Pourquoi participer à la Nuit des églises ?

Bannière NDE

L’Eglise de France invite les églises, dans les zones rurales, dans les villes, à ouvrir leurs portes le temps d’une nuit pour y faire une rencontre, une rencontre artistique où tous les sens sont éveillées, et découvrir de manière inédite et autrement, son église.

3 bonnes raisons de participer à la Nuit des Eglises ?

Tout simplement redécouvrir les trésors de son église. On a souvent tendance à avoir peur de franchir le seuil d’un musée alors que près de chez soi, l’église de son village regorge de trésors, regorge d’objets, de vitraux magnifiques, d’une architecture incroyable ; c’est vraiment l’occasion de redécouvrir ces trésors cachés. La deuxième raison, c’est qu’on est appelés à vivre une expérience sensible et artistique. Tous nos sens sont mis en éveil quand on va rentrer dans cette église : le toucher, l’ouïe, la vue, faire l’expérience de visiter avec des chandelles une église dans la pénombre. La troisième raison c’est l’occasion de redécouvrir tout ce fourmillement de personnes qui œuvrent à la valorisation et à faire vivre leur église ; que ce soit nos élus qui entretiennent nos églises qui pour la plupart ont été construites avant 1905, les associations du patrimoine locales et nationales, mais également toutes les personnes de bonne volonté passionnées par leur église et qui vont la mettre en valeur.

 

Pour quelles raisons avez-vous souhaité soutenir la Nuit des églises ?

Olivier de Rohan-Chabot [Fondation pour la Sauvegarde de l’Art Sacré] – Nous sommes tous préoccupés de faire aimer nos églises. Mais pour les faire aimer il faut d’abord les faire connaître. Egalement, il faut que ceux qui viennent pour les connaître soient bien accueillis, c’est très exactement l’objet de ce mouvement qui me paraît éminemment utile et heureux. Faire connaître, appeler les gens à aimer, en les accueillant bien.

Jérôme Tolot [Directeur général des Chantiers du Cardinal] – C’est une très belle initiative, ça va faire encore mieux connaître les églises à ceux qui s’y intéressent, aux pratiquants, même ceux d’ailleurs qui ne sont pas religieux, et nous trouvons que les Chantiers du Cardinal ont toute leur place dans cette manifestation et nous entendons bien y participer.

Anne Le Clésiau [Coordinatrice Fédération Patrimoine-Environnement] – Nous sommes convaincus que nos églises doivent être ouvertes et nous voulons soutenir toutes les initiatives qui vont dans ce sens de faire vivre, d’ouvrir au public, de faire connaître. C’est la politique de Patrimoine-Environnement d’être à la fois une association de défense mais aussi une association qui valorise, qui veut faire connaître le patrimoine.

VIGNETTES ACTUALITES (19)
Vidéo Nuit des eglises

Nuit des Églises

En 2019, osons franchir le seuil de nos églises !
Il y en a forcement une ouverte près de chez vous