Messages d’évêques pour Noël 2017

Nos évêques apportent leur éclairage sur le sens de l’Avent et la préparation de Noël 2017.

5 novembre 2016 : Portrait de Mgr Dominique LEBRUN, arch. de Rouen. France.

Mgr Dominique Lebrun, archevêque de Rouen : « Noël ou la nativité du frère aîné »

Noël est magique. Chaque année, villes et villages, familles et société, tous se parent de lumières. Et cela fait du bien, pas seulement aux marchands de rêve ou de cadeaux. Disons-le, cela fait du bien à chacun : les grands pensent aux petits, les riches aux pauvres, les familles aux isolés. Accueillons Noël et sa joie !

Lire la suite du message

06 novembre 2011 : Mgr Guy de KERIMEL, évêque de Grenoble. Conférence des évêques de France, Lourdes, France

Mgr Guy de Kérimel, évêque de Grenoble-Vienne : « Noël, c’est l’Autre ! »

La fête de Noël nous révèle un grand secret : c’est dans l’accueil de l’autre que se trouve la joie du monde et le bonheur de l’être humain.
A Noël, le Fils de Dieu, se faisant semblable aux hommes, vient chez nous pour nous faire du bien. Il naît de la Vierge Marie pour réconcilier l’être humain avec Dieu, le tout Autre. En demandant à être accueilli, Il libère l’homme, prisonnier d’un autocentrement mortifère, blessé dans sa relation à l’autre, enfermé dans la peur de l’autre ou le désir de le posséder. Jésus restaure la dimension relationnelle de la personne humaine en la rééduquant à l’accueil de l’autre et au don de soi désintéressé.

Lire la suite du message

benoît_rivière

Mgr Benoît Rivière, évêque d’Autun, Chalon et Mâcon : « Espérance, bienveillance, audace ! »

En ce moment où nous peinons à voir venir de nouvelles alliances durables entre des peuples opposés, que faut-il souhaiter ? Je veux adresser trois voeux aux habitants de la Saône-et-Loire :
1. Croyez à l’avenir de chaque personne humaine aujourd’hui et demain !
2. Laissez-vous à nouveau réjouir par la bienveillance et par la générosité des plus humbles.
3. Osez entreprendre à plusieurs, en dépassant les égoïsmes et les peurs.

Lire la suite du message

14 octobre 2016 : Portrait de Mgr Pascal DELANNOY, évêque de Saint-Denis (93), France

Pascal Delannoy, évêque de Saint-Denis-en-France : « Je vous annonce une bonne nouvelle . »

Elle paraît bien triste cette nuit où le Christ naît dans une mangeoire d’animaux. Depuis plusieurs jours, des familles ont quitté leur domicile afin que chacun, selon l’ordre de l’empereur Auguste, se fasse recenser dans sa ville d’origine. Rien d’étonnant alors à ce que les auberges soient prises d’assaut et que Marie et Joseph n’aient trouvé pour seul refuge qu’une étable ! La tristesse de cette nuit, c’est aussi celle de ces familles dont l’un des membres est exclu de la société parce que, aveugle, boiteux, lépreux, sourd… La tristesse de cette nuit, c’est enfin celle d’un peuple qui subit depuis trop longtemps le poids de l’occupation romaine.

Lire la suite du message

Mgr Jean-Luc Brunin

Mgr Jean-Luc Brunin, évêque du Havre : « Noël de simplicité et de fraternité ! »

Noël nous rappelle que Dieu vient rejoindre notre humanité. Le signe donné est toujours le même : « vous trouverez un nouveau-né emmailloté et couché dans une mangeoire » (Luc 1, 13). Dieu survient chez nous dans la fragilité et la simplicité d’un enfant. Sans s’imposer, il nous tend les bras et nous invite à la simplicité et à l’accueil.

Lire la suite du message

Message de Noël 2017 de Mgr Jean-Claude Boulanger, évêque de Bayeux et Lisieux.

Message de Noël 2017 de Monseigneur Renauld de Dinechin, Evêque de Soissons, Laon et Saint-Quentin

Mgr Robert Wattebled

Robert Wattebleb, évêque de Nîmes : « La grâce de Dieu s’est manifestée pour le salut de tous » (Tite 2, 11)

Pourquoi le Seigneur n’intervient-il pas face à l’injustice, à l’oppression, aux scandales de toutes sortes ? Les lectures bibliques des premiers jours de l’Avent exprimaient l’interrogation et l’impatience de beaucoup, y compris des croyants : pourquoi le Seigneur tarde-t-il à mettre en ordre ce qui devrait l’être, pourquoi tarde-t-il à nous délivrer du Mal ? Le prophète Isaïe en avait conscience : ce salut implique aussi notre conversion : « Pourquoi, Seigneur, nous laisses-tu errer hors de tes chemins ? Pourquoi laisser nos cœurs s’endurcir et ne plus te craindre ? Ah ! Si tu déchirais les cieux, si tu descendais… » (Isaïe 63, 17 et 19). Et Jean-Baptiste exhortait ceux qui venaient à lui : « Produisez donc du fruit qui témoigne de votre conversion ». (Mt 3,8)

Lire la suite du message

marc_aillet

Message de Noël de Marc Aillet, Evêque de Bayonne, Lescar et Oloron

L’hommage national rendu à Johnny Hallyday avait sans doute quelque chose d’un peu disproportionné pour un homme qui, somme toute, n’a jamais revendiqué d’être un modèle accompli d’humanité, mais il a permis l’expression d’une culture populaire qui a marqué des générations de français depuis les années 60. Le plus étonnant, c’est que celui qui a dit « Je suis né catholique et je mourrai catholique » et qui était considéré par beaucoup comme une sorte d’idole, a entraîné cette foule innombrable vers un au-delà de lui-même dans une authentique ferveur religieuse : d’une certaine manière, ces funérailles chrétiennes ont révélé l’âme profonde d’un peuple qui n’est certes pas toujours « pratiquant » mais qui se reconnaît dans une religion catholique qui reste celle de la majorité des français en quête d’espérance. Devant l’expression d’une telle ferveur, les polémiques autour des crèches dans l’espace public paraissent bien dérisoires et décalées.

Lire la suite du message

05 novembre 2010 : Mgr Emmanuel DELMAS, évêque d'Angers. Lourdes (65), France

Mgr Emmanuel Delmas , évêque d’Angers : « Heureux et beau Noël 2017 ! »

Les jours qui précèdent la fête de Noël sont marqués par la présence de nombreuses lumières qui éclairent nos rues et nos maisons. Elles disent l’importance de la lumière dans nos vies personnelles et communautaires.

Une lumière qui ne doit pas nécessairement se faire remarquer par son intensité. Sa qualité est d’un autre ordre. Il s’agit plutôt de témoigner des  marques d’amitié, d’attention comme nous sommes heureux de le faire en ces jours de Noël. Point n’est besoin alors de chercher à faire beaucoup. L’essentiel est bien davantage dans la qualité que nous voulons vivre à travers ces signes et ces gestes.

C’est cette qualité qui nous met en harmonie avec le mystère de Noël.  La crèche est un lieu très simple, sobre également ; et pourtant, la crèche attire le regard. Sans doute parce nous devinons qu’ici se donne à voir la vraie lumière.

A tous, les chrétiens veulent annoncer la naissance de notre Dieu dans notre histoire et entendent témoigner de l’Espérance qu’offre sa proximité avec chaque être humain. Le Christ dont nous célébrons la venue en cette nuit de Noël apporte avec lui la lumière et la paix  que le monde attend. Joyeux Noël à chacun d’entre vous.

Message de Noël de Mgr Thierry Brac de la Perrière, évêque de Nevers

Mgr Thierry Brac de la PerrièreQue veut dire Noël ? Noël veut dire naissance. C’est une naissance que nous fêtons, depuis plus de 2000 ans. Une naissance qui passe inaperçue, aujourd’hui comme il y a 2000 ans. Jadis, au premier « Noël », c’est dans la précarité et l’anonymat qu’est né Jésus à Bethléem, entouré de Marie et Joseph descendus de Nazareth à l’occasion d’un recensement. Aujourd’hui, c’est dans le silence de leur cœur, et dans le mépris des médias pour cet enfant, que les chrétiens célèbrent Noël. A cet enfant on a préféré le Père Noël, substitut commercial et laïc, dont le seul message est « ton argent m’intéresse », et on a transformé les enfants en supports publicitaires.

                Que veut donc dire Noël ? Si on écoute les anges (ce sont eux qui parlent à Noël), cela veut dire : « Paix à tous, au nom de Dieu ». La naissance de cet enfant est, pour qui veut bien l’accepter, message de paix. Pourquoi ? Parce que, sans défense, sans pouvoir, ignoré de tous, né sur la paille d’une mangeoire, cet enfant est la présence de Dieu au milieu des hommes. Dieu qui renverse absolument l’image que l’on se fait de lui, et qui se fait si proche qu’on a du mal à y croire. Par cet enfant, Dieu offre sa paix à tous ceux qui veulent bien la recevoir. Dans la crèche, comme sur la croix, Jésus ouvre ses mains désarmées qui sont, aux yeux des croyants, celles de Dieu lui-même. Pour une paix qui doit régner non par la force mais par l’amour.

                Il n’est pas sûr que ce soit un bon calcul de chercher à gommer toute trace du Noël chrétien. La course aux cadeaux ne fait que cacher le vide de nos cœurs. Alors qu’avec ses mains vides, l’enfant de Bethléem est venu remplir les cœurs.

05 novembre 2012 : Mgr Thierry SCHERRER, évêque de Laval depuis 2008. Conférence des Evêques de France, France 

November 5 th, 2012 : Thierry SCHERRER, bishop of Laval (France)

Mgr Thierry Scherrer, évêque de Laval

Noël revient avec ses illuminations de rue et la joie des fêtes familiales. C’est un temps attendu où l’on se prend tout à coup à espérer un monde meilleur, un monde que ne viennent plus assombrir les folies meurtrières des hommes, un monde où les pauvres et les petits ont toute leur place, un monde réconcilié dans la puissance de l’amour et de la fraternité.

Lire la suite du message

Hervé Gosselin conference des Eveques de France LOURDES  4 ET 5 NOV 2016

Mgr Hervé Gosselin, évêque d’Angoulême

Il faut prendre au sérieux le désir de Dieu qui veut rejoindre les hommes et leur apporter sa lumière : lumière de l’analyse des situations, des décisions à prendre, du bien à réaliser, du bonheur à construire. Je vous annonce une grande joie, une bonne nouvelle : Un Sauveur nous est né ! Tout l’homme intéresse Dieu et tous les hommes lui sont chers. Prenons au sérieux l’accueil que nous pouvons lui offrir.

Joyeux Noël à chacune et chacun !

roland_minnerath

Message de Noël 2017 de Mgr Roland Minnerath, Archevêque de Dijon

Le nouveau-né de Bethléem met en émoi le chœur des anges qui célèbrent la gloire de Dieu et la paix apportée aux hommes (Luc 2, 14). Il s’agit de tous les humains sans exception. Dieu est glorifié dans le Messie qui vient de naître et l’humanité, sans le savoir, reçoit le cadeau de la paix dont elle rêve et qu’elle ne peut se donner elle-même. Noël nous rappelle que la paix dans la vérité et l’amour est possible et qu’elle nous vient d’en haut. Mes vœux vont d’abord à vous les croyants pour que nous soyons dans notre monde incertain des intendants du mystère d’alliance que Dieu noue avec notre humanité. Mes vœux vont aussi à tous ceux qui sont encore loin du mystère qui les concerne. Puissions-nous tous nous laisser émerveiller par le Dieu fait homme qui « a dressé sa tente parmi nous » (Jean 1, 14).
Joyeux et saint Noël à tous !

 

christian_nourrichard_portrait

Mgr Christian Nourrichard, évêque d’Evreux : « Un heureux événement pour tous »

Nous nous associons à la joie de Noël de façon différente selon nos âges. Cette joie est communicative et simple. Elle est sans artifice à l’image de Marie.
Nous cherchons quotidiennement à aimer et être aimés. La naissance de Jésus nous indique le chemin à suivre. Elle stimule en nous une espérance nouvelle.
A l’exemple de Marie, n’attendons pas demain pour ouvrir notre cœur à l’Esprit d’amour du Seigneur.
Joyeux Noël à Vous.