfants et des jeunes

L’enseignement catholique accueillait, en 2006-2007, 865 321 élèves en primaire, 1 107 981 élèves dans le secondaire, 50 900 élèves dans l’enseignement agricole. L’enseignement supérieur catholique accueillait près de 35 100 étudiants en 2007.

Au coeur de sa mission, l’Église s’appuie sur 107 évêques et 20 523 prêtres, 15 440 prêtres diocésains, 2 061 diacres, 764 séminaristes, environ 10 000 laïcs salariés.

Une action et une contribution reconnues par les Français :

pour 69 % des Français, l’Église joue un rôle important auprès des pauvres et des plus démunis
pour 59 % d’entre eux, elle joue une rôle essentiel de lien social entre les personnes.

Enquête Conférence des évêques de France-Tremplin, réalisée auprès de 800 personnes statistiquement représentatives de la population métropolitaine, février 2003

Sur le même thème