Rencontre avec Mgr Philippe Christory, évêque de Chartres

Monseigneur Philippe Christory, évêque de Chartres, assiste pour la première fois à l’Assemblée plénière de novembre 2018. Il avait été nommé par le Pape François le 2 février 2018 et ordonné évêque de Chartres, dimanche 15 avril, à la cathédrale Notre-Dame de Chartres. Interview.

Pouvez-vous nous rappeler en quelques lignes votre parcours ?

16 février 2018 : Portrait de Mgr Philippe CHRISTORY, membre de la communauté de l’Emmanuel, nommé évêque du diocèse de Chartes. Paris (75), France.

Ingénieur Arts et Métiers, cht’i, j’ai travaillé cinq années avant ma rencontre avec la Communauté de l’Emmanuel. Au terme de trois années, le Seigneur m’a appelé au sacerdoce lors d’une retraite en foyer de charité. Six années au séminaire Français de Rome ont suivi. Depuis, j’ai passé vingt-cinq années en paroisse, d’abord comme vicaire puis comme curé, principalement à Paris.

Quels sont les grandes rencontres ou figures qui ont jalonné votre parcours ?

Je peux nommer deux saints contemporains : Saint Jean-Paul II au cours des Journées mondiales de la jeunesse et lors de plusieurs messes à ses côtés. Son enseignement et son exemple m’ont beaucoup inspiré. Et Sainte Teresa de Calcutta dont je fus le chauffeur à Paris et qui a été, par l’entremise de ses diverses communautés, un modèle très encourageant pour ma vocation à suivre Jésus.

Comment avez-vous réagi à l’annonce de votre nomination ?

J’ai toujours pensé ne pas avoir les aptitudes, mais j’ai fait confiance à l’appel de Dieu exprimé par l’église. Au fond, je ne suis pas responsable d’être évêque. Maintenant, je fais au mieux avec mon expérience et quelques talents.

Comment s’est passé l’appel à devenir évêque ?

La nonciature apostolique m’a donné rendez-vous et Monseigneur le Nonce m’a encouragé en me disant que ce serait juste une paroisse un peu plus grosse. J’ai bien ri de cela. Mais au fond il n’a pas tout à fait tort.

Que découvrez-vous de la vie d’évêque ?

Je découvre que le peuple chrétien attend que l’évêque soit un pasteur, qu’il s’intéresse à eux, qu’il leur parle de Dieu et les encourage. Les chrétiens sont simples et généreux. Après, bien sûr, je découvre des frères évêques notamment dans ma province avec qui nous pouvons partager et travailler. Cet aspect est une vraie richesse.

10 Septembre 2012 : Vue de la Cathédrale Notre-Dame de Chartres (28), France. September 10, 2012: View of Notre-Dame Cathedral. Chartres (28), France.

Qu’avez-vous observé depuis votre installation à Chartres ?

Que la ville de Chartres est belle, et surtout que ma cathédrale est la plus belle de toutes. Un lieu où la théologie et l’art se sont intimement rejoints et ont produit des œuvres extraordinaires. J’en suis admiratif.

Que souhaitez-vous mettre en œuvre dans votre diocèse ?

Un élan missionnaire à travers de multiples initiatives et créations particulières que l’Esprit pourra susciter à travers l’apostolat des laïcs, les groupes ecclésiaux et tous les mouvements. J’aimerais dire particulièrement aux plus jeunes d’oser prendre en main ces initiatives car je les crois très capables.

Quels sont les forces et les faiblesses, selon vous, de votre diocèse ?

Un atout est indéniablement l’esprit de pèlerinage qui, depuis le Moyen Âge, anime la ville de Chartres et attire des pèlerins de toute l’Europe et même d’au-delà. C’est une chance si nous savons accueillir spirituellement tant les groupes constitués que les personnes individuelles. Une faiblesse demeure dans le fait qu’une grande partie de la population est traditionnellement indifférente à la foi. Il nous reste donc à annoncer à temps et à contretemps l’Évangile.

Connaissiez-vous déjà ce diocèse avant d’y prendre vos fonctions ?

J’étais venu plusieurs fois en pèlerinage mais je ne connaissais pas ce territoire qui n’est plus en Île-de-France mais qui demeure proche, où les voyageurs ne s’arrêtent pas beaucoup. Ce fut mon cas. Mais je découvre un très beau territoire, une longue histoire et un patrimoine, une nature riche et féconde, des catholiques engagés, notamment dans l’agriculture avec une attention très spéciale à l’appel du pape François par l’encyclique « Laudato si ».

Sur le même thème

  • APLourdes 2018

    Assemblée plénière de novembre 2018

    Du 3 au 8 novembre 2018, les évêques de France se retrouvent à Lourdes, comme chaque année , pour une session de travail et de réflexion commune. En vidéo Prions pour nos évêques #APLourdes #LutterContrePedophilie Réunis à Lourdes en Assemblée plénière, les évêques de France ont décidé la mise en place d'une commission indépendante et […]

  • lake-430508

    Laudato Si’

    Ce dossier proposé par le pôle “Écologie et Société” de la Conférence des évêques de France vise à faire connaître et faire vivre l’Encyclique Laudato Si’ du Pape François. Il présente à la fois des lectures commentées du texte, des pistes d’action en résonance, et un lieu de dialogue avec la société. Il fait écho […]

  • Mgr Philippe CHRISTORY

    Mgr Philippe Christory, nommé évêque de Chartres

    Le Pape François a nommé ce vendredi 2 février, Mgr Philippe Christory évêque du diocèse de Chartres, il était jusqu’à présent curé de la paroisse de la Sainte-Trinité (Paris). Ordonné prêtre le 27 juin 1992 pour l’archidiocèse de Paris, au titre de la Communauté de l’Emmanuel, Mgr Philippe Christory fut de 1992 à 1998, vicaire […]

  • 16 février 2018 : Portrait de Mgr Philippe CHRISTORY, membre de la communauté de l’Emmanuel, nommé évêque du diocèse de Chartes. Paris (75), France.

    Monseigneur Philippe Christory, nouvel évêque de Chartres

    Monseigneur Philippe Christory, nommé par le Pape François le 2 février 2018, a été ordonné évêque de Chartres, dimanche 15 avril, à la cathédrale Notre-Dame de Chartres. Il était jusqu’à présent curé de la paroisse de la Sainte-Trinité (Paris). Retour en images. Retour en vidéo Aller plus loin Sur Twitter #ordination #Chartres 32 évêques, 150 prêtres rejoindront les milliers de […]

#APLourdes

Sur Instagram