L’enseignement de Benoît XVI sur la famille

« Le thème du mariage et de la famille me tient particulièrement à cœur » . Cette affirmation de Benoît XVI devant les évêques allemands en novembre 2006 souligne combien le soutien aux familles comptait pour lui.

La famille, pilier de la construction de l’homme et de la société

6 mai 2006: Le Pape Benoit XVI benit une petite fille après la messe célébrant le 500ème anniversaire de la Guarde Suisse, Basilique Saint Pierre, Vatican.

La famille est d’abord, pour Benoît XVI, la cellule primordiale pour le développement intégral de la personne humaine. Il l’a particulièrement affirmé lors de la cinquième Rencontre Mondiale des Familles, à Valence en 2006.

« La famille est le lieu privilégié où toute personne apprend à donner et à recevoir de l’amour. C’est pourquoi l’Église manifeste constamment sa sollicitude pastorale envers ce milieu essentiel pour la personne humaine (…) Elle constitue le milieu dans lequel l’homme peut naître dans la dignité, grandir et se développer de manière intégrale » .

Les enfants, en son sein, en attestent la fécondité en même temps qu’ils en recueillent l’héritage : « À cet égard, les parents ont le droit et le devoir inaliénables de le transmettre à leurs enfants : les éduquer dans la découverte de leur identité, les initier à la vie sociale, à l’exercice responsable de leur liberté morale et de leur capacité d’aimer à travers l’expérience d’être aimés, et, par-dessus tout, à la rencontre avec Dieu. Les enfants grandissent et mûrissent humainement dans la mesure où ils accueillent avec confiance ce patrimoine et l’éducation qu’ils doivent assumer progressivement. De cette manière, ils sont capables d’élaborer une synthèse personnelle entre ce qu’ils ont reçu et la nouveauté, et ce que chacun personnellement et ce que chaque génération sont appelés à réaliser. »

Ainsi la famille est-elle un des piliers de la société. À ce titre, lorsque l’Église la promeut et la défend, elle œuvre au bien du corps social tout entier, a-t-il précisé lors de l’Angélus du 4 février 2007 : « Nous savons bien que la famille fondée sur le mariage constitue le milieu naturel pour la naissance et l’éducation des enfants et par conséquent pour assurer l’avenir de l’humanité entière. Nous savons également cependant que celle-ci est marquée par une profonde crise et doit aujourd’hui faire face à de multiples défis. Il convient par conséquent de la défendre, de l’aider, de la protéger et de la valoriser dans son caractère unique et irremplaçable. »

Dieu, origine et finalité de la famille

Outre cette vision anthropologique fortement argumentée, Benoît XVI pose sur la famille un regard théologique : « À l’origine de tout homme et, en même temps, de toute paternité et de toute maternité humaines, Dieu créateur est présent. C’est pourquoi les époux doivent accueillir l’enfant qui naît d’eux comme un fils non seulement d’eux, mais aussi de Dieu, qui l’aime pour lui-même et qui l’appelle à la filiation divine.» .

Dieu, en Jésus, a voulu vivre dans une famille humaine, a-t-il rappelé lors de l’Angélus du 31 décembre 2006 : « Dans l’Évangile nous ne trouvons pas de discours sur la famille, mais un événement qui vaut davantage que toute parole […]. De cette manière, il l’a consacrée comme voie première et ordinaire de sa rencontre avec l’humanité. »

Soutenir la famille

C’est pourquoi, Benoît XVI insistait sur « le rôle central et irremplaçable joué par la famille dans notre société ». Il affirme qu’ « en tant que cellule fondamentale de la société, la famille doit également être au centre de l’action politique ».

Le Pape souligne l’importance de l’institution familiale qui doit aujourd’hui faire face à des défis nombreux et compliqués. Face aux crises familiales dues également parfois à des situations de précarité, Benoît XVI estime qu’il est de plus en plus urgent « d’unir les forces pour soutenir les familles, par tous les moyens possibles, sur le plan social, économique, juridique et spirituel. »

«Je désire enfin inviter tous les chrétiens à collaborer, avec cordialité et courage, avec tous les hommes de bonne volonté qui exercent leurs responsabilités au service de la famille, pour que, unissant leurs forces et dans le pluralisme légitime des initiatives, elles contribuent à la promotion du véritable bien de la famille dans la société actuelle » lançait-il à Valence le 9 juillet 2006 lors de la messe de clôture de la Rencontre mondiale des Familles.

Biographie du pape Benoit XVI

La renonciation de Benoit XVI

Encycliques du pape Benoit XVI

Le rôle du Pape

Site du Saint-Siège

En vidéo

Les voyages du pape Benoit XVI

Tous les éclairages