Déclaration du Conseil épiscopal espagnol sur la Catalogne

Déclaration de la Commission permanente sur la situation en Catalogne

  1. Compte tenu de la situation grave qui règne en Catalogne et qui inquiète beaucoup le reste de l’Espagne, les évêques souhaitent avant tout exprimer nos souhaits et sentiments exprimés récemment par les évêques basés sur le territoire de la Catalogne, authentiques représentants ses diocèses.
  1. En particulier, nous vous invitons à prier pour ceux qui, en ce moment difficile, « assument la responsabilité dans le gouvernement des différentes administrations publiques, de la gestion du bien commun et de la coexistence sociale », afin que nous soyons tous guidés « par le bon sens, et le désir d’être juste et fraternel, « et avec la responsabilité » d’avancer dans la voie du dialogue et de la compréhension, du respect des droits et des institutions et de la non-confrontation, en aidant notre société à être un espace de fraternité, de liberté et paix « ( Communiqué, Obs.: Catalogne, 20-9-2017).
  1. Dans ces moments graves, la véritable solution du conflit passe par le recours au dialogue fondé sur la vérité et à la recherche du bien commun de tous, comme l’indique la doctrine sociale de l’Église. Le pape François nous dit qu ‘ »il est temps de savoir concevoir, dans une culture privilégiant le dialogue comme moyen de rencontre, la recherche du consensus et des accords, mais sans le séparer du souci d’une société juste, avec mémoire et sans exclusions » (Exhortation apostolique Evangelii Gaudium , n ° 239).
  1. Pour rendre possible ce dialogue honnête et généreux, qui protège les biens communs des siècles et les droits des différents peuples qui composent l’État, il est nécessaire que les autorités des administrations publiques ainsi que les partis politiques et autres organisations, ainsi que citoyens, évitez les décisions et actions irréversibles et les conséquences graves qui les placent en dehors de la pratique démocratique protégée par les lois légitimes qui garantissent notre coexistence pacifique et sont à l’origine de fractures familiales, sociales et ecclésiales.
  1. Comme nous l’avons déjà souligné les évêques, en une autre occasion difficile pour notre coexistence démocratique et pacifique « , il est absolument nécessaire de recouvrer la conscience du citoyen et de faire confiance aux institutions, le tout dans le respect des principes et des chaînes que les gens ont sanctionné par la Constitution « (XXXIV e Assemblée plénière de la Conférence épiscopale espagnole, 28-2-1981).
  1. Enfin, réitérant notre appel à l’espoir et à la prière devant Dieu, à la sérénité et à la compréhension, nous offrons notre collaboration sincère au dialogue en faveur d’une coexistence libre et pacifique entre tous.

Lire l’intervention (en italien)

Sur le même thème

  • logo COMECE redim

    Les évêques de l’Union européenne en prière commune pour la paix

    Les évêques européens ont commémoré toutes les victimes de la Première Guerre mondiale lors d’un événement majeur qui s’est tenu aujourd’hui à Ypres (Belgique), le 24 octobre 2018, dans le cadre de l’Assemblée de la COMECE «Automne 2018» consacrée aux prochaines élections européennes. À l’occasion du centenaire de la fin de la Première Guerre mondiale, […]

  • paix (assombrie)

    Edito du cardinal Bassetti sur le bien commun et sur la paix civile

    « D’abord le bien commun ». Le président de la conférence épiscopale italienne a lancé un appel pour le bien commun et la paix civile Face à la crise sociale et politique dans laquelle « notre Italie bien-aimée » s’est précipitée, chaque personne de bonne volonté a le devoir de renouveler son engagement, chacun dans son rôle, pour le […]