“Personne n’est trop pauvre pour n’avoir rien à dire”

capture_bernard_housset_ouverture

Texte d’ouverture du rassemblement national ” Diaconia servons la fraternité” à Lourdes, le 9 mai 2013, par Mgr Bernard Housset, Évêque de La Rochelle et Saintes, Président du Conseil pour la Solidarité.
 
Avec grand plaisir, nous accueillons le cardinal Robert SARAH qui, à Rome, est l’un des collaborateurs du Pape en présidant le Conseil Pontifical Cor Unum. Et aussi le nonce apostolique en France, Mgr Luigi VENTURA. Un grand merci pour votre présence.

Après 2 ou 3 ans de préparation pour certains, après quelques semaines pour d’autres, nous voici tous ensemble à Lourdes, avec nos dynamismes et nos précarités, nos richesses et nos fragilités.

Si nous sommes ici, c’est que nous croyons que la fraternité est réellement possible. Nous allons partager des réalisations et des initiatives en nous écoutant et en parlant à notre tour. Car parmi nous, il n’y a pas de sans-voix, chacun peut parler et être écouté. Personne n’est trop pauvre pour n’avoir rien à dire.

Nous allons aussi écouter et partager la Parole de Dieu et l’Eucharistie. Car nous venons prier le Christ pour que nos actions de solidarité et de fraternité soient davantage animées par la charité de la trinité.

Notre démarche, nous allons la vivre dans la foi. Car nous nous sommes rendus compte que les rejetés et les humiliés de la terre nous font découvrir l’humilité de Dieu, qui est au cœur de son Amour. Acceptons de recevoir d’eux ce qu’ils ont à nous donner.

Oui avec de telles perspectives, notre rassemblement « DIACONIA SERVONS LA FRATERNITE » est vraiment ouvert.

Mgr Bernard Housset
Évêque de La Rochelle et Saintes
Président du Conseil pour la Solidarité

Sur le même thème