Canada : les enjeux et le programme du voyage du Pape

Canada

Après avoir reporté sine die  – pour des raisons de santé – son déplacement en Afrique, notamment en République Démocratique du Congo (RDC) et au Sud-Soudan, le pape François se rendra pour son 37e voyage apostolique, du 24 au 30 juillet 2022, à Maskwacis, Edmonton, à Québec et à Iqualuit, au Canada. C’est la quatrième fois qu’un pape foule le sol canadien.

Ce voyage est très attendu dans la mesure où le Pape devrait présenter ses excuses historiques pour le drame historique des pensionnats autochtones administrés par l’Église. La conférence épiscopale canadienne souligne sur son site l’intérêt de cette visite papale.  » La visite du Pape sera une occasion unique pour lui, une nouvelle fois, d’écouter et de dialoguer avec les peuples autochtones, d’exprimer sa proximité sincère et d’aborder l’impact de la colonisation et de la participation de l’Église catholique dans le fonctionnement des pensionnats autochtones partout au Canada. La visite papale sera également l’occasion pour le pasteur des 1,2 milliard de catholiques du monde de tisser des liens avec la communauté catholique au Canada. L’Église catholique a la responsabilité de prendre des mesures authentiques et significatives pour accompagner les peuples autochtones de ce pays sur le long chemin de la guérison et de la réconciliation.

Du 28 au 31 mars 2022, le Pape avait consacré trois jours de rencontre et une audience le 1er avril avec les délégations des peuples autochtones dans lesquels il demandait pardon à Dieu et se joignait à ses frères évêques canadiens pour demander pardon :  » J’espère que les rencontres de ces jours puissent ouvrir de nouvelles voies pour cheminer ensemble, donner du courage et accroître l’engagement au niveau local. Un processus de réhabilitation efficace nécessite des actions concrètes. Dans un esprit de fraternité, j’encourage les évêques et les catholiques à continuer d’avancer vers une recherche transparente de la vérité et à promouvoir la guérison des blessures et la réconciliation; étapes d’un chemin qui permette de redécouvrir et de revitaliser votre culture. »

Le 6 juin 2021, il avait aussi exprimé sa consternation lors de l’Angélus, après avoir appris la découverte dans une fosse commune des restes de 215 enfants ayant fréquenté le pensionnat indien de Kamloops (Colombie-Britannique). Le 29 juillet, il se rendra à Iqaluit, ville du grand Nord canadien qui regroupe le plus grand nombre d’Inuits du pays, où il rencontrera d’anciens élèves des pensionnats, avant de repartir à Rome.

La programmation

La première étape de son périple commencera le dimanche 24 juillet et lundi 25 juillet à Edmonton (Alberta) où se situait l’un des plus grands pensionnats pour autochtones.

Mardi 26 juillet, il célèbrera la messe à Edmonton avant de se rendre au lac Saint-Anne, lieu d’un pèlerinage annuel qui accueille chaque année des dizaines de milliers de pèlerins autochtones de partout au Canada et des États-Unis. Du 27 au 29 juillet, il ira au Québec. Le jeudi 28 juillet il célébrera une messe au Sanctuaire National de Sainte-Anne-de-Beaupré, dans un des lieux de pèlerinage les plus anciens et les plus populaires en Amérique du Nord, qui attire annuellement plus d’un million de visiteurs (y compris des pèlerinages autochtones annuels).

Les précédents voyages apostoliques

Le pape Jean-Paul avait effectué un séjour de onze jours en septembre 1984 où il avait célébré une messe au parc Jarry (Québec). Plus de 60 000 personnes avaient participé à l’évènement dans le stade olympique. Le Pape Jean-Paul est revenu deux autres fois en 1987 pour rencontrer les autochtones sur les terres de la première nation Déné et en 2002 pour les Journées mondiales de la jeunesse (JMJ) de Toronto. En 2008, le pape Benoit XVI avait visité la ville de Québec à l’occasion du 49e Congrès eucharistique international qui réunissait plus de 60 pays.

ça peut aussi vous intéresser

voyage apostolique Canada

#PapeAuCanada