L’Église catholique en Thaïlande avant la visite du Pape

Du 20 au 22 novembre prochain, le pape se rendra en Thaïlande où il soutiendra la communauté catholique, minoritaire dans ce pays largement bouddhiste (95%). Article du Service de la Mission universelle.

Asie_Thailande-voyage-papeLa Thaïlande est un pays d’Asie du Sud-est avec une population de 66 millions d’habitants. Le bouddhisme est la religion dominante : 95% des habitants. Les groupes minoritaires sont les chrétiens, les musulmans et les Sikhs. Les catholiques sont au nombre de 368 000, soit moins de 0,5% du total. Il y a 11 diocèses dans le pays. Cette année, l’Église a célébré le 350e anniversaire du Concile de Siam en 1669 qui a constitué le point de départ officiel de l’Église dans ce qui était alors le Royaume de Siam.

La seule visite d’un pape a eu lieu en mai 1984 lorsque Jean-Paul II a passé deux jours ici. Maintenant, 35 ans ont passé, et le pape François viendra nous visiter du 20 au 23 novembre. Il a trois objectifs : visiter et encourager la petite Église catholique en Thaïlande, deuxièmement il veut promouvoir le dialogue inter-religieux et finalement, comme dans toutes ses visites, il veut construire des ponts de compréhension et d’amour entre les différentes cultures.

Que pourrions-nous dire au pape François au sujet de l’Église catholique en Thaïlande ? D’abord nous pourrions faire mémoire des premiers missionnaires. Dans les années 1600 et suivantes, la Congrégation romaine Propaganda Fide a envoyé des missionnaires pour annoncer l’Évangile, le message central de l’amour mutuel. Bien que d’autres religieux avaient été présents dans le pays avant eux, ce sont les membres des Missions Étrangères de Paris qui ont été les premiers à être envoyés officiellement par Rome. Ces missionnaires ont mis en pratique leur message non seulement en prêchant et en construisant des églises-bâtiments, mais aussi en ouvrant des hôpitaux et des écoles. Ceci a porté un témoignage puissant de l’amour de Dieu porté par des gens de foi profonde au travers des siècles.

Les services rendus le furent au bénéfice de tous, spécialement des pauvres, et l’Église continue de planter ces semences comme un témoignage du Royaume de Dieu. Deuxièmement, dans la diversité des religions, des ethnies, des langages et des cultures, l’Église a été un levier important de dialogue, spécialement dans le domaine des religions. Elle a été un lieu pertinent pour un dialogue entre les diverses religions du pays. Des mouvements tels que les Focolari promeuvent le dialogue inter-religieux et les rencontres de prières entre personnes de fois différentes. Troisièmement, ce pays est clairement un pays où la religion, spécialement le bouddhisme, constitue une part essentielle de la culture. Par nature, de nombreux Thaïs sont des personnes religieuses et elles sont donc ouvertes à un message d’amour fraternel et de vie pacifique. Enfin, les Thaïs sont des personnes pétries de compassion et d’ouverture. Elles accueillent volontiers d‘autres religions et sont respectueuses et ouvertes d’esprit. Ceci a permis à l’Église d’exister pacifiquement dans le pays pour l’essentiel des 350 dernières années.

L’Église catholique en Thaïlande fait bien sûr aussi face à des difficultés et à des défis. Toute mission rencontre des obstacles. Certains d’entre eux remontent à loin. Les missionnaires ont été envoyés par le pape pour annoncer la bonne nouvelle à tous les peuples de la terre, y compris au Siam. Parfois ces missionnaires n’ont pas témoigné d’un grand amour fraternel entre membres des diverses congrégations religieuses et ceci a été un obstacle majeur pour l’évangélisation. Parfois l’objectif de la conversion des personnes thaïes a paru plus important que le dialogue. Cette mentalité a peut-être permis de donner de la motivation aux missionnaires de ce temps-là mais cela n’était pas bon pour les Thaïs qui avaient déjà une belle culture religieuse propre à eux. Car il n’est pas possible de communiquer avec quelqu’un ou d’entrer en dialogue avec lui si vous rejetez complètement ses valeurs religieuses.

Un autre défi pour l’Église catholique thaïlandaise consiste dans une inculturation plus authentique. Le bouddhisme par exemple n’est pas né en Thaïlande mais il est entré dans le cœur du peuple thaï car il a été capable de s’adapter à sa culture. Le christianisme n’est pas né non plus en Thaïlande, mais pour de nombreux Thaïs, il constitue encore une religion étrangère. Les Thaïs voient souvent le Christ, et les symboles et cérémonies de l’Église catholique, comme des réalités étrangères. Voilà l’un des défis auxquels nous sommes confrontés.

Le pays se prépare pour la visite du pape François, et les catholiques de plus de 40 ans se souviennent de la visite du pape Jean-Paul II dans le Royaume. L’un des résultats de cette visite est que le people thaï a commencé de se demander : qui sont ces chrétiens ? Auparavant, ces chrétiens étaient silencieux et pas très visibles dans l’action. Le pape Jean-Paul II a donné un profil aux chrétiens en Thaïlande. Maintenant des personnes de plus en plus nombreuses savent que les chrétiens sont des frères et sœurs d’une foi différente.

La prochaine visite du pape François va à nouveau confirmer l’identité des chrétiens thaïs comme des personnes qui tentent d’apporter une lumière dans le monde au travers de leurs bonnes actions. Ce service à toutes les personnes thaïes est un témoignage de la présence de Dieu qui aime tous ses fils et filles. La visite du pape François soulignera une fois encore l’importance du dialogue inter-religieux qui ne peut être que le fruit de la foi profonde des croyants. Sans dialogue et respect mutuel, la paix au sein de l’humanité ne restera qu’un objectif lointain. La présence du pape en Thaïlande est un beau “signe des temps” pas seulement pour les leaders religieux thaïs mais pour les croyants de toute obédience religieuse en Asie du Sud-est.

Fr. John Baptist Werasak Yongsripanithan
Prêtre Karen (diocèse de Chiang Mai), enseignant de philosophie au grand séminaire de Bangkok
Novembre 2019
(traduction : Antoine Sondag)

Sur le même thème

  • Pape Thailande

    Voyage du Pape en Thaïlande et au Japon

    Pour son 32e voyage apostolique, le Pape se rendra en Thaïlande et au Japon du 19 au 26 novembre 2019. Ce voyage , aux multiple enjeux, sera placé sous le signe de la paix du dialogue interreligieux et de l’évangélisation. En vidéos Japon Sur les réseaux sociaux Le Pape a célébré ce lundi la dernière […]

pape voyage

Sur les réseaux sociaux