La fête de Hanoukka

Hanoukka se célèbre du 25 du mois de Kislev au 2 du mois de Tebeth (calendrier hébraïque), ce qui correspond généralement à une semaine en décembre dans le calendrier grégorien, cette année du 29 novembre au 4 décembre 2021.

hanoukaHanoukka est l’une des fêtes du calendrier juive qui n’est pas d’origine biblique. Cette fête a été institué par les rabbins et ni la Mishna, ni le Talmud ne contienne un traité la concernant. On traite de la question de Hannuka dans le traité Shabbat du Talmud. C’est dans le livre des Maccabés (ou Martyrs d’Israël) qui est absent du Canon hébraïque, mais présent dans la Septante, et dans le canon chrétien, que l’on mentionne les événements qui sont à l’origine de cette fête.

L’origine historique de la fête

Au deuxième siècle avant notre ère, le roi de Syrie Antiochus Epiphane avait profané le Temple de Jérusalem pour le consacrer à Zeus et interdit tout culte juif. Il s’en était suivi une révolte menée par Juda Maccabée et ses frères, qui avait abouti à la reconquête du Temple et à sa dédicace. C’est ce que relate le Livre des Martyrs d’Israël qui fixe à huit jours la durée de la fête de la Dédicace (I Macc 4, 36-60).

Cette fête était célébrée au temps de Jésus, comme en témoigne l’allusion que l’on trouve dans l’évangile de Jean : On célébrait alors à Jérusalem la fête de Hanoukka ; c’était l’hiver (Jn 10, 22)

Vers la fin du deuxième siècle de l’ère chrétienne apparaît la légende de la fiole d’huile. En pénétrant dans le Temple, les Maccabées n’auraient trouvé qu’une petite fiole d’huile portant le sceau du Grand Prêtre permettant d’allumer les lumières du chandelier à sept branches pendant une journée. Or, miraculeusement, cette huile dura huit jours.

De ce fait, au lieu d’insister sur la victoire militaire, les rabbins du Talmud mirent l’accent sur le rite de la lumière de la Tora pour signifie que celle-ci ne peut jamais s’éteindre.

Le rituel aujourd’hui

Au cœur de cette fête se trouve l’allumage de la  Hanoukkia, chandelier  à neuf branches, (la neuvième étant le shamash  utilisé pour allumer les huit autres lumières). La Hanoukkia doit être posée sur le seuil ou à une fenêtre pour rendre public le miracle. Tous les soirs de la fête, chaque membre de la famille prononce une bénédiction en allumant une bougie, puis deux, puis trois, etc…et huit le dernier jour. Ainsi est manifestée la joie de Hanoukka..

Sur le même thème

  • Relations avec le judaïsme

    Depuis la déclaration conciliaire « Nostra Aetate » du Vatican II, l’Église chemine dans la redécouverte de ses racines et la rencontre avec le peuple juif d’aujourd’hui. 26 mai 2014 : Le pape François se recueillant en touchant le Mur des Lamentations, dans la vieille ville de Jérusalem, Israël.May 26, 2014: Pope Francis touches the Western Wall, […]

Sur le site du SNRJ

De grands témoins évoquent la fraternité

Dans la dynamique de Fratelli tutti de grands témoins  évoquent, chacun à leur façon, la fraternité.

A découvrir en vidéos

Ressources

Contacts