Unité des chrétiens : le renouvellement d’une revue à l’image des renouveaux œcuméniques contemporains

Pour les 50 ans de la revue Unité des chrétiens, le Père Emmanuel Gougaud, rédacteur en chef rappelle l’importance de la sensibilisation et la coopération œcuménique et interreligieuse.

10 septembre 2015 : P. Emmanuel GOUGAUD, dir. du service national pour l'unité des chrétiens (SNUDC). Conférence des évêques de France, Paris (75), France. September10th, 2015 : Fath. Emmanuel GOUGAUD, CEF, Paris, France.

Combien de fois ai-je entendu, comme rédacteur en chef de la revue Unité des chrétiens, ce diagnostic, un peu désabusé, d’un « automne de l’œcuménisme ». Après les riches avancées du XXe siècle, la recherche de l’unité chrétienne serait entrée au mieux dans un temps de somnolence, au pire dans une phase de décroissance.  L’œcuménisme, c’était donc mieux avant… exactement comme tout, au demeurant ! Il ne s’agit évidemment pas de stigmatiser une génération d’engagements, de dialogues, d’actions. Au contraire, nous manifestons notre gratitude, notre admiration et notre affection à tous ces géants de l’unité chrétienne, nous qui ne sommes que des nains devant eux. Aujourd’hui, pour reprendre la belle formule de Bernard de Chartres :

Nous sommes comme des nains juchés sur des épaules de géants (les Anciens), de telle sorte que nous puissions voir plus de choses et de plus éloignées que n’en voyaient ces derniers. Et cela, non point parce que notre vue serait puissante ou notre taille avantageuse, mais parce que nous sommes portés et exhaussés par la haute stature des géants [1].

Alors, que voyons-nous sur les épaules des géants ? Au XXe siècle, l’histoire du christianisme a été marquée par trois mouvements. Il y eut d’abord le mouvement œcuménique contemporain. Les Églises historiques sont entrées en dialogue. Elles ont voulu entendre la prière de Jésus pour l’unité de ses disciples. Les fruits sont nombreux. Il y a, par exemple, la création du Conseil œcuménique des Églises en 1948, la levée des excommunications mutuelles de 1054 entre Rome et Constantinople en 1965 et la Déclaration commune sur la justification entre la Fédération luthérienne mondiale et l’Église catholique en 1999. Les autres mouvements concernent le protestantisme évangélique et pentecôtiste. Ces trois mouvements se revendiquent comme des fruits de l’Esprit Saint. Ils sont source de renouveau et de fécondité. Malheureusement, ils se sont développés de façon isolée et même parfois en opposition. Il est donc vital et fondamental que les chrétiens des Églises évangéliques, pentecôtistes, orthodoxes, anglicanes, protestantes, catholiques se rencontrent et s’écoutent. Aussi, contrairement aux idées reçues, l’œcuménisme n’est pas en panne. Au contraire, il ne cesse de se développer !

Le cardinal Koch, président du Conseil pontifical pour la promotion de l’unité des chrétiens, utilise une métaphore très intéressante. L’œcuménisme ressemble à un avion. Les passagers en ressentent fortement le décollage. Une fois en vol, l’avion semble avancer lentement, alors que sa vitesse est en moyenne de 900 km par heure. Au début du mouvement oecuménique, les chrétiens ont vécu de grandes évolutions, tel un décollage. Aujourd’hui, l’unité chrétienne se développe plus que jamais, de manière tout aussi active. De nouvelles Églises chrétiennes ont rejoint le dialogue œcuménique. Celui-ci s’est enrichi de nouvelles problématiques théologiques et ecclésiologiques mais aussi éthiques et sociétales. L’exemple de la France nous apparaît comme paradigme de l’œcuménisme, passé du fleuve au delta. Depuis trente ans, notre pays connaît l’arrivée de nouvelles Églises chrétiennes, à la suite d’un renouvellement migratoire et de l’émergence de communautés évangéliques et pentecôtistes. De nouveaux partenariats sont initiés. Anciens et nouveaux dialogues oecuménique invitent à la confiance, à la patience et à la persévérance. Ils demandent créativité et humilité, sagesse et audace. La vie œcuménique est extrêmement florissante. Il n’y a jamais eu autant de dialogues bilatéraux et multilatéraux entre chrétiens !

50 ans UDCAujourd’hui, les Églises sont confrontées à de très nombreux défis. Certains sont inédits. La pandémie de la COVID-19, la crise sanitaire, économique, sociale ajoutent encore de nouvelles préoccupations. Certains se demanderont alors à quoi sert l’œcuménisme ? Pourquoi lire une revue consacrée à l’unité des chrétiens ? Avec un peu d’humour, nous constatons l’œcuménisme du COVID-19 : il frappe partout et tout le monde, sans distinction d’Églises et même de religions. Notre réponse saura-t-elle être aussi œcuménique ? En août 2020, le Conseil pontifical pour le Dialogue interreligieux et le Conseil œcuménique des Églises ont publié un document de réflexion afin d’inviter les chrétiens mais aussi les autres religions à travailler ensemble : « Le défi mondial que représente la réponse à cette pandémie nous appelle à une plus grande sensibilisation et coopération œcuménique et interreligieuse ».

Fort de ses convictions, le comité de rédaction de la revue Unité des chrétiens a souhaité contribuer à sa manière à ce renouveau œcuménique ! Notre revue trimestrielle propose différentes rubriques pour refléter la diversité de la recherche de l’unité. Le cœur de la revue réside dans le dossier. Il traite d’un thème théologique, ecclésiologique, culturel, éthique ou sociétal. Il comporte toujours une analyse exégétique et des articles réflexifs ou pratiques. Il honore également une dimension pastorale. À côté du dossier, la rubrique « Abécédaire » présente l’actualité d’une Église dans une perspective pédagogique de vulgarisation. La page « Essentiel » évoque les actualités du Conseil d’Églises chrétiennes en France puisque notre revue est publiée sous son égide. Nous souhaitons également promouvoir les dimensions pastorales de l’œcuménisme à travers les « jalons sur la route de l’unité ». Ils racontent des expériences concrètes des communautés. Souvent les lecteurs eux-mêmes nous font part de leurs initiatives pastorales. Une nouvelle rubrique y est entièrement consacrée : « Vu de chez vous ». Un enrichissement mutuel et une mutualisation de nos pratiques et traditions chrétiennes sont donc beaucoup plus faciles. Ainsi, nous sortons des connaissances approximatives et des idées toutes faites sur les autres chrétiens. Plus encore, nous nous inspirons des bonnes idées des autres chrétiens. Unité des chrétiens participe donc à notre conversion spirituelle et pastorale. Elle constitue ainsi un beau cadeau à offrir aux pasteurs ou aux prêtres de nos paroisses. S’ils n’ont pas le temps d’aller chercher des informations œcuméniques, l’œcuménisme viendra à eux !

Cela est particulièrement vrai à l’occasion de la Semaine de prière pour l’unité des chrétiens, tous les ans du 18 au 25 janvier. Conscients de l’opportunité d’une promotion renouvelée de l’œcuménisme, à l’aune de l’évolution de celui-ci au sein du christianisme et des nouvelles générations chrétiennes, la revue apporte un soin tout particulier à la pédagogie. Il s’agit de montrer la pertinence de la démarche œcuménisme et son actualité. Puisque l’unité chrétienne n’est pas une option, nous montrons qu’elle n’est pas réservée à des spécialistes ou à une élite ou encore aux chrétiens concernés pour des raisons personnelles ou familiales. Nous souhaitons que nos lecteurs puissent enrichir leur vie spirituelle dans la découverte du trésor des traditions chrétiennes. Nous avons aussi fait le choix d’une maquette aérée, enrichie de photographies et dans l’esprit du graphisme actuel propre à rejoindre de nouvelles générations de lecteurs. Nous avons ainsi de belles espérances dans notre capacité à atteindre un nouveau lectorat tout en continuant à cheminer avec nos fidèles abonnés sur le chemin de l’unité.

Assurément, l’œcuménisme ne se limite pas à la Semaine de prière du 18 au 25 janvier. Les collaborateurs, rédacteurs et lecteurs d’Unité des chrétiens savent qu’il n’est pas qu’une initiative en plus au sein d’une actualité ecclésiale bien remplie mais la source et le sommet de la vie avec Jésus !

Père Emmanuel Gougaud, rédacteur en chef de la revue Unité des chrétiens,

 

[1] Cette phrase nous est connue par le livre III du Metalogicon de Jean de Salisbury

50 ans de la revue Unité des chrétiens

Son Éminence, le Métropolite Emmanuel de France, Président de l’Assemblée des évêques orthodoxes en France évoque les 50 ans de la revue Unité des chrétiens

Sur le même thème

  • L’unité des chrétiens

    L’oecuménisme désigne l’effort des chrétiens pour parvenir à une unité institutionnelle entre les différentes Eglises et communautés qui le composent aujourd’hui. A la Une Ci-dessous sont présentées les instances officielles de l’œcuménisme pour l’Église catholique en France. L’Église catholique est membre du Conseil d’Églises chrétiennes en France depuis sa création en 1987. Pour en savoir plus […]

Documentation et informations œcuméniques

Unite des chrétiens